Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Le Brexit peut-il avoir des conséquences sur l’immobilier en France ?

Le Brexit peut-il avoir des conséquences sur l’immobilier en France ?

Auteur : David LELONG
Les Anglais ont voté le 23 juin 2016 lors du Brexit pour une sortie de l’Union Européenne. Quel va être l’impact de ce Brexit pour la France et l’Union Européenne ? Cela peut-il avoir une incidence quelconque sur le marché immobilier en France (prix des logements, taux d’emprunt, volume de ventes) ? Tentons de dresser un portrait des différents changements que cela pourrait amener dans les mois et années à venir.

Rappel des faits : les Anglais ont voté pour sortir de l’Union Européenne lors du référendum sur le Brexit

Les Anglais étaient amenés à voter pour ou contre une sortie de l’Union Européenne. Alors que beaucoup s’attendaient à un vote pour rester, c’est le contraire qui s’est produit. Nous assistons donc à une grande nouveauté historique. La demande de sortie de l’Union Européenne par l’un de ses pays membres et pas des moindres.

Autant le dire tout de suite, nous n’avons aucune réponse précise à apporter sur la manière dont cela va se passer, sur les prochains accords entre les Anglais et l’Union Européenne, notamment au niveau des échanges commerciaux, de la liberté de circulation, etc. Néanmoins, nous pouvons analyser point par point quels peuvent être les éléments qui pourraient avoir une influence directe ou indirecte sur le marché immobilier français.

Le problème majeur de ce Brexit est qu’il va plonger l’Europe dans une zone d’incertitude et de questionnement pendant plusieurs mois voire années. Cela ne va pas rester sans conséquence sur la volonté de différents autres pays d’imiter les Anglais. Il faut donc s’attendre à d’autres référendums dans d’autres pays. L’Union Européenne en sera fragilisée. Ce sera l’occasion de voir si cela la déstabilise ou si au contraire cela lui donnera l’élan nécessaire à une meilleure cohésion et une véritable ligne directrice pour tous ses pays membres.

Qui dit renforcer ou diminuer la force de l’Union Européenne dit interrogation sur l’€uro. Les fluctuations sur la monnaie européenne par rapport aux autres monnaies comme le dollar américain pourraient être importantes.

Le pouvoir d’achat des Britanniques en euros chute en même temps que la livre sterling

La monnaie britannique, la livre sterling, a moins de valeur par rapport à l’euro et par rapport au dollar depuis l’annonce du Brexit et le résultat du vote. Il sera donc plus difficile pour un Anglais de venir acheter un bien immobilier en France ou il aura tout simplement moins de budget s’il y vient en vacances (cela peut impacter les investissements touristiques). En effet, regardez comment a évolué l’euro par rapport à la monnaie anglaise ces derniers mois :

Évolution de l'euro par rapport au GBP en juin 2016 suite au Brexit

Voici également comment se comporte la livre britannique par rapport aux dollar américain :

Évolution du GBP par rapport au dollar américain en juin 2016 suite au Brexit

On voit notamment que par rapport au dollar américain qui reste la monnaie de référence des échanges internationaux, la livre britannique a perdu beaucoup de valeur ces derniers mois (environ 20 % en deux ans). Cela est moins vrai par rapport à l’euro car celle-ci a également perdu de la valeur par rapport au dollar américain.

Les retraités anglais installés en France et qui perçoivent leurs pensions de retraite dans la monnaie de leur pays voient ainsi leurs revenus chuter lorsqu’il est converti en euros pour être dépensé chez nous.

Globalement cela n’aura un impact que limité sur l’immobilier français sauf dans quelques rares secteurs où il y encore beaucoup d’Anglais ou sur le marché du logement de luxe.

Chute des prix immobiliers à Londres à prévoir

Londres a connu ces dernières années une véritable bulle immobilière. Avec ce Brexit, Londres va subir une grosse perte d’attractivité et notamment sa place financière "La City". En effet, il risque de voir partir des milliers de personnes travaillant dans des salles de marchés, dans de grandes banques internationales (notamment les américaines). Il faudra également s’attendre à des départs de hauts cadres des entreprises françaises ou d’autres pays de l’UE qui risquent de quitter Londres ou le Royaume-Uni en général si cela ne leur permet plus de gérer leurs affaires dans l’Union Européenne avec une fiscalité attractive.

S’il y a moins de grosses plus-values sur l’immobilier britannique, cela fera moins de pouvoir d’achat pour venir acheter des logements en France. Encore une fois, cet impact risque d’être marginal et sur certains secteurs très spécifiques.

Retour d’activités très lucratives à Paris et ses environs ?

Si la City perd un grand nombre de ses grands banquiers, ils vont s’installer dans d’autres grandes places européennes (Paris, Bruxelles, Francfort, Berlin, etc.). Il est donc possible de voir un retour de grands cadres à hauts revenus en France. Néanmoins ils ne devraient s’installer quasiment qu’à Paris et cela n’engendrerait donc qu’une pression à la hausse sur les prix du logement haut de gamme parisien. Reste encore à voir combien de grandes banques et entreprises européennes vont décider de quitter Londres et quelles seront leurs nouvelles destinations.

Quel impact sur les taux de prêt immobilier ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce Brexit va générer une zone d’incertitudes et de tensions économiques pendant plusieurs mois, voire années. Cela risque de déstabiliser la zone euro en termes d’économie. Il sera dans ces conditions très difficile de remonter les taux de financement sans paralyser l’économie française ou européenne. On devrait donc avoir encore quelques années de taux très bas. On n’a peut-être pas fini de voir les records être battus sur les taux immobiliers en France.

En effet, comme le montre cet autre graphique, le niveau de l’OAT 10 ans de la France a chuté depuis l’annonce du Brexit pour revenir vers ses plus bas niveaux historiques :

Évolution de l'OAT 10 ans de la France en juin 2016 suite au Brexit

Même s’il n’y a pas de lien direct entre l’OAT 10 as de la France et le niveau moyen des taux de prêt immobilier, cela laisse néanmoins augurer d’une longue poursuite de taux très bas. Les banques vont devoir continuer à proposer des taux toujours plus compétitifs pour que l’économie ne se paralyse pas et notamment la vente de logements neufs ou anciens.

Des difficultés temporaires pour ceux qui travaillent beaucoup avec les Anglais ?

Il faudra voir comment vont se clarifier les nouvelles relations entre la France et le Royaume-Uni en terme d’échanges commerciaux. Toutes les entreprises françaises qui travaillent beaucoup avec les Anglais vont être impactées par ces changements. Cela commence dès aujourd’hui par la chute de la livre sterling par rapport aux autres monnaies. Si à moyen et long terme on devrait retrouver une situation classique d’échanges bilatéraux entre nos 2 pays, la période d’incertitude risque de provoquer des difficultés économiques pour les entreprises françaises les moins solides.

Attention donc à l’impact sur l’emploi en France et donc sur la capacité à pouvoir acheter des logements. C’est là-dessus que le risque est peut-être le plus important pour le volume de transactions immobilières en France et l’impact négatif sur les prix des logements.

Pour conclure, l’impact de ce Brexit sur l’immobilier en France devrait être assez limité sur le long terme, mais il peut créer des difficultés temporaires le temps de la transition. Cela pourrait légèrement impacter les prix à la baisse dans de nombreux endroits, mais aussi à la hausse autour des places financières de Paris notamment. Les taux d’intérêt devraient, eux, rester très bas pour ne pas amplifier les risques économiques, ce qui sera bénéfique pour le marché immobilier français. Il restera à surveiller les conséquences sur l’Union Européenne et sur sa monnaie l’euro qui pourrait être fortement déstabilisé si d’autres pays veulent suivre la voie ouverte par les Anglais.

Article initial publié le 27/06/2016

Pour aller plus loin :

- Retrouvez tous nos conseils pour votre achat immobilier.

- Regardez comment choisir la meilleure banque pour un prêt immobilier.

- Posez-vous ces 25 questions avant un achat immobilier.

- Utilisez ces 7 sites pour suivre l’évolution des prix de l’immobilier en France.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires