Allocation Logement Familiale (ALF), ce qu'il faut savoir

Auteur : David LELONG

En France, la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) s’occupe de l’attribution et la gestion des différents dispositifs d’aides financières pour le logement. En fonction de votre situation, il est possible de recourir à ce type d’aides pour vous aider à vous loger. Le montant de ces aides va varier selon différents critères : niveau de revenus, nombre de personnes à charge… Dans le cas où vous n’êtes pas éligible à l’Aide Personnalisée au Logement (APL), sachez qu’il existe l’Allocation Logement Familiale (ALF) qui est, elle, conditionnée selon le nombre de personnes à charge. Pour comprendre le fonctionnement de cette aide, nous revenons ici en détail sur l’ALF et ses conditions d’attribution.

Qu’est-ce que l’ALF ?

Aujourd’hui, il existe différents types d’allocations logement pour aider les Français à se loger dans de bonnes conditions :

  • Aide Personnalisée au Logement (APL)
  • Allocation de Logement Sociale (ALS)
  • Allocation de Logement Familiale (ALF)

Toutes ces aides ont pour objectif de diminuer le montant du loyer ou des mensualités d’emprunt des bénéficiaires de ces aides et ainsi faciliter l’accès au logement pour tous. Les conditions d’attribution sont spécifiques à chaque dispositif et le montant de ces aides va varier selon certains critères définis. Ne pouvant pas être cumulées, il convient donc d’identifier l’aide à laquelle vous pouvez prétendre.

Dans le cas où vous n’êtes pas éligible à l’APL, vous pouvez vous tourner vers l’Allocation de Logement Familiale (ALF) qui vous permettra de réduire le montant de votre loyer. Cette aide est versée selon votre condition familiale (nombre de personnes à charge, bénéficiaires de prestations familiales). Il est important de noter que les critères d’attribution peuvent varier selon que vous releviez du régime général de la CAF ou du régime la MSA.

Qui a droit à l’ALF ?

Afin de permettre au plus grand nombre de se loger convenablement, le dispositif d’ALF permet à de nombreuses familles d’obtenir des aides pour réduire le montant de leur loyer. La possibilité de bénéficier de ces aides va dépendre de certaines conditions.

Conditions liées à la situation du demandeur

Tous les locataires ou sous-locataires d’un logement peuvent faire une demande d’ALF. Pour pouvoir prétendre à l’obtention de cette aide, vous devez être dans l’une des situations suivantes :

  • Être bénéficiaire de prestations familiales ou de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH)
  • Avoir un 1 enfant à charge (jusqu’à 21 ans) sans bénéficier d’autres prestations familiales ou de l’AEEH
  • Être marié, sans enfant à charge
  • Être enceinte, seule, sans personne à charge
  • Avoir un ascendant de plus de 65 ans à charge dans une limite de ressources fixées par le plafond de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)
  • Avoir à charge un ascendant, un descendant ou collatéral atteint d’une infirmité (incapacité permanente d’au moins 80%)

Conditions liées au logement

L’Allocation Logement Familiale est versée uniquement pour la résidence principale du demandeur située en France. Certains critères de décence et des conditions minimales d’occupation sont également appliqués pour pouvoir bénéficier de l’ALF.

Quel est le plafond de revenu pour toucher les ALF ?

En plus de ces différentes conditions pour bénéficier de l’ALF, il est également nécessaire de ne pas dépasser un certain plafond de ressources. Ce plafond de ressources maximum va varier selon la composition du foyer ainsi que le lieu de résidence. Afin de déterminer si vous êtes éligible à cette aide, la CAF va se baser sur vos ressources sur les 12 derniers mois qui sont actualisées de manière automatique tous les 3 mois. Pour savoir si vous pouvez bénéficier de l’ALF, le site de la CAF dispose d’un simulateur qui vous donnera une réponse adaptée en fonction de votre situation.

Quel est le montant de l’Allocation de Logement Familiale ?

Le montant de cette aide n’est pas fixe et peut varier selon la situation de chaque bénéficiaire. Pour calculer le montant de cette aide, plusieurs éléments vont être pris en considération :

  • Situation familiale et nombre de personnes à charge
  • Niveau de ressources du foyer et la valeur du patrimoine
  • Montant du loyer ou des mensualités des prêts

Afin de savoir si vous êtes éligible à cette aide et à quel montant vous pouvez prétendre, vous pouvez, là aussi, utiliser le simulateur mis à disposition sur le site de la CAF.

Quelle est la différence entre APL et ALF ?

Contrairement au versement de l’ALF qui est conditionné par la situation familiale du demandeur, l’APL est versée selon la situation de votre logement. Quelle que soit votre situation familiale (célibataire, marié, avec ou sans personne à charge), vous pouvez ainsi faire une demande d’APL pour la location ou l’achat d’un logement. À l’instar de l’ALF, un simulateur est disponible sur le site de la CAF pour connaître votre éligibilité et le montant d’aide auquel vous pouvez prétendre. Dans le cas où vous n’êtes pas éligible à l’APL, vous pouvez donc vous tourner vers l’ALF et voir si votre situation correspond aux conditions d’éligibilité.

Obtenir une aide financière pour votre logement grâce à l’ALF

Afin d’aider les personnes avec un niveau de revenus modeste, l’État a mis en place des dispositifs spécifiques. Conditionnées par certains critères d’éligibilité, ces aides doivent permettre aux bénéficiaires de pouvoir se loger dans de meilleures conditions et alléger le montant de leur loyer. Destinée aux familles, l’ALF permet ainsi d’aider les foyers les plus modestes. Pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la CAF et obtenez une réponse rapidement grâce aux simulateurs de droits.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Bail de location :
téléchargez un contrat

bail