Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Depuis 2008 les prix de l’immobilier ont baissé dans 74 départements !

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2018 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2018 !

Depuis 2008 les prix de l’immobilier ont baissé dans 74 départements !

Sur les trois dernières années, les prix des appartements et des maisons affichent des baisses (certaines importantes) dans 74 des 86 départements de Province. Contrairement aux idées reçues, la baisse des prix de l’immobilier est enclenchée depuis plusieurs années dans de nombreux départements. Découvrez, département par département, la variation des prix entre 2008 et 2011 pour les appartements anciens et les maisons anciennes.

Mise à jour : en 2014 les prix de l’immobilier en Province sont revenus au niveau de ceux de 2005.

Les prix de l’immobilier en baisse dans 74 départements sur 86 par rapport à 2008

Les courbes de Friggit montrent clairement que les prix ont baissé en 2008 et 2009 avant de remonter assez fortement en 2010.

Beaucoup de personnes pensent que globalement les prix de l’immobilier sont revenus à leur point le plus haut, voire le dépasse. Si c’est le cas à Paris, c’est loin d’être le cas en Province.

Pour vous le prouver, nous avons repris les statistiques des notaires fournies sur le site Immoprix et nous avons calculé pour chaque département l’évolution des prix entre le 2ème trimestre 2008 et le 2ème trimestre 2011 pour les appartements anciens et les maisons anciennes.

Vous retrouverez dans le tableau ci-dessous ces données avec entre parenthèses la variation corrigée de l’inflation observée entre ces deux périodes :

Département Évolution du prix des appartements anciens depuis 2008 (corrigée de l’inflation) Évolution du prix des maisons anciennes (corrigée de l’inflation)
01 - Ain -2.6 % (-6.8 %) +1.1 % (-3.3 %)
02 - Aisne -2.9 % (-7.1 %) -1.1 % (-5.4 %)
03 - Allier -9.8 % (-13.7 %) +5.0 % (+0.5 %)
04 - Alpes-de-Haute-Provence +0.1 % (-4.2 %) +0.7 % (-3.6 %)
05 - Hautes-Alpes -7.3 % (-11.3 %) -2.0 % (-6.2 %)
06 - Alpes-Maritimes +1.5 % (-2.9 %) -1.1 % (-5.4 %)
07 - Ardèche -2.1 % (-6.3 %) +4.0 % (-0.5 %)
08 - Ardennes +0.5 % (-3.8 %) +3.5 % (-1.0 %)
09 - Ariège -1.1 % (-5.4 %) +0.4 % (-3.9 %)
10 - Aube -3.9 % (-8.0 %) +2.3 % (-2.1 %)
11 - Aude -0.7 % (-5.0 %) +7.7 % (+3.1 %)
12 - Aveyron -1.4 % (-5.6 %) +0.3 % (-4.0 %)
13 - Bouches-du-Rhône -1.9 % (-6.1 %) +3.1 % (-1.3 %)
14 - Calvados -4.6 % (-8.7 %) +0.4 % (-3.9 %)
15 - Cantal -4.2 % (-8.3 %) +17.8 % (+12.7 %)
16 - Charente -2.2 % (-6.4 %) +1.0 % (-3.3 %)
17 - Charente-Maritime -4.9 % (-9.0 %) +1.7 % (-2.7 %)
18 - Cher +2.7 % (-1.7 %) +4.0 % (-0.5 %)
19 - Corrèze -8.8 % (-12.7 %) -2.4 % (-6.6 %)
20 - Corse N/A N/A
21 - Côte-d’Or -5.0 % (-9.1 %) -6.2 % (-10.2 %)
22 - Côtes-d’Armor -5.4 % (-9.5 %) -3.9 % (-8.0 %)
23 - Creuse -8.1 % (-12.1 %) +0.5 % (-3.8 %)
24 - Dordogne -8.2 % (-12.2 %) -1.5 % (-5.7 %)
25 - Doubs -5.8 % (-9.9 %) +1.0 % (-3.3 %)
26 - Drôme -2.9 % (-7.1 %) +2.2 % (-2.2 %)
27 - Eure -3.1 % (-7.3 %) -2.0 % (-6.2 %)
28 - Eure-et-Loir -2.5 % (-6.7 %) -4.5 % (-8.6 %)
29 - Finistère -4.6 % (-8.7 %) -2.6 % (-6.8 %)
30 - Gard -2.0 % (-6.2 %) +2.5 % (-1.9 %)
31 - Haute-Garonne -1.6 % (-5.8 %) +0.1 % (-4.2 %)
32 - Gers +0.8 % (-3.5 %) -6.1 % (-10.1 %)
33 - Gironde +1.2 % (-3.2 %) +3.3 % (-1.1 %)
34 - Hérault +1.3 % (-3.1 %) +4.8 % (+0.3 %)
35 - Ille-et-Vilaine -4.7 % (-8.8 %) -2.2 % (-6.4 %)
36 - Indre -6.0 % (-10.0 %) +1.8 % (-2.6 %)
37 - Indre-et-Loire -0.8 % (-5.1 %) -3.1 % (-7.3 %)
38 - Isère -6.5 % (-10.5 %) -1.4 % (-5.6 %)
39 - Jura -3.5 % (-7.7 %) +0 % (-4.3 %)
40 - Landes -4.0 % (-8.1 %) -4.1 % (-8.2 %)
41 - Loir-et-Cher -1.2 % (-5.5 %) -4.9 % (-9.0 %)
42 - Loire -7.3 % (-11.3 %) +5.0 % (+0.5 %)
43 - Haute-Loire -4.9 % (-9.0 %) +7.1 % (+2.5 %)
44 - Loire-Atlantique -0.7 % (-5.0 %) -1.2 % (-5.5 %)
45 - Loiret -2.5 % (-6.7 %) -2.7 % (-6.9 %)
46 - Lot -2.6 % (-6.8 %) -6.6 % (-10.6 %)
47 - Lot-et-Garonne -8.2 % (-12.2 %) -4.2 % (-8.3 %)
48 - Lozère -5.4 % (-9.5 %) +3.4 % (-1.1 %)
49 - Maine-et-Loire -2.4 % (-6.6 %) +2.0 % (-2.4 %)
50 - Manche -2.3 % (-6.5 %) +0.7 % (-3.6 %)
51 - Marne -4.4 % (-8.5 %) -3.3 % (-7.5 %)
52 - Haute-Marne +1.3 % (-3.1 %) +5.7 % (+1.1 %)
53 - Mayenne +3.9 % (-0.6 %) +2.4 % (-2.0 %)
54 - Meurthe-et-Moselle -6.3 % (-10.3 %) -1.3 % (-5.6 %)
55 - Meuse -8.3 % (-12.2 %) +0.1 % (-4.2 %)
56 - Morbihan -4.9 % (-9.0 %) -3.8 % (-7.9 %)
57 - Moselle -5.1 % (-9.2 %) -4.3 % (-8.4 %)
58 - Nièvre -2.0 % (-6.2 %) -0.3 % (-4.0 %)
59 - Nord +5.0 % (+0.5 %) +4.9 % (+0.4 %)
60 - Oise -3.0 % (-7.2 %) -0.3 % (-4.0 %)
61 - Orne +3.8 % (-0.7 %) +0.4 % (-3.9 %)
62 - Pas-de-Calais -1.3 % (-5.6 %) +4.1 % (-0.4 %)
63 - Puy-de-Dôme +1.2 % (-3.2 %) +2.2 % (-2.2 %)
64 - Pyrénées-Atlantiques -4.6 % (-8.7 %) -0.8 % (-5.7 %)
65 - Hautes-Pyrénées -2.1 % (-6.3 %) +3.1 % (-1.3 %)
66 - Pyrénées-Orientales -6.1 % (-10.1 %) +1.0 % (-3.3 %)
67 - Bas-Rhin -0.7 % (-5.0 %) -0.6 % (-4.9 %)
68 - Haut-Rhin -5.5 % (-9.6 %) -0.3 % (-4.0 %)
69 - Rhône +4.0 % (-0.5 %) +4.4 % (-0.1 %)
70 - Haute-Saône -2.8 % (-7.0 %) +9.0 % (+4.3 %)
71 - Saône-et-Loire -3.2 % (-7.4 %) -0.7 % (-5.0 %)
72 - Sarthe -5.7 % (-9.8 %) +1.0 % (-3.3 %)
73 - Savoie -8.5 % (-12.4 %) -2.1 % (-6.3 %)
74 - Haute-Savoie -3.7 % (-7.8 %) -1.1 % (-5.4 %)
76 - Seine-Maritime -1.6 % (-5.8 %) +2.2 % (-2.2 %)
79 - Deux-Sèvres +4.2 % (-0.3 %) -1.8 % (-6.0 %)
80 - Somme -2.3 % (-6.5 %) +5.2 % (+0.7 %)
81 - Tarn -3.3 % (-7.5 %) -0.1 % (-4.4 %)
82 - Tarn-et-Garonne -5.5 % (-9.6 %) -3.1 % (-7.3 %)
83 - Var -3.1 % (-7.3 %) -0.3 % (-4.0 %)
84 - Vaucluse -5.3 % (-9.4 %) +5.6 % (+1.1 %)
85 - Vendée -6.5 % (-10.5 %) -6.2 % (-10.2 %)
86 - Vienne -5.0 % (-9.1 %) +0.2 % (-4.1 %)
87 - Haute-Vienne -8.7 % (-12.6 %) -1.4 % (-5.6 %)
88 - Vosges -3.2 % (-7.4 %) +3.0 % (-1.4 %)
89 - Yonne -6.9 % (-10.9 %) -2.1 % (-6.3 %)
90 - Territoire de Belfort -3.6 % (-7.8 %) +4.7 % (+0.2 %)
MOYENNE -3.2 % (-7.4 %) +0.8 % (-3.5 %)

D’après France-inflation.com, entre mars 2008 et mars 2011, l’inflation est de 4.5 %. Toute hausse inférieure à 4.5 % constitue donc en réalité à une baisse de la valeur du logement en euros constants (la valeur corrigée de l’inflation est donnée entre parenthèses pour chaque cas).

Le prix des appartements baisse fortement, celui des maisons un peu moins

Ces données tordent le coup à l’idée que les prix de l’immobilier sont toujours en hausse. 58 des 86 départements recensés affichent des baisses de prix avant correction de l’inflation aussi bien pour les appartements que pour les maisons. Ce chiffre monte à 74 si on intègre l’inflation dans le calcul !

La baisse des prix observée est plus importante sur les appartements anciens (-7.4 % en moyenne) que sur les maisons (-3.5 %). Le département du Nord est le seul à voir une augmentation de la valeur réelle des appartements (+0.5 %). Les 85 autres départements affichent des baisses.

La valeur des appartements a diminué de plus de 10% dans 16 départements : Allier, Hautes-Alpes, Corrèze, Creuse, Dordogne, Indre, Isère, Loire, Lot-et-Garonne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Pyrénées-Orientales, Savoie, Vendée, Haute-Vienne et Yonne

Les évolutions des prix des maisons sont plus hétérogènes. 12 départements affichent des hausses, contre 74 pour les baisses. La baisse dépasse les 10 % dans seulement quatre départements pour les maisons : Côte-d’Or, Gers, Lot et Vendée.

Ces statistiques officielles nous permettent de montrer que les exemples de villes où les prix baissent depuis 2008 ne sont pas que des exceptions. Globalement, les prix de l’immobilier sont réellement en baisse en Province sur les trois dernières années.

D’après les différents chiffres avancés par les notaires sur cette fin d’année 2011, il semblerait que les prix baissent à nouveau un peu partout depuis cet été (et même à Paris nous y reviendrons dans quelques jours...). Cela après avoir rebondi dans la majorité des départements entre début 2010 et mi-2011.

Il y a donc de fortes chances pour que ce phénomène de baisse générale se confirme avec les chiffres entre le 2ème trimestre 2011 et celui de 2012.

Un cycle d’évolution qui colle à celui de l’évolution d’une bulle spéculative

Les lecteurs habitués d’Immobilier-danger.com connaissent déjà la courbe ci-dessous. Il s’agit du cycle de développement, d’emballement puis de dégonflement d’une bulle spéculative :

Bulle immobilière : cheminement de la formation et de l'éclatement d'une bulle spéculative

Ce que l’on peut dire avec certitude c’est que le temps des augmentations annuelles à deux chiffres est fini et loin derrière nous. En tout cas pour la Province.

La baisse des prix de retour en 2018 va venir corriger les hausses observées entre 2010 et mi-2011. Il faudra attendre un peu pour savoir si nous serons alors rentrés dans la phase "Fear" (Peur) du dégonflement de cette bulle immobilière française.

Article initial publié le 12/01/2012

Pour aller plus loin :

- Utilisez ces 7 sites pour suivre les prix de l’immobilier chez vous.

- Regardez comment recevoir des estimations immobilières gratuites.

- Suivez notre guide du premier achat immobilier.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Prix immobilier Bulle immobilière 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires