Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Pratique > Propriétaires : réduisez vos frais de logement

Propriétaires : réduisez vos frais de logement

Auteur : David LELONG
Lorsqu’on achète un bien immobilier pour en faire sa résidence principale, c’est généralement dans l’espoir de voir ses charges de logement diminuer au fil des années. Si une grosse partie de vos coûts futurs de logement se joue lors de votre achat, vous avez encore plusieurs éléments sur lesquels vous pouvez travailler pour réduire vos frais de logement en étant propriétaire. Découvrez 5 éléments sur lesquels agir dès maintenant...

Optimiser son budget logement même après avoir acheté, c’est possible

Le logement reste l’un des postes de dépenses les plus importants pour un ménage. Vous avez donc de fortes chances d’y trouver le moyen de faire des économies importantes.

A l’heure où les impôts et le coût de la vie ne cessent d’augmenter, grappiller de quelques dizaines à centaines d’euros par mois sur les coûts de son logement est toujours le bienvenue.

En tant que propriétaire vous n’avez plus de loyers à payer mais vous avez toujours des frais liés au besoin de vous loger : remboursement du crédit immobilier et paiement des assurances associées, assurance habitation, charges de copropriétés, dépenses énergétiques (électricité, chauffage, etc.), etc.

En attendant que Free se lance dans l’immobilier pour casser les prix du marché, voici les 5 actions concrètes que vous devez étudier.

Remboursez de manière anticipée votre prêt immobilier ou faites le racheter

Près de 60 % des Français sont propriétaires de leur résidence principale. Cependant près de la moitié d’entre eux n’ont pas fini de rembourser leur crédit immobilier contracté pour cet achat.

Plus vite vous rembourserez ce prêt et moins vous aurez payé d’intérêts. Au plus tôt vous agirez et plus vous réduirez le coût de votre emprunt.

Si vous disposez d’un peu d’épargne, vous devez étudier la possibilité de procéder à un remboursement anticipé ou à un rachat de votre crédit.

Cela coûte un peu d’argent sauf si vous avez négocié les frais de remboursement anticipé. Faites donc le calcul pour savoir combien cela vous coûtera.

Les pénalités de remboursement anticipé se calculent ainsi : un semestre d’intérêts au taux moyen du crédit dans la limite de 3 % du capital restant dû (sauf disposition particulière dans votre contrat).

A vous de voir ensuite si ce coût est supérieur à l’économie réalisée sur la réduction des intérêts ainsi que sur la réduction des frais d’assurance emprunteur.

Faites chuter le coût de votre assurance emprunteur

Et oui ! En fonction de votre contrat d’assurance de prêt, la réduction de votre capital restant dû peut faire baisser également le coût des cotisations d’assurance.

Dans tous les cas, si vous procédez à un rachat de crédit, vous bénéficierez d’un nouveau contrat d’assurance emprunteur qui sera basé sur un montant d’emprunt beaucoup plus petit que votre premier prêt. Il devrait donc être bien moins coûteux.

En faisant racheter votre prêt, vous bénéficierez donc d’une assurance emprunteur bien moins chère et vous pourrez également rediscuter vos conditions d’emprunt (le taux notamment).

Faites donc, en quelques clics, une demande gratuite d’estimation d’un rachat et analysez de combien vous pouvez réduire les coûts de remboursement de votre prêt immobilier.

Sans rachat de votre emprunt, vous pouvez également essayer de changer d’assurance de prêt immobilier, mais c’est un peu plus compliqué. Néanmoins, cela devrait être rendu plus simple à l’avenir avec la mise en place de la possibilité de changer d’assurance emprunteur à date anniversaire du contrat.

Investissez-vous dans le contrôle des charges de copropriétés

Les frais de copropriétés explosent. Pour ne pas vous laisser faire sans réagir vous pouvez prendre le temps d’analyser le détail des frais de copropriété. En étudiant chaque poste de dépense, vous pourrez facilement trouver différents postes d’économies.

Attention, de nombreux syndics de copropriété ne cherchent pas à réduire vos frais. C’est à vous d’être vigilant sur la gestion des dépenses dans votre copropriété. Regroupez-vous à plusieurs propriétaires et surveillez de près les dépenses engagées par votre syndic. S’il y a trop d’abus, vous avez toujours la possibilité d’en changer.

Pour vous aider dans cette démarche, voici 12 astuces à utiliser pour réduire vos charges de copropriété.

Le coût des assurances augmente, tenez en compte

Comme chaque année les assureurs annoncent de fortes augmentations dans les cotisations d’assurance. Parmi les nombreuses assurances, l’assurance habitation n’est pas en reste. Elle va augmenter également en 2019 comme tous les ans.

De nombreux contrats d’assurance prennent fin au printemps, le mois de janvier est donc un mois idéal pour comparer les prix des assurances habitations et ainsi mettre en concurrence les différentes assurances pour votre appartement ou votre maison.

Même si cela ne concerne pas votre budget logement, vous pouvez en profiter pour comparer les propositions des différents assureurs pour toutes vos assurances (auto, moto, santé, etc.)

Investir pour réduire ses factures d’énergie (chauffage, électricité, eau, etc.

Dernier poste de dépenses pour votre logement et pas forcément le moins coûteux : les factures d’électricité, d’eau, de gaz, de fuel, etc.

Le meilleur moyen pour faire baisser vos dépenses énergétiques, c’est d’investir dans la rénovation de votre logement. Ciblez les principales factures de ce genre que vous avez et étudiez les possibilités d’amélioration dont vous disposez : amélioration de l’isolation, mode de chauffage plus économique, récupérateurs d’eau, etc.

Vous pouvez ensuite obtenir différents devis gratuitement pour vous rendre compte du coût de ses améliorations.

Pour vous aider à les financer, sachez qu’il existe différents systèmes d’aide comme l’éco prêt à taux zéro.

Des travaux de ce type peuvent améliorer votre confort, vous faire réaliser des économies sur la durée et faire prendre de la valeur à votre logement.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réduire votre budget logement et retrouvez un peu plus de pouvoir d’achat. À vous de jouer !

Pour aller plus loin :

- Découvrez quand vous avez intérêt à faire racheter votre prêt immobilier.

- Prenez connaissance des taux de crédit actuels.

- Regardez quel est l’intérêt d’augmenter vos mensualités d’emprunt immobilier.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires