Un oeil indépendant sur l'immobilier en France

Immobilier-danger > Vente immobilière > Combien de temps faut-il pour vendre un bien immobilier ?

Combien de temps faut-il pour vendre un bien immobilier ?

Auteur : David LELONG

Vous envisagez de vendre votre appartement ou votre maison. Il faudra néanmoins attendre un certain temps avant de recevoir sur votre compte bancaire le fruit de cette vente.

Dans cette page, nous allons détailler tous les délais qu’il faut prévoir entre le choix de vendre un bien immobilier et le moment où vous percevez l’argent de cette vente et où la transaction est terminée.

Au sommaire de cette page :

- 1. Délai pour la mise en vente

- 2. Durée nécessaire pour trouver un accord avec un acheteur

- 3. Attention au délai de rétractation

- 4. Votre acquéreur aura-t-il son prêt immobilier ?

- 5. Délai entre compris et vente définitive

- 6. Conclusion et informations complémentaires

Retrouvez en complément notre article sur le délai pour acheter une maison ou un appartement.

Choix des moyens pour vendre votre maison ou votre appartement

Après avoir pris la décision de vendre votre logement, vous devez vous demander comment vous allez réaliser cela. Il existe plusieurs solutions :

- Vendre seul : cela signifie que vous allez devoir gérer vous-même toutes les tâches nécessaires : faire estimer votre bien, prendre des photos, récupérer tous les documents, faire faire les diagnostics obligatoires, rédiger et publier des annonces immobilières, répondre aux contacts, faire les visites, donner toutes les informations nécessaires aux personnes intéressées par votre maison ou appartement, etc.

Cela n’est pas simple et cela prend beaucoup de temps, mais c’est tout à fait faisable. Pour bien commencer, voici les 7 principales étapes d’une vente de logement. Pour approfondir vos connaissances sur le marché et sur le processus de vente en immobilier, vous pouvez également télécharger notre guide de la vente d’immobilier en 2019.

- Rechercher un ou plusieurs intermédiaires à qui confier ces tâches. Vous allez alors signer un mandat de vente et laisser l’agent immobilier ou le notaire géré la recherche, les visites et les échanges pour vous.

Ce qui peut prendre du temps dans cette démarche, c’est la recherche des agences ou notaires à qui confier votre bien à vendre. Vous pouvez n’en choisir qu’un, en prendre plusieurs ou même compléter cela par une recherche de particulier à particulier. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Dans ce but, consultez par exemple l’article "Comment choisir son agence immobilière pour une vente ?".

Pour conclure sur cette mise en vente, pour optimiser vos chances de vendre rapidement, mieux vaut prendre le temps de bien préparer votre dossier (être capable d’avoir une estimation la plus juste possible, savoir prendre de belles photos et mettre en valeur votre logement, connaître les bonnes informations à communiquer, etc.).

Cela peut nécessiter un délai de quelques jours à plusieurs semaines en fonction de vos disponibilités et de ce que vous souhaitez mettre en place. Ne négligez pas pour autant cette étape, car elle vous permettra de fortement accélérer la suivante.

Délai de vente d'appartement ou de maison

Temps de trouver un acquéreur et de signer un compromis de vente

Que ce soit entre particuliers ou par l’intermédiaire d’un agent immobilier, il va falloir désormais :

- gérer les contacts suite à la diffusion de vos annonces et aux différentes communications sur votre bien à vendre mises en place

- Répondre aux demandes de compléments d’informations

- Gérer les visites

- Échanger avec les acquéreurs qui demandent une négociation du prix afin de trouver un terrain d’entente.

Si vous avez judicieusement fixé le prix de votre maison ou de votre appartement et qu’il y a régulièrement de la demande pour ce type de logement dans votre secteur géographique, votre bien immobilier peut se vendre en quelques jours seulement.

En revanche, pour les vendeurs qui auront été trop gourmands sur le prix de mise en vente, cela peut prendre beaucoup plus de temps. Quelques semaines si tout se passe bien ou que vous adaptez votre stratégie à la réalité du marché. Quelques mois si vous campez sur vos positions et que votre prix est surévalué par rapport aux prix actuels pour ce type de bien et cet endroit.

L’élément majeur pour la réussite de votre opération de vente est la fixation du juste prix. Suffisamment bas pour attirer au moins un acheteur sérieux et solvable, le plus haut possible pour réaliser une bonne opération. Prenez donc le temps de bien vous renseigner sur les prix de l’immobilier dans votre ville.

Néanmoins, ce n’est pas le seul élément qui peut jouer en votre faveur et vous permettre de vendre plus vite. Voici quelques conseils supplémentaires :

- Préparez suffisamment votre vente afin de donner une visibilité maximum à vos annonces.

- Ayez toutes les informations sur votre maison ou appartement disponibles. Pensez à toutes les questions que pourrez vous poser un acquéreur potentiel. Outre le dossier de diagnostic technique obligatoire, nous recommandons à ces derniers de vérifier différents éléments comme le niveau de la taxe foncière, les frais mensuels et annuels des factures énergétiques (électricité, gaz, fuel, etc.), les charges de copropriété et le planning des opérations de travaux ou d’aménagement qui sont prévus dans votre copropriété, etc.).

- Soyez disponibles et réactifs afin que l’acquéreur ne choisisse pas un autre bien immobilier à acheter entre-temps.

- Pensez à respecter les principes de base du home staging afin d’augmenter l’intérêt des visiteurs : tout ranger et tout nettoyer, montrer suffisamment les espaces, etc.

Réception d’une offre d’achat

Vos efforts devraient vous permettre de recevoir rapidement une ou plusieurs offres d’achat.

Si la proposition est à un prix plus bas que celui que vous demandez, à vous de voir si vous donnez suite à cette offre. Vous pouvez :

- l’accepter et passer à l’étape du compromis

- faire une ou plusieurs contrepropositions et attendre de voir la réponse de la personne intéressée.

- la refuser et continuer à chercher d’autres offres

Il peut vite se passer quelques jours supplémentaires. Seule une offre au prix vous permettra d’engager la phase de signature d’un accord contractuel entre vous et l’acquéreur.

La majorité des compromis de vente se font chez un notaire. Comptez plusieurs jours pour avoir un jour et une heure de rendez-vous qui soit possible pour toutes les parties (le ou les acheteurs, le ou les vendeurs, le ou les notaires, l’agent immobilier).

Patienter pendant le délai de rétractation de l’acheteur

Une fois que vous avez signé le compromis de vente avec votre acquéreur, votre vente est en très bonne voie.

Cependant, tout n’est pas terminé. Vous pourrez réellement crier victoire qu’une fois que le délai de rétractation de 10 jours pour l’achat d’un bien immobilier sera passé.

En effet, l’acquéreur dispose de ce temps pour finaliser ses recherches sur le bien, vérifier tout ce qu’il faut pour s’assurer de ne pas regretter son achat après coup.

Vous n’avez rien à faire, si ce n’est continué à répondre aux questions de ce dernier à propos de votre maison ou de votre appartement. Veillez à conserver un contact cordial et à répondre aux demandes.

Sans cela, vous risquez de recevoir une demande de rétractation et devriez repartir en recherche d’un autre acheteur sérieux. Un contretemps qui pourrait bien rallonger la durée totale de la vente et vous faire perdre un temps précieux.

À ce stade, vous ne pouvez plus annuler la vente, sauf à payer de lourdes indemnités à l’acheteur.

S’assurer que l’acquéreur aura bien son crédit immobilier

Autre élément sur lequel vous n’avez pas la main : la plupart des compromis de vente sont signés avec une clause suspensive en cas de refus du crédit immobilier à votre acquéreur.

Si ce dernier n’obtient pas son financement, la vente est donc annulée et vous aurez perdu de nombreuses semaines, voire plusieurs mois. Il faudra alors reprendre votre processus de vente à l’étape 2 : la recherche d’un autre acquéreur.

Pour limiter fortement ces risques, voici 2 conseils à suivre :

- Vérifiez la solvabilité de l’acquéreur avant de signer un compromis de vente. S’il passe par un prêt immobilier, sa banque ou son courtier doit pouvoir lui procurer une simulation de financement. S’il utilise les fruits d’une précédente vente immobilière, demander une preuve du versement des fonds.

- Privilégiez les acquéreurs qui payent cash. Cela se fait parfois, notamment dans des secteurs recherchés comme Paris ou certains secteurs à résidence secondaire. Si vous avez le choix entre plusieurs offres d’achat, la suppression de cette clause de suspension pour obtention du financement peut être un élément de choix important. Cela vous garantit que la vente ira au bout une fois le délai de rétractation passé.

Quel délai entre la signature du compromis et la vente définitive ?

Entre la date de signature d’un compromis et la date d’un rendez-vous pour signer l’acte définitif de vente, il va se passer au moins 2 ou 3 mois en règle générale.

C’est un délai incompressible qui permet aux notaires de faire toutes les vérifications nécessaires :

- Vérification pour savoir s’il y a une ou des hypothèques sur ce bien immobilier.

- Vérification des titres de propriété.

- Détermination des éventuelles servitudes ou des droits de passage.

- Etc.

Ce laps de temps permet également à l’acquéreur d’avoir le temps de rechercher un prêt immobilier, de signer une offre de crédit, etc.

En outre, il est possible sur accord entre les 2 parties de décider de ce qu’on appelle une vente longue. C’est-à-dire que vous vous entendez sur le fait de décaler volontairement la date de signature de l’acte définitif d’un mois ou de plusieurs. Cela peut vous permettre notamment d’avoir le temps de retrouver un nouveau logement à acheter ou louer et de pouvoir y emménager.

Le jour de la signature de la vente définitive, le notaire dispose déjà des fonds virés par l’acquéreur, il ne lui faut donc ensuite que quelques jours pour vous faire le virement de cette vente sur votre compte bancaire.

Conclusion et informations complémentaires

Pour conclure, la procédure de vente d’une maison ou un appartement peut vite devenir assez longue. Le délai entre la prise de décision de la vente et la réception de l’argent sur votre compte bancaire sera au grand minimum d’au moins 2 mois, mais plus généralement compris entre 3 et 6 mois.

À vous de faire en sorte de vendre rapidement en moins de 3 mois afin d’être sûr d’avoir l’argent sur votre compte en moins de 6 mois.

Sachez également que le moment dans l’année où vous allez mettre en vente votre bien joue sur le délai de vente et sur le prix.

Si vous n’êtes pas pressé, vous pouvez prendre le temps d’essayer de vendre à un prix plus élevé au départ. Mais faites attention à ce que votre bien ne reste pas trop longtemps sur le marché car cela risque au final de vous amener à vendre moins cher qu’avec une vente rapide au bon prix.

Enfin, si vous n’avez pas encore fini de rembourser votre prêt, découvrez ce qui se passe pour votre crédit immobilier en cas de vente de cette maison ou de cet appartement.

Pour aller plus loin :

- Informez-vous sur les différents moyens pour faire estimer sa maison ou on appartement.

- Utilisez ces 7 sites pour bien estimer le prix de votre logement.

- Découvrez la liste des frais à payer lors d’une vente immobilière.

- Renseignez-vous sur la fiscalité des plus-values immobilières lors d’une vente.

- Regardez aussi combien de temps il faut pour acheter un logement.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Vu dans la presse

Suivez-nous sur Immobilier danger sur Twitter Immobilier-danger sur Linkedin Articles d'Immobilier-danger.com par flux RSS

S'abonner par mail :

Retour en haut de la page