Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Vente > Prix de vente : 5 erreurs à ne pas faire pour réussir à vendre

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2017 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2017 !

Prix de vente : 5 erreurs à ne pas faire pour réussir à vendre

Pour vendre un bien immobilier, il faut fixer convenablement son prix de vente. Beaucoup de vendeurs n’arrivent pas à vendre leur appartement ou leur maison en raison d’erreur de positionnement sur le prix de leur logement. Voici une liste de 5 erreurs à éviter, illustrées avec l’outil petit cailloux, pour réussir à vendre son logement.

Augmenter le prix de vente

Augmenter prix vente maison appartement

Si, à un prix de vente fixé, votre appartement ou votre maison ne trouve pas d’acquéreur, il ne fait aucun doute que ce n’est pas en augmentant le tarif demandé que vous allez trouver quelqu’un pour acheter votre bien immobilier.

C’est pourtant ce que font certains vendeurs, surement bien influencés quand ils entendent dans les médias que c’est la reprise dans l’immobilier. Si des personnes étaient intéressées par votre maison ou votre appartement et qu’elles attendaient de voir si le montant demandé allait descendre pour rentrer dans leur budget, elles vous auront rayé de leur liste.

Faire faire du yoyo à son prix

Faire varier prix de vente immobilier

De la même manière que quand le tarif augmente, quand le prix d’un bien fait du yoyo et qu’il varie un coup à la hausse, un coup à la baisse, vous vous décrédibilisez rapidement aux yeux des acheteurs.

Parmi les personnes à la recherche d’un appartement ou d’une maison à acheter, beaucoup font du suivi d’annonces immobilières que ce soit avec le plugin petitscailloux ou manuellement et tous ceux en recherche active connaissent les biens sur le marché qui pourraient correspondre à leurs critères.

Aux yeux de ces acquéreurs potentiels, une variation anormale du prix de vente demandé vous exclura de leur recherche ou vous apportera des acquéreurs très agressifs dans leur négociation.

Ne pas réviser le montant demandé pour son logement

Stabilité du prix de vente

Si votre bien est en vente depuis un moment et qu’il est bien visible pour quelqu’un qui chercherait ce type de logement, alors vous devez revoir votre prix de vente estimé à la baisse. En effet, même dans un marché immobilier sinistré, il y a toujours des ventes qui se font.

En revoyant vos prétentions à la baisse, vous pourrez attirer des acheteurs qui n’avaient pas le budget pour l’ancien prix ou déclencher une proposition d’un éventuel acquéreur qui surveillait votre appartement ou votre maison. En vous plaçant dans la fourchette basse des prix de vente parmi les biens similaires au vôtre qui sont à vendre, vous vous rendrez très visibles, notamment dans les recherches de bonnes affaires.

La stabilité du prix ne permet de déclencher une vente que lorsque les prix de l’immobilier augmentent, car le bien fini à un moment ou un autre à être dans les tarifs du marché (sauf en cas de trop forte surestimation, dans ce cas l’attente peut durer des années). Dans un marché immobilier en baisse, la valeur de votre logement baisse de mois en mois et plus le temps passe et plus votre prix demandé est éloigné de celui auquel il trouverait preneur.

Afin de ne pas arriver à de telle situation de vente qui s’éternise, apprenez à repérer les signes sur ce qui bloque votre vente.

Fantasmer sur un montant initial prohibitif

prix de vente rêvé déraisonnable

Les prix de l’immobilier ont récemment atteint des sommets, émerveillés par la fortune que pouvait potentiellement valoir leur maison ou leur appartement, certains vendeurs tentent tout et n’importe quoi en matière de prix. Mais fantasmer sur une valeur irréaliste au départ peut vous couter très cher !

Un bien qui entre sur le marché de la vente, s’il est au bon prix il part dans les semaines qui suivent. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre article "Comment vendre votre bien immobilier rapidement ?". Les ménages à la recherche d’un logement, qui ont déjà surement fait le tour de ce qu’ils pouvaient trouver sur le marché immobilier, sont très attentifs à tout nouveau bien qui se présente. Une proposition déconnectée du marché vous disqualifiera rapidement.

Baisser le prix de manière trop molle

Être toujours au-dessus du prix du marché immobilier

Le cas d’erreur le plus classique et le plus difficile à déceler est celui d’un bien dont le prix de vente baisse progressivement, mais trop lentement pour pouvoir atteindre le prix du marché. Ceci s’explique par la difficulté de savoir où en sont les prix de l’immobilier sur son secteur géographique et par la difficulté à savoir de combien est surélevé le prix demandé par rapport aux prix des biens similaires qui sont achetés actuellement.

En baissant trop lentement votre proposition de prix vous risquez d’être toujours au-dessus du prix du marché, surtout si l’immobilier baisse rapidement comme c’est le cas sur le marché français sur ces dernières années. Alors qu’une baisse rapide dès le début vous aurez permis de vendre plus cher que le prix que vous demandez aujourd’hui.

Pour aller plus loin :

- Découvrez 7 sites gratuits pour estimer la valeur de votre bien

- Apprenez qu’il est moins difficile de vendre de l’immobilier en 2017.

- Regardez tout ce qu’il faut payer lors de la vente d’un bien immobilier.

- Vendre sans agence présente des avantages mais aussi des inconvénients qu’il est bon de connaître...

- Informez-vous sur les 10 diagnostics obligatoires pour vendre.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Prix immobilier 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires | Hit-Parade