Un oeil indépendant sur l'immobilier en France

Immobilier-danger > Financement > Où placer son épargne ?

Où placer son épargne ?

Auteur : David LELONG
L’immobilier n’est actuellement pas un bon placement, alors dans quoi devez-vous investir vos économies ? Dans des livrets d’épargne ? Dans une ou plusieurs assurances-vie ? En Bourse ? Existe-t-il d’autres solutions ? Quels sont les bons choix pour protéger ou faire fructifier votre argent en fonction de votre situation et de vos besoins ? Voici quelques éléments de réponse.

Pourquoi ce n’est pas un bon moment pour investir dans l’immobilier ?

Après plusieurs années d’explosion les prix de l’immobilier ont atteint des sommets. Depuis quelques années, un cycle de baisse des prix s’est solidement enclenché. La baisse des taux limite, pour le moment, l’ampleur de cette diminution des prix. Seulement, il faudrait que les taux baissent continuellement pour limiter durablement la chute des prix. Ce qui n’est pas possible.

À moyen et long termes, les prix des logements ne pourront suivre qu’une tendance baissière pour corriger les excès du début des années 2000. Pour en savoir (beaucoup) plus à ce sujet, téléchargez gratuitement notre guide de l’achat immobilier en 2019. Seuls certains secteurs ruraux ont déjà retrouvé des prix beaucoup plus raisonnables et plus en adéquation avec les revenus de ses habitants.

Quand l’achat de sa résidence principale est très coûteux et rentable que si vous y restez au minimum une dizaine d’années (voire beaucoup plus là où les prix sont prohibitifs comme à Paris) et quand l’investissement locatif devient très risqué pour peu de retour, que vous reste-t-il comme placement pour votre épargne en attendant que l’immobilier redevienne plus abordable ?

Le choix d’un produit de placement se fera en fonction de votre aversion aux risques et de vos besoins de disponibilités ou non de cette épargne. En temps normal, plus l’investissement est risqué et plus il doit être rentable afin de couvrir ces risques.

Les livrets pour votre épargne de précaution et vos besoins à court ou moyen terme

L’outil indispensable pour une partie de vos économies, c’est le livret bancaire. Si tout le monde connaît le livret A, c’est loin d’être la seule solution de ce type.

Par définition, tous les livrets d’épargne sont des placements sans risque. Votre capital est garanti et la rémunération en intérêts est généralement connue dès le départ. Certains d’entre eux comme le livret A, le livret développement durable (LDD) ou encore le Livret d’Épargne Populaire (LEP) sont plafonnés et une même personne ne peut en ouvrir qu’un seul. Ces 3 types de livret ne sont pas imposables. Cela signifie que le taux d’intérêt annuel de l’épargne qui est annoncé est le taux net d’impôts et de prélèvements sociaux.

Pour compléter ces différents livrets non imposables, il existe de nombreux autres livrets proposés par les banques. Les plafonds de placement y sont généralement beaucoup plus importants et les intérêts seront imposables sur vos revenus ainsi qu’à la CSG et à la CRDS. Les opportunités sur ce type de livret varient d’un moment à un autre en fonction des promotions proposées par les banques. À vous de voir si vous préférez jongler avec les différents livrets à taux promotionnels pendant une durée limitée ou d’en utiliser un de manière durable.

Il est indispensable d’utiliser le livret bancaire pour y conserver un minimum d’argent disponible immédiatement en cas de besoin avant d’envisager tout autre type de placement qui immobiliserait vos économies.

L’assurance-vie, placement préféré des Français

L’assurance-vie est à la fois un produit d’épargne et une assurance. Elle permet de couvrir les risques en cas de décès en offrant des garanties intéressantes de reversement à vos héritiers ou à la personne choisie. Elle peut également être utilisée comme un produit d’épargne de longue durée en cas de survie du souscripteur.

Son intérêt ne devient pleinement intéressant qu’à partir de ses 8 ans de détention. En effet, même s’il est possible de clôturer une assurance-vie à tout moment, les avantages fiscaux deviennent plus intéressants quand vous franchissez des paliers de durée. Un premier avantage est acquis après 4 ans de détention, mais le meilleur choix est de conserver ce placement pendant au minimum 8 ans.

Pour mieux comprendre ce qu’est une assurance-vie, consultez la page de présentation sur Wikipedia très complète à ce sujet.

Ce type de placement est donc à privilégier pour ces avantages fiscaux pour une succession ainsi que pour la rentabilité de ce support sur de longues durées. C’est un marché qui représente environ 40 % de l’épargne en France. Avant de souscrire à une assurance-vie, analysez correctement quels sont les supports d’investissement, le mode de gestion et les frais de l’assureur.

Faut-il investir en Bourse ? Si oui, comment ?

La bourse est l’un des placements les plus rentables. Néanmoins, c’est également l’un des plus risqués. L’adage veut que l’on ne doit investir en bourse que de l’argent que l’on est prêt à perdre. En effet, la valeur d’une action (ou d’un ensemble d’actions) peut chuter en quelques jours. C’est pour cela qu’il est important de bien diversifier ces placements boursiers (type de secteurs économiques, de pays, de classes d’actifs, etc.).

Les gains en bourse peuvent se faire à la fois par la perception de dividendes et par la revente avec une plus-value. Vous avez le choix entre investir directement dans les actions que vous avez personnellement sélectionnées ou de souscrire via des fonds ou des trackers. Vous pouvez ainsi gérer directement vos placements, suivre les conseils d’un professionnel ou encore déléguée votre gestion boursière.

Pour pouvoir souscrire des actions, vous devez ouvrir un compte-titre ou un PEA. Nous ne détaillerons pas les avantages et inconvénients de chacun d’eux. Vous trouverez de nombreuses documentations à ce sujet sur Internet.

Plus vous souhaiterez prendre de risques et plus la bourse devra représenter une part importante de votre patrimoine. À l’inverse, pour ceux qui préfèrent jouer la sécurité, il peut être intéressant de ne miser qu’une faible part de ses économies afin de dynamiser le rendement de l’ensemble.

Actuellement le CAC40 connaît une forte augmentation depuis plusieurs mois alors que l’économie réelle ne va pas mieux. Cela provient principalement de toutes les liquidités injectées par les banques centrales. Il faudra voir si ces dernières finissent par se retrouver dans l’économie réelle ou si c’est une nouvelle bulle qui devra se dégonfler ultérieurement.

Pour un parrainage sur Fortunéo ou Binck, merci de nous contacter.

Quelles sont les autres solutions de placement pour votre argent ?

Elles sont nombreuses et peuvent parfois se révéler bien plus intéressantes que les grands classiques. En voici quelques exemples :

- Investir dans l’or (ou dans tout autre matière première). Privilégiez l’achat physique (lingot, pièces, etc.) plutôt que de "l’or-papier". Par temps de crise, c’est un investissement qui voit sa valeur flamber pendant que les autres chutes. Possédez un peu d’or dans votre patrimoine permet de couvrir les risques en cas de temps difficile.

- Créer sa propre entreprise. Avec le statut de l’auto-entrepreneur, il est bien plus facile et moins risqué de se lancer. Avoir de l’épargne permet de débuter un projet en étant moins dépendant des crédits bancaires. Monter son entreprise peut s’avérer très profitable sur le long terme, aussi bien financièrement que comme projet de vie.

- Investir dans d’autres entreprises non cotées en bourse. De nombreuses entreprises recherchent des financements. Que ce soit des start-up (à fort potentiel mais hautement risqué) ou des entreprises pérennes, chaque entreprise a régulièrement besoin de financement. Or il est difficile depuis quelques années d’en obtenir via les banques. Beaucoup d’entrepreneurs se tournent vers les particuliers. Le financement participatif a le vent en poupe ces temps-ci. Attention cependant à bien les sélectionner les projets.

- Investir dans une parcelle de forêt, un vignoble, des œuvres d’art, des voitures de collection, etc. Certains secteurs de niche méritent que l’on s’y attarde. Ils permettent d’allier l’aspect financier à vos intérêts personnels et vos passions.

- Se former ou prendre le temps d’une reconversion professionnelle. Par les temps qui courent et les difficultés accrues dans le monde professionnel, ceux qui s’en sortent le mieux sont encore ceux qui se forment continuellement ou qui n’hésitent pas à changer d’orientation pour saisir les opportunités. Et si investir dans soi-même, ses connaissances et ses compétences, était le meilleur placement pour vos économies ?

- Rembourser plus rapidement ses dettes. Cela peut vous rapporter davantage que certains placements. Vous pourrez notamment étudier l’intérêt de faire un remboursement anticipé de votre crédit immobilier.

Pour conclure, en fonction du montant de votre épargne, de votre horizon de placement, de votre aversion aux risques, de vos goûts, il existe de multiples solutions pour placer vos économies. Si vous n’avez qu’un conseil à retenir c’est la diversification. Diversifier les supports de placement, les types d’éléments au sein même de ces choix. Vous vous constituerez ainsi un portefeuille patrimonial équilibré plus ou moins rentable et plus ou moins protégé des différents risques. En France, l’immobilier représente une part bien trop importante du patrimoine de la plupart des ménages. Un risque important en phase de dégonflement d’une importante bulle immobilière...

Pour aller plus loin :

- Quels sont les risques qui pèsent sur votre épargne ?

- Faut-il acheter cash ou utiliser un crédit immobilier ?

- Découvrez comment réduire vos impôts en investissant dans l’immobilier.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2020 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2020 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Vu dans la presse

Suivez-nous sur Immobilier danger sur Twitter Immobilier-danger sur Linkedin Articles d'Immobilier-danger.com par flux RSS

S'abonner par mail :

Retour en haut de la page