Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Financement > Assurance de prêt > Assurance sur capital initial ou degressive ? Les clés pour bien choisir

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2016 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2016 !

Assurance sur capital initial ou degressive ? Les clés pour bien choisir

En période de taux d’emprunt bas comme actuellement, la part du coût de l’assurance de prêt immobilier dans le coût total de votre financement augmente fortement. Raison de plus pour la choisir correctement et comparer les différentes offres du marché. La majorité des assurances emprunteurs pour un crédit immobilier sont basées sur le capital initial. Néanmoins, certains assureurs proposent aussi des assurances de prêt dégressives, c’est-à-dire dont la cotisation mensuelle ou annuelle est calculée sur le montant restant dû et non sur le montant initial de votre emprunt. Quelle est la meilleure solution entre assurance fixe et dégressive ? Comment faire le calcul ? À quoi faut-il faire attention pour ne pas se tromper ?

Deux méthodes de calcul pour vos cotisations

Pour toutes les assurances décès-invalidités que les banques françaises vous imposent de souscrire lorsque vous contractez un prêt immobilier, il y a deux façons différentes de calculer leur prix. Cela rend les comparaisons des offres un peu plus difficiles à réaliser. Il faut bien prendre le temps d’étudier chaque proposition et faire différents calculs pour s’assurer de faire le meilleur choix au meilleur prix.

Pour chaque mois de remboursement de votre prêt immobilier, vous allez également payer une cotisation d’assurance emprunteur. Son montant va être calculé en fonction du taux de votre assurance par rapport au montant que vous allez emprunter. Et c’est là qu’il existe de manières de procéder :

- Dans le 1er cas, celui le plus fréquent, ce taux indiqué sert à calculer à partir du montant initial de votre emprunt à combien va s’élever le coût annuel de votre assurance emprunteur. Par exemple, un taux d’assurance sur le capital initial de 0.40 % sur un prêt de 200 000 € signifie que vous allez devoir payer 800 € par an pour celle-ci et cela pour toutes les années de remboursement de votre crédit. Cela fait des cotisations mensuelles fixes de 66.67 €.

- Dans le 2ème cas, ce taux est appliqué sur le capital restant dû. Comme chaque mois vous remboursez une partie du capital emprunté, votre capital restant dû diminue. Le coût de votre assurance emprunteur va donc également diminuer progressivement au fil de vos remboursements. C’est pour cela que l’on peut appeler cela une assurance de prêt dégressive.

Plus je rembourse, moins je paye, c’est mieux, non ?

A priori, on peut penser qu’une assurance qui va coûter de moins en moins cher est plus attractive et intéressante. Et bien détrompez-vous ! C’est loin d’être toujours le cas.

D’une part, le taux appliqué pour calculer le prix de l’assurance est quasiment systématiquement plus élevé pour une assurance dégressive que pour une sur le capital initial. Les premières années, elle va donc coûter plus cher. Ce n’est qu’à partir d’un certain moment, une fois que les remboursements seront suffisamment importants, que la cotisation mensuelle va devenir inférieure sur la version dégressive que sur la version fixe. Nous verrons ci-dessous pourquoi cela a beaucoup d’importance.

D’autre part, c’est bien souvent les premières années de remboursement d’un prêt qui sont les plus difficiles. Normalement, sauf cas de déflation importante et de crise économique sévère, l’inflation et votre progression de carrière font en sorte que vos revenus augmentent dans le temps. La part que représente votre financement immobilier dans votre budget diminue donc au fil des années. Or une assurance avec un taux appliqué sur un montant dégressif coûte plus cher au début du prêt. Cela demande donc de pouvoir supporter financièrement cet effort supplémentaire avant de bénéficier ensuite d’un coût mensuel moins élevé.

Enfin, comme nous le verrons ci-dessous, tout changement qui survient sur votre crédit immobilier pendant votre période de remboursement peut venir réduire l’intérêt d’une assurance dégressive, voire la rendre fortement plus chère qu’une solution sur un montant fixe.

1ère comparaison à faire : le calcul du coût total sur toute la durée du prêt

Admettons que vous signez un prêt immobilier avec une période de remboursement fixé à 20 ans. Vous allez donc devoir payer pendant 20 ans également l’assurance emprunteur qui accompagne ce crédit. Pour comparer deux offres différentes d’assurance de prêt, vous devez dans un premier temps regarder les différences de prix total sur l’ensemble de ces 20 ans. Ces informations doivent être fournies sur les offres et devis de contrat d’assurance que vous recevez.

Même si les taux appliqués sont différents sur les deux manières de calculer, au final vous obtiendrez toujours le coût total sur la durée initiale de remboursement prévu. C’est une première indication importante. Néanmoins, attention, ce n’est pas forcément celle qui a le coût total la moins chère que vous devez choisir !

Interrogez-vous sur la manière dont vous allez rembourser ce financement

Comment envisagez-vous les remboursements de votre crédit immobilier ? C’est la question indispensable à se poser pour bien choisir entre une assurance avec un taux appliqué sur le capital initial ou le restant dû. Comme nous l’avons vu ci-dessus, la seconde option coûte plus cher au début des paiements et ne devient plus intéressante que sur les dernières années de remboursement. Cela signifie que même si elle a un coût total moins élevé que la solution à taux et montant fixe, elle n’est pas forcément la plus adaptée à votre situation.

Lors de la signature de votre contrat à taux d’intérêt fixe, vous vous engagez à payer X euros pendant Y années. Si vous ne prévoyez aucun changement dans ces remboursements, vous n’avez qu’à comparer le coût total comme expliqué au paragraphe précédent. Néanmoins, dans la vie d’un prêt immobilier, il peut s’en passer des choses en fonction de l’évolution de votre situation financière ou des conditions du marché :

- Il est possible de renégocier ou faire racheter votre emprunt afin de profiter d’une baisse des taux et ainsi réduire le coût restant de votre financement. Dans ce cas votre assurance de prêt pourra dans certains cas être recalculée pour la solution de la renégociation avec votre banque. Dans le cas d’un rachat de prêt immobilier, vous contracterez alors une nouvelle assurance emprunteur basée sur le nouveau capital emprunté.

- Il est possible de faire un remboursement anticipé de votre crédit immobilier pour le rembourser plus vite. Vous réduirez ainsi le montant restant dû et donc la durée de vos remboursements, cela fera baisser le coût des intérêts et de l’assurance emprunteur.

- Il est possible de vendre la maison ou l’appartement financé par ce prêt habitat et donc de devoir le solder plusieurs années avant son terme.

- Il arrive aussi malheureusement qu’un décès ou une grave invalidité survienne et que dans ce cas-là, l’assurance rentre en jeu pour les remboursements des mensualités restantes de crédit immobilier.

Il est très rare qu’un crédit immobilier se rembourse exactement comme cela était prévu initialement, sans aucun changement pendant toute la durée de celui-ci. Dans toutes ces situations citées, l’assurance aux cotisations dégressives devient moins intéressante à cause de ces changements. Vous payez plus cher pour celle-ci les premières années. Il faut donc bien faire vos calculs afin de savoir si cela sera réellement moins coûteux qu’une assurance aux cotisations fixes basées sur le capital initial.

Pour aller plus loin :

- Découvrez à quoi correspond le taux de votre assurance de prêt immobilier.
- Choisissez une assurance qui a le meilleur rapport garanties/prix.
- Informez-vous sur la délégation d’assurance emprunteur et les gains qu’elle procure.
- Votre assurance ne vous convient plus ? Regardez comment changer d’assurance de prêt en cours de remboursement.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires | Hit-Parade