Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Immobilier avril 2017 : les chiffres du mois

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2017 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2017 !

Immobilier avril 2017 : les chiffres du mois

Dans notre revue de presse immobilière de ce mois d’avril 2017, nous allons revenir sur différents chiffres intéressants sur le marché immobilier :

- La forte hausse de la collecte des droits de mutation qui confirme le fort dynamisme du marché.

- Les nouvelles augmentations des taux d’emprunt et les tendances d’évolution.

- Le nouvel indice de référence des loyers pour le 1er trimestre 2017.

- Un zoom sur les charges de copropriété en 2016 et leurs évolutions par rapport à 2015 avec de nouvelles fortes hausses.

- L’immobilier dans votre déclaration de revenus aux impôts.

Découvrez ces chiffres qui font l’actualité immobilière en avril 2017.

Mise à jour : découvrez les chiffres qui font l’actualité immobilière en septembre 2017.

Les droits de mutation sur 12 mois glissants retrouvent des sommets

Après quelques années difficiles, les collectivités locales profitent de l’aubaine pour faire le plein de droits de mutation. Ce sont les taxes qui sont payées à l’État, le département et la commune et qui sont intégrées dans ce que l’on appelle couramment les frais de notaire.

Regardez de quoi sont composés les frais de notaire et vous verrez que ce sont principalement des taxes collectées par les notaires sur les achats immobiliers.

Les départements sont ceux qui collectent le plus d’argent sur chaque transaction immobilière. Ils profitent donc pleinement du boom actuel d’un marché immobilier dopé aux taux bas pour augmenter leurs recettes.

Voici l’évolution des droits de mutation sur la France entière sur 12 mois glissants :

Évolution des droits de mutation sur 12 mois glissants en avril 2017

D’avril 2016 à mars 2017, le cumul des droits de mutation au taux de droit commun atteint 213.6 milliards d’euros, soit +9.0 % avec la même période un an plus tôt. Ces données proviennent du CGEDD.

Malgré des prix qui augmentent surtout à Paris et dans certains autres secteurs tendus, la hausse n’est que de 6 % pour l’Ile-de-France sur un an. Elle est de 27 % en Corse, de 14 % en Nouvelle Aquitaine ou encore de 12 % dans 3 régions (Grand Est, Pays de la Loire, Bretagne). Avec l’Ile-de-France, c’est la région Bourgogne-Franche-Comté qui enregistre la plus faible hausse avec + 6.0 %.

Des taux d’emprunt toujours en hausse

Nous avons vu dans notre point sur les taux de prêt immobilier en avril 2017 que le taux moyen augmente encore un peu ce mois-ci pour atteindre 1.51 %. C’est seulement 2 points de base de plus que le mois précédent, mais cela fait désormais 4 mois consécutifs de hausse pour les taux d’intérêt.

En 4 mois, les taux de crédit ont augmenté en moyenne de 20 points de base. Ces hausses sont assez homogènes puisqu’elles touchent toutes les durées d’emprunt et même les meilleurs taux.

La tendance devrait perdurer dans les mois à venir, mais toujours à un rythme très modéré. La Fed a relevé ses taux, mais pas encore la BCE qui ne le fera surement pas avant 2018. Il faudra voir également si la hausse de l’inflation se confirme dans les mois à venir.

En outre, sur le mois de février, la Banque de France nous apprend que les renégociations se font moins nombreuses. Leur part dans la production de nouveaux crédits immobiliers diminue pour passer de 62 à 60 %.

Cela reste à des niveaux très élevés. Ceci s’explique par le fait que les taux restent exceptionnellement bas malgré ces quelques hausses et que les emprunteurs qui ne l’ont pas encore fait en profitent pour faire un rachat de crédit immobilier. Les gains restent encore importants pour de nombreux dossiers.

Le retour de l’inflation fait redécoller l’IRL : +0.51 % au 1er trimestre 2017

Après une inflation presque nulle pendant quelques trimestres, celle-ci augmente à nouveau depuis quelques mois. La conséquence se ressent directement sur l’indice de référence des loyers qui est indexé sur les prix à la consommation hors loyers et tabac.

Ainsi, pour le 1er trimestre 2017, l’indice des loyers, l’IRL, augmente de 0.51 % sur un an :

Variation annuelle de l'IRL en pourcentage de 2004 à 2017

Les propriétaires pourront donc augmenter d’au maximum de 0.51 % les loyers de leurs locataires. Découvrez toutes les modalités pour les augmentations de loyer.

Charges de copropriété : +4 % en un an

Selon l’Association des Responsables de Copropriétés, l’ARC, les charges de copropriété ont augmenté de 4.0 % en 2016. Alors qu’elles étaient stables en 2015 et qu’elles avaient même baissé de 4.9 % en 2014, voici de nouveaux dérapages qui pèsent sur les copropriétaires ou les locataires de ces logements.

En moyenne, chaque mètre carré en copropriété coûte 46.77 € par an pour les charges communes de l’immeuble. Ce sont principalement les fortes augmentations au niveau du chauffage, des assurances et des frais de gestion qui expliquent ces chiffres importants.

Voici le détail par m² et les évolutions sur un an :

- Chauffage : 13.47 € : +8.6 %

- Gardiennage : 9.28 € : +2.0 %

- Entretien : 7.76 € : +1.5 %

- Frais de gestion : 5.62 € : + 4.0 %

- Eau froide : 4.47 € : +0.5 %

- Ascenseur : 2.77 € : +1.0 %

- Assurance : 2.58 € : +5.0 %

- Parking : 0.72 € : +1.0 %

Malgré des coûts des énergies en baisse en 2016, le début d’année très froid explique en grande partie cette hausse. Cela démontre que les économies d’énergies (réductions des dépenses et recherche de meilleurs prix en faisant jouer la concurrence) restent de loin la piste numéro une pour réduire ces dépenses importantes au sein des copropriétés.

Pour rappel, avant d’acheter vérifier les charges de copropriété, notamment en posant ces 4 questions. C’est un budget qui est loin d’être négligeable et qui peut faire la différence entre des appartements similaires.

L’immobilier dans votre déclaration de revenus aux impôts

Vous avez jusqu’au mercredi 17 mai 2017 à minuit pour déposer votre déclaration papier. Un délai supplémentaire est autorisé pour les déclarations sur Internet en fonction de votre département :

- Jusqu’au 23 mai à minuit pour les départements 01 à 19,

- Jusqu’au 30 mai à minuit pour les départements 20 à 49,

- Jusqu’au 6 juin à minuit pour les départements 50 à 974.

Attention, tous les ménages qui déclarent plus de 28 000 € de revenus doivent obligatoirement faire une déclaration par Internet ou smartphone à partir de cette année.

Voici différents articles qui peuvent vous intéresser pour votre déclaration de revenus aux impôts :

- "l’immobilier dans votre déclaration aux impôts pour 2017",

- "faut-il déclarer votre prêt immobilier aux impôts ?",

- "tous les impôts liés à votre achat immobilier".

Article initial publié le 24/04/2017

Pour aller plus loin :

- Découvrez quelles banques font les meilleurs taux immobiliers en 2017.

- Posez-vous ces 25 questions avant d’acheter un appartement ou une maison.

- Consultez nos conseils pour acheter de l’immobilier directement à un particulier.

- Faut-il utiliser un courtier en prêt immobilier ?

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Immobilier 2017 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires