Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Crise financière : faut-il acheter de l’immobilier ?

Crise financière : faut-il acheter de l’immobilier ?

Auteur : David LELONG
La crise du surendettement est loin d’être réglée. Face à une nouvelle forte poussée de la crise financière, faut-il toujours considérer l’immobilier comme une valeur refuge ? Quelles conséquences peuvent avoir les chutes de la bourse et les difficultés des banques sur le marché du logement ? Tentons de faire un point sur la situation actuelle.

Krach boursier, perte de la note américaine de AAA, futur plan de rigueur, etc.

En pleine période de vacances, l’actualité économique et financière bat son plein et c’est le moins que l’on puisse dire :

- Chute brutale des bourses : le CAC 40 a perdu près de 20 % en quelques jours seulement. Les banques françaises sont les valeurs plus touchées.

- La dette américaine s’envole sans trouver d’issue rassurante : les Américains ne font que repousser le problème à demain en reculant le plafond de la dette et continuent de foncer dans le mur.

- L’agence de notation Standard & Poor’s dégrade la note américaine de AAA à AA+ : les taux d’emprunt des Américains vont augmenter. Un risque de récession de l’économie américaine se fait sentir. Or les États-Unis représentent près de 20 % du PIB mondial, autant dire que si les Américains arrêtent de consommer, cela aura des répercussions sur toutes les économies de la planète.

- La France conserve pour l’instant la note maximale de AAA mais celle-ci est menacée. Si la France venait à perdre cette note, il faudrait s’attendre à des plans de rigueur beaucoup plus importants.

Face à cette grave situation dont l’issue est indécise, beaucoup de Français s’inquiètent et cherchent à se protéger. La peur est pourtant très mauvaise conseillère en matière de choix de gestion de son patrimoine, aussi petit soit-il.

Nous allons donc tenter de répondre à deux questions essentielles :

- Faut-il acheter de l’immobilier pour protéger son épargne ?

- Quelles conséquences peuvent avoir ces problèmes financiers sur l’évolution du marché immobilier ?

L’or est une valeur refuge, et l’immobilier ?

Quand on cherche à placer son argent dans des valeurs refuges c’est pour espérer en perdre le moins possible en cas de fortes aggravations de la situation, non ?

Alors, comment savoir s’il est judicieux d’acheter de l’or ou de l’immobilier actuellement alors que le cours de l’or et les prix des logements n’ont jamais été aussi élevés ?

Personne ne peut prédire l’évolution future à court et moyen termes de l’or, de l’immobilier ou de la bourse, sinon il serait déjà milliardaire. Dans ces cas-là, ne dit-on pas que la meilleure chose à faire n’est-elle pas de diversifier ?

Les Français sont déjà très investis dans la pierre. En effet, l’immobilier représente plus de 70 % du patrimoine des Français alors qu’il ne faudrait pas dépasser 30 à 40 % d’immobilier dans la répartition de son patrimoine.

La France connaît la plus grande bulle immobilière de son histoire ! Attention donc à ne pas trop vous exposer à une forte baisse des prix des appartements et des maisons.

Si vous ne possédez pas ou peu de logements dans votre patrimoine, c’est peut-être une solution à envisager, mais ce n’est pas le moment de s’endetter fortement... L’immobilier n’est pas un placement sûr.

Pour ne rien arranger, la rentabilité locative est actuellement très basse. Pour mieux vous en rendre compte, vous pouvez consulter la rentabilité immobilière des 100 plus grandes villes en France.

Les difficultés à venir pour le marché immobilier

Les conséquences de cette crise des dettes vont se faire ressentir à différents niveaux sur le marché :

- Les taux de crédit immobilier, qui sont aujourd’hui encore faibles, risquent d’augmenter fortement, surtout si les difficultés des banques se prolongent. La dégradation de la note de la France entraînerait également des taux d’emprunt plus élevés.

- Les impôts vont augmenter. Le gouvernement va devoir mettre en place certaines mesures de rigueur. Cela passera, pour l’immobilier, par des augmentations de taxe foncière, de taxe d’habitation, des impositions plus fortes sur les plus-values immobilières. Les hausses générales d’impôts viendront également impacter fortement le pouvoir d’achat des Français.

- Les aides de l’État pour le logement risquent de diminuer. Le gouvernement ne peut pas faire flamber les impôts, il va donc devoir également freiner ces dépenses. Les aides au logement comme la défiscalisation en loi Scellier ou le prêt à taux zéro pourraient voir leur budget diminuer.

Toutes ces modifications viendront affaiblir les capacités d’achat des Français. Soit les prix baisseront pour s’adapter aux possibilités financières de la demande, soit les ventes de logements seront beaucoup moins nombreuses...

Pour en savoir (beaucoup) plus sur l’état actuel de l’immobilier en France, téléchargez gratuitement notre guide de l’achat immobilier en 2019.

Article initial publié le 18/11/2011

Pour aller plus loin :

- Posez-vous ces 25 questions avant d’acheter votre résidence principale.

- Visualisez l’évolution des prix de l’immobilier par rapport aux revenus.

- Consultez notre guide du prêt immobilier.

Pour rester informé sur toute l’actualité immobilière indispensable, inscrivez-vous :

S'abonner par mail :
Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires