Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Vente > Agence immobilière > Mandat immobilier, ce qu’il faut savoir

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2018 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2018 !

Mandat immobilier, ce qu’il faut savoir

Bien choisir son mandat avant de recourir à une agence immobilière est primordial, car ce mandat conditionne aussi les modalités de la vente de votre habitation. Il existe 3 possibilités qui vont influer sur les sommes à payer, les personnes autorisées à orchestrer la vente. Découvrez les possibilités qui s’offrent à vous dans le cadre d’un contrat de vente avec une agence pour vous aider à vendre votre logement.

Le choix classique du mandat simple

Il faut choisir l’option qui permettra la fiabilité de votre démarche et la rapidité de la transaction. Ainsi, vous pourrez opter pour le mandat immobilier simple qui constitue le choix le plus classique. Ce mandat ne vous enlève pas toute latitude pour confier la vente de votre logement à plusieurs agences immobilières. Rien ne vous empêche de suivre vos démarches personnelles via notamment le bouche-à-oreille pour trouver un acquéreur.

Le seul bémol qui pourrait entacher ce mandat simple est que votre bien immobilier fera l’objet de beaucoup de visibilité. Les acquéreurs potentiels pourraient soit ne pas comprendre la stratégie si les prix différent, soit y voir une difficulté à le vendre. Ils risquent de conclure que ce n’est pas une bonne acquisition.

Mandat exclusif ou semi-exclusif

Si vous voulez éviter de promouvoir votre bien sur de nombreux supports à travers différentes agences, il serait plus avisé de choisir un mandat de vente immobilier exclusif. Dans ce cas, l’agence immobilière sera la seule habilitée à effectuer les opérations pour trouver un acheteur et conclure une vente. Elle dispose en principe d’un trimestre pour conclure une vente sérieuse. Ces 3 mois pourront ensuite être renouvelés.

Signer un mandat avec une agence immobilière

Puisque votre sélection ne pourra porter que sur une seule agence, il faudra donc faire le bon choix et opter pour l’agence qui bénéficie de votre confiance et agit dans vos intérêts. L’agence la plus compétitive est celle qui use des moyens les plus efficaces pour promouvoir votre bien immobilier.

Si ces 2 extrêmes ne vous semblent pas encore convaincants, il reste encore le choix du mandat semi-exclusif. Elle vous permet de trouver votre acheteur personnellement, même si votre bien est confié à une agence. Vous ne confiez cependant votre bien à vendre qu’à une seule agence. Le contrat déterminera les conditions dans lesquelles votre convention avec l’agence sera exécutée. Le plus souvent, il s’agira de baisser le coût de la commission à payer à l’agence immobilière si finalement, c’est le vendeur qui a trouvé un acquéreur.

Les précautions

Au vu de ces mandats, il est essentiel de maitriser les rouages de votre collaboration avec l’agence. C’est vous, en tant que vendeur qui aura à s’acquitter de la commission et non l’acheteur. Car c’est le vendeur qui fait appel à une agence pour la transaction. Vous restez libre de déterminer le prix auquel vous voulez vendre votre bien. L’agence y ajoutera simplement la valeur correspondant au pourcentage de sa commission. La commission perçue est généralement affichée de façon visible au sein des locaux de l’agence et se doit d’être claire et nette dans votre contrat.

Quand il s’agit d’un mandat simple, le vendeur est exonéré de la commission si au final il est l’instigateur de la vente, et ce, même si l’agence a entamé des actions de promotion. Dans ce cas, le vendeur devra communiquer à l’agence cet état de fait et le nom du nouvel acquéreur ; à charge pour l’agence de vérifier que celui-ci n’a pas déjà bénéficié d’une visite par ses bons soins, auquel cas l’agence peut exiger une commission. Enfin, si une circonstance non imputable au vendeur se produit et entraine l’empêchement de la vente, le vendeur n’aura pas à payer de commission.

C’est le cas quand l’acheteur potentiel s’est vu refuser un prêt bancaire, au nom de la clause suspensive d’achat.

Pour en savoir plus, lisez l’article sur les mandats simples ou exclusifs du blog Logic-Immo qui donne quelques détails supplémentaires pour finaliser votre choix.

Pour aller plus loin :

- Découvrez comment choisir votre agence immobilière pour vendre.

- Informez-vous sur les frais à payer pour une vente immobilière.

- Consultez les avantages et inconvénients de la vente sans agence.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires