Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Vente > Vente de maison de particulier à particulier

Vente de maison de particulier à particulier

Auteur : David LELONG
La vente entre particuliers en immobilier reste une pratique très courante. Que ce soit pour vendre une maison ou un appartement, de nombreuses transactions se font de particulier à particulier. Découvrez les pièges à éviter et les conseils pour bien vendre un logement entre particuliers de Jean-Baptiste Quintrand et Thomas Chehabedinne, co-fondateurs de MaPetiteAgence.com.

Vendre un bien immobilier sans agence

En vendant de particulier à particulier, cela évite à l’acheteur de payer des frais d’agence immobilière et cela permet au vendeur de trouver plus facilement un acheteur en proposant un prix de vente plus bas. Seulement l’immobilier de particulier à particulier comporte différents risques à bien prendre en compte pour ne pas subir trop de litiges.

Conseils pour la vente d’une maison entre particuliers

Nous avons recueilli les conseils pour vendre sans agence d’experts en transactions sans commissions. Retrouvez une interview des fondateurs de la société "Ma petite Agence", spécialistes des acquisitions immobilières entre particuliers.

Immo-danger : Bonjour, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d’Immobilier-danger en quelques mots ?

Jean-Baptiste Quintrand, 32 ans, ancien agent immobilier classique, Licencié en école de commerce, co-fondateur de mapetiteagence.com, associé de Thomas Chehabedinne, 29 ans, diplômé d’un DESS d’ingénierie immobilière, co-gérant de Mapetiteagence.com. Tous deux, supporters du MHSC !! (ndlr : club de football de Montpellier)

Quelles sont les précautions à prendre pour vendre sans agence ?

De façon pragmatique, c’est de ne pas donner de mandats aux agences immobilières. Cela peut paraître idiot comme réponse. Mais si vous souhaitez « vendre sans agence », donner un mandat à une agence c’est lui donner la possibilité de communiquer sur votre bien, et donc de récupérer les potentiels acquéreurs. Même si cela peut paraître gratuit, puisque le plus souvent l’agent immobilier « rajoute » ses honoraires de 4 à 8% sur le prix qu’en souhaite le propriétaire, il n’en est rien. Car le jour où l’agent immobilier présentera le véritable acheteur, celui-ci voudra négocier.

Entre la baisse de prix et la commission de l’agence, le propriétaire sera loin de ses objectifs de départ. Peut être trop loin… Sans compter que cet acheteur a signé un bon de visite, il est donc strictement illégal pour le propriétaire de signer un compromis en direct avec l’acheteur.

Quels conseils pouvez-vous donner à nos lecteurs pour limiter les risques dans une transaction de particulier à particulier ?

Le notaire s’occupe de tout le côté juridique et élimine les risques. De plus, depuis quelques années, il existe les diagnostics obligatoires. C’est une très bonne chose. Cela oblige le vendeur à être de bonne foi concernant son bien et l’acheteur achète en pleine connaissance de cause. C’est un cadre juridique excellent pour vendre de particulier à particulier. Petite info en exclu… Il paraîtrait que très prochainement ces diagnostics deviennent obligatoires dès la mise en vente du produit.

Pouvez-vous nous présenter brièvement Ma Petite Agence et ses services ?

MaPetiteAgence est une entreprise de coaching immobilier. Notre travail consiste à aller à la rencontre du propriétaire vendeur, de l’aider à estimer objectivement son bien immobilier, de le former et l’informer sur les différentes facettes d’une transaction (réception des appels, présentation, négociation), de prendre les photos, rédiger les descriptifs et surtout de communiquer.

Notre communication, mise à part le panneau « A Vendre sans commission », est principalement Internet évidemment. Nous diffusons nos offres sur 25 sites et faisons un travail de référencement sur Google. En fait nous achetons les mots clefs à Google qui correspondent au bien à vendre. Ex : vente maison Montpellier ou achat maison Montpellier. Et nous travaillons aussi beaucoup sur le référencement naturel de nos pages. Bref, on tient le terrain Internet pour nos clients.

Qu’est-ce qui différencie votre accompagnement au vendeur de celui d’une agence immobilière classique ?

La vraie différence est que le propriétaire s’occupe des appels et des visites. Ensuite notre suivi est téléphonique à la différence d’un agent immobilier. Notre service est fait pour ceux souhaitant s’investir dans leurs projets de vente. En retour, les particuliers récupèrent 100 % de la valeur de leur bien.

Ma Petite Agence se développe peu à peu sur toute la France. Quelles sont les actualités pour cette année 2010 ?

C’est tout frais… Nous venons d’inaugurer la première boutique d’immobilier de particulier en France. Depuis 3 ans, nous travaillions seulement avec le vendeur, qui nous paie notre prestation. Mais nous n’avions pas de « lieu » où montrer aux acheteurs les offres des particuliers.

C’est chose faite ! Notre première boutique, où l’acheteur trouvera gratuitement conseils, présentation des offres et du financement immobilier, se situe dans la grande zone commerciale de Lattes Montpellier. Nous faisons d’ailleurs des journées portes ouvertes le 3,4 et 5 juin 2010.

Votre travail d’accompagnement des particuliers dans leur démarche de vente de maison ou d’appartement vous permet d’être au cœur du marché immobilier au quotidien. Pouvez-vous nous raconter comment vous avez ressenti sur votre secteur le blocage du marché immobilier fin 2008 et début 2009 ?

Cette « crise » a accentué encore plus l’écart entre l’acheteur et le vendeur. Les propriétaires vendeurs s’en rendant compte se sont donc tournés vers le marché des particuliers pour « limiter la casse ». Seulement, quand on essaie de faire tout soi-même, cela marche rarement. Le particulier n’est pas objectif par rapport à son prix, certaines photos sont des catastrophes, la communication est médiocre. Résultat Zéro. La solution mapetiteagence répondait alors à une vraie demande du marché, et notre offre a immédiatement suscité l’intérêt des particuliers.

Constatez-vous une reprise d’activité dans l’immobilier depuis quelques mois ? Et si oui, comment évoluent les prix de l’immobilier ?

Avec le printemps, tout s’arrange dans l’immobilier. De nombreux clients nous appellent pour nous faire part de la vente de leurs biens. Les acheteurs deviennent plus actifs, et c’est maintenant qu’il faut communiquer efficacement pour trouver son acheteur. Cela dit, les délais de vente s’allongent. Les prix sont stagnants mais évidemment plus bas qu’avant la crise.

Merci à Jean-Baptiste Quintrand et Thomas Chehabedinne pour ces conseils sur la vente de maison et d’appartement entre particuliers et pour la présentation de leur service d’aide au vendeur. Dans le contexte actuel, il est devenu moins facile de vendre rapidement son bien immobilier. L’équilibre entre acheteur et vendeur qui penchait fortement du côté des vendeurs jusqu’en 2007, s’est retourné en 2008 et 2009 et est devenu plus favorable aux acheteurs (sauf dans certains secteurs comme celui de Paris). Il est donc intéressant de voir apparaître sur le marché des services d’aide aux vendeurs de particulier à particulier.

Découvrez comment réduire vos frais de vente.

Pour aller plus loin :

- Découvrez les inconvénients et les avantages d’une vente entre particuliers.

- Regardez le calcul de l’impôt sur votre plus-value immobilière

- Utilisez ces 7 sites pour estimer le prix votre logement.

- Méfiez-vous des prêt relais en 2019.

- Savez-vous ce que devient votre prêt immobilier en cas de vente ?

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires