Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Financement > Crédit immobilier > Négocier les frais de remboursement anticipé d’un crédit immobilier

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2018 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2018 !

Négocier les frais de remboursement anticipé d’un crédit immobilier

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, il est important après avoir négocié le meilleur taux de négocier la suppression des frais prélevés lors d’un remboursement anticipé du prêt. En effet, il est souvent très intéressant quand on possède un peu d’argent de côté d’étudier le gain que peut procurer un remboursement anticipé comme nous le détaillons avec calcul à l’appui dans notre article "Dois-je rembourser de manière anticipée mon prêt immobilier ?".

Calcul des frais de remboursement anticipé

Un crédit immobilier se rembourse pendant de nombreuses années. Il est donc fréquent d’avoir des revenus et des dépenses qui évoluent. Dans ce cas, il est possible d’effectuer différents remboursements anticipés de son prêt.

Seulement, si vous ne le négociez pas lors de la souscription, des frais vous seront facturés à chaque fois que vous voudrez rembourser une partie ou la totalité de votre emprunt.

Le montant des pénalités de remboursement par anticipation se calcule ainsi : un semestre d’intérêt au taux moyen du crédit. Ces frais sont également plafonnés. Ils ne peuvent pas dépasser 3% du capital restant dû.

Quand vous négociez le meilleur prêt immobilier possible, négociez aussi pour ne pas avoir de frais de remboursement anticipé de prêt.

Si vous avez déjà emprunté il y a quelques années et si les taux actuels sont bas, vous serez peut-être davantage gagnant à faire un rachat de prêt.

Pourquoi rembourser plus tôt son crédit ?

Cela permet de réduire le coût du crédit immobilier en faisant diminuer la durée des remboursements et/ou les mensualités à régler.

De plus, en fonction du type d’assurance de prêt qui est adossé à votre emprunt, vous pourrez en plus gagner beaucoup d’argent sur votre assurance de crédit.

Avant l’achat, vous étudiez le financement de votre achat immobilier et décidez de la partie de votre épargne à utiliser. Les questions à vous poser sont les mêmes pour décider si vous devez payer une partie de votre crédit en avance au bout de quelques années et si oui de combien ?

Pour en savoir plus, retrouvez notre article "Dois-je rembourser de manière anticipée mon prêt immobilier ?".

Quand et comment peut-on faire un remboursement par anticipation ?

Rembourser par anticipation un prêt est un droit. Vous pouvez donc demander, à tout moment, de régler une partie ou la totalité de votre emprunt.

Vérifiez simplement si votre contrat n’interdit pas les remboursements en dessous d’un certain pourcentage du montant initial du prêt (sauf si vous soldez votre crédit). Cette clause, si elle existe, ne peut pas dépasser 10%.

Des frais négociables

Quand on fait le tour des banques pour décrocher le meilleur prêt possible ou que l’on passe par un courtier en prêt immobilier, on regarde principalement le taux d’emprunt sans forcément regarder les frais et pénalités annexes. Pourtant, il est souvent préférable de négocier d’autres éléments que quelques points sur son taux de crédit immobilier. C’est le cas de l’assurance de crédit immobilier par exemple.

Les pénalités de remboursement anticipé peuvent être élevées comme on l’a vu : jusqu’à 3% du capital restant dû. Il est rare que le remboursement se passe comme prévu initialement. La négociation de la suppression des frais de remboursement anticipé est donc un bon réflexe à prendre.

Des pénalités qui peuvent être exonérées dans certains cas

Le paiement de pénalité de remboursement par anticipation de son prêt peut bénéficier d’une exonération sur tous les crédits immobiliers conclus après le 1er juillet 1999 dans les deux cas suivants :

- Un changement de lieu d’activité professionnelle de l’un des emprunteurs entrainant la vente du logement.

- La cessation forcée de l’activité professionnelle (accident du travail, licenciement, etc.) ou le décès d’un des souscripteurs.

Vous avez déjà emprunté ? Découvrez ces 5 astuces pour réduire vos frais de logement.

Pour aller plus loin :

- Regardez combien votre remboursement anticipé va vous faire gagner sur vos frais d’assurance.

- Consultez les derniers taux de crédit immobilier en 2018.

- Prenez connaissances des risques d’un rachat de crédit.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Frais immobilier 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires