Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Achat de maison ou d’appartement > L’acheteur doit avoir son propre notaire

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2017 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2017 !

L’acheteur doit avoir son propre notaire

C’est le notaire du vendeur qui officialise la transaction lors d’un achat immobilier. Néanmoins, l’acquéreur a le droit de se faire aider lui aussi par son notaire. Cela présente de nombreux avantages et en plus ce n’engendre aucuns frais supplémentaires. Découvrez donc pourquoi il est préférable d’avoir un notaire pour l’acheteur en plus de celui du vendeur.

Il peut y avoir 2 notaires qui s’occupent d’une vente immobilière

C’est une chose que la plupart des Français ignorent et qui est pourtant très pratique. Il peut y avoir deux notaires différents qui travaillent sur la rédaction du compromis de vente et ensuite sur l’acte définitif de vente.

En effet, chacune des parties de la transaction peut se faire représenter par le notaire de son choix. Dans le fait, ce sera toujours le notaire du vendeur qui aura la charge de diriger les échanges et de finaliser les documents. Le second notaire, celui de l’acquéreur, va lui conseiller spécifiquement son client lors de la rédaction de ces actes. Les notaires ont l’habitude de travailler entre eux dans ce genre de situation. Chacun défendra les intérêts de son client.

Voici pourquoi ça ne coûte pas plus cher

On pourrait croire que cela va engendrer des frais de notaire supplémentaires puisqu’il faudra aussi rémunérer le travail du 2ème notaire. Eh bien il n’en est rien !

Ce que l’on appelle couramment les "frais de notaire" cachent en réalité différentes choses. Il y a une grande partie de ces frais qui sont en réalité des taxes qui sont collectées par le notaire pour différentes collectivités (commune, département, État). Une autre partie est composée des émoluments du ou des notaires qui officialisent cette transaction et enfin il y a quelques frais annexes appelés les débours.

Le vendeur ne paye pas les frais de notaire. C’est l’acquéreur qui en paye l’intégralité. Pour un bien immobilier ancien, cela représente de 7 à 9 % du prix du bien acheté. Cela fait partie de la longue liste de frais d’un achat immobilier qui sont loin d’être négligeables.

Lorsqu’il y a deux notaires, les émoluments du notaire restent les mêmes. Cette commission est simplement partagée entre les deux personnes qui officient.

Découvrez les taux de crédit immobilier en 2017 et nos conseils pour apprendre à en profiter.

Chacun ses propres intérêts, chacun son notaire

Les notaires doivent s’assurer de tout ce qui touche à la légalité de la transaction. Ils doivent notamment faire différentes vérifications sur les titres de propriété, etc. Si l’acheteur et le vendeur se sont mis d’accord sur le bien en question et le prix de l’achat, encore faut-il que le notaire définisse clairement quel est le bien. Il faut s’assurer que les droits de passage, de servitude, etc. sont bien tous en règle et que les deux parties soient bien informées sur ces points.

Le vendeur a choisi son notaire pour officialiser la transaction, son notaire va donc faire en sorte que la vente se fasse dans les conditions souhaitées par son client. Il va le conseiller sur différents aspects du compromis. C’est là que peut intervenir le notaire de l’acquéreur. Il va pouvoir lui aussi étudier le dossier et le projet de compromis proposé par son confrère, mais en cherchant avant tout à défendre les intérêts de l’acquéreur. Il pourra notamment s’assurer que toutes les clauses suspensives nécessaires soient ajoutées sur les incertitudes qui peuvent encore planer sur les détails de cette opération.

Dans un projet d’achat immobilier, il y a très souvent des complications, des choses que l’on ne maîtrise pas complètement (surtout au moment de signer un compromis). La période d’attente entre le compromis et l’acte définitif permet aux différentes parties d’éclaircir ses points en plus de laisser du temps à l’acquéreur pour boucler son financement. Mieux vaut pour l’acheteur se faire aider et conseiller spécifiquement sur certains points de détail qui vont permettre de sécuriser ses intérêts.

Le notaire de l’acquéreur pourra ainsi faire des propositions de modification sur les actes proposés par le notaire du vendeur afin de mieux protéger son client. Chacun des notaires va défendre son parti jusqu’à trouver un terrain d’entente sur chaque détail. Sur certaines ventes il ne servira à rien d’avoir chacun son notaire mais, bien des fois cela s’avèrera très utile. Étant donné que cela ne coûte pas plus cher autant que vous fassiez appel à votre propre notaire quand vous achetez une maison, un appartement ou un terrain.

Pour aller plus loin :

- Découvrez ces 2 astuces légales pour payer moins de frais de notaire lors de l’achat de votre maison ou de votre appartement.

- Informez-vous sur les banques qui font les meilleurs prêts immobiliers en 2017.

- Regardez de combien vous pouvez faire baisser le prix affiché d’un bien immobilier.

Ne manquez aucun de nos futurs conseils pour votre achat immobilier en France en vous abonnant pour recevoir nos articles :

S'abonner par mail :
Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires