Calculez votre taux d'endettement à partir de vos charges et de vos revenus

Pour faire le calcul du taux d'endettement, vous devez saisir vos revenus (salaires et éventuelles pensions alimentaires ou primes récurrentes reçues) ainsi que vos charges afin de déterminer si votre reste à vivre est suffisant et prévenir le surendettement pour être en sécurité.

Choisir une autre calculette de prêt immobilier pour préparer votre financement.

Plus qu'un taux d'endettement maximum, le calcul du reste à vivre

La loi n'impose pas de taux d'endettement maximum à ne pas dépasser. Seulement, les banques restent attentives à votre capacité de remboursement. En fonction de vos revenus fixes et de vos charges de crédit immobilier, de crédit consommation, de vos remboursements d'un prêt à taux zéro, une banque pourra déterminer votre risque de surendettement ou de difficultés de remboursement. Le calcul du taux d'endettement ne tient pas compte, en revanche, de certains revenus irréguliers (part variable du salaire, intéressement et participation aux bénéfices, etc.), il faut d'abord pouvoir vivre sans handicap financier avec des conséquences importantes seulement sur le montant de vos revenus réguliers. Cela n'inclut pas votre épargne.

Le taux d'endettement maximal de 33 % n'existe pas pour une banque. Pour ceux qui ont des revenus faibles et donc un reste à vivre limité, elles peuvent ne pas dépasser un taux d'endettement plus bas. En revanche, pour un ménage avec des revenus fixes élevés, le taux d'endettement pourra être plus élevé (par exemple de 38 ou 40 %) car il aura encore beaucoup d'argent pour le reste de ses charges et dépenses.

C'est donc un indicateur qui est à adapter au cas par cas. Il permet d'avoir une idée rapide d'une situation financière et d'aider les banques à décider d'accepter ou de refuser de vous faire un crédit immobilier du montant que vous lui demander et avec une mensualité donnée.

Si le calcul du taux d'endettement donne un résultat trop élevé, vous pouvez par exemple faire un rachat de crédit pour diminuer de quelques euros vos mensualités de prêt. Vous avez également la possibilité de chercher à améliorer ce taux d'endettement par exemple en remboursant par anticipation un prêt personnel ou un crédit auto afin de réduire vos mensualités de crédit à payer chaque mois. Cela rassurera les banques qui vous prêteront alors plus facilement grâce à un endettement global moindre. En outre, si vous n'avez pas d'autres moyens pour faire baisser votre taux d'endettement en jouant sur d'autres prêts, vous pouvez encore chercher à modifier votre montage financier pour ce crédit immobilier. Par exemple, vous pouvez allonger un peu la durée des remboursements. Cela vous coûtera un peu plus d'argent au total, mais cela vous permettra de diminuer les mensualités et donc votre taux d'endettement. Cela peut être une solution pour éviter un refus de crédit malgré un taux d'endettement proche de la limite.

A l'inverse, si vous avez un taux d'endettement faible, cela signifie que vous avez encore de la marge pour empruntez davantage, soit en augmentant votre mensualité sur ce prêt immobilier soit en conservant cette capacité pour un autre prêt, par exemple pour réaliser un investissement locatif.

Simulations et devis gratuits

Découvrez toutes nos simulations immobilières :

Pour plus d'informations et de conseils pour votre financement, consultez notre guide du prêt immobilier ainsi que notre analyse des taux de prêt immobilier en 2018, notre point sur les meilleurs taux actuels ainsi que nos conseils pour choisir la banque qui vous fera le meilleur taux de crédit immobilier.