Comptabilité et SCI : Comment la faire ?

Auteur : David LELONG

Étant donné qu’une SCI a le statut d’entreprise, la tenue d’une comptabilité est donc une obligation. En règle générale, cette comptabilité est dite de trésorerie dans laquelle les recettes et les dépenses sont enregistrées au fur et à mesure. Dans le cas où des changements sont effectués en cours (statuts, seuils, options fiscales), la tenue d’une comptabilité commerciale classique sera alors conseillée pour être en règle. La tenue d’une comptabilité pour sa SCI fait donc partie des obligations qui sont imposées à ces structures. Afin de réaliser cette comptabilité dans les règles, il est important de comprendre son fonctionnement et de connaître les différentes étapes pour la réaliser.

CREEZ VOTRE SCI 100% EN LIGNE >>

Quelles sont les obligations comptables pour les SCI ?

À l’instar des autres sociétés, les Sociétés Civiles Immobilières (SCI) sont également soumises au code civil qui leur impose la tenue d’une comptabilité. Certaines obligations peuvent également être complétées avec le droit des sociétés ou bien le droit fiscal. Le type de comptabilité des SCI va être différent selon le régime d’impôt qu’elles ont choisi.

comptabilité sci

SCI soumises à l’impôt sur les sociétés

L’un des avantages des SCI est qu’elle laisse la possibilité aux gérants de choisir leur régime d’imposition. Dans le cas des SCI soumises à l’impôt sur les sociétés (IS), certaines obligations comptables vont ainsi leur être imposées. L’obligation de tenir une comptabilité commerciale et d’établir des comptes annuels s’applique ainsi à certaines SCI ainsi que celles ayant une activité économique :

  • SCI de construction-vente
  • SCI d’une certaine taille
  • Organismes de placement collectif immobilier

Ces différents types de SCI se doivent donc de tenir une comptabilité très précise et détaillée. Dans la majorité des cas, la tenue de journaux et de livres comptables est nécessaire pour regrouper l’ensemble des opérations. Ces différentes obligations comptables imposées aux SCI à l’IS sont définies à la création lors de l’établissement des statuts.

SCI soumises à l’impôt sur le revenu

Le choix du régime fiscal d’une SCI a des implications importantes qui se retrouvent notamment au niveau de la comptabilité. Ainsi, pour les SCI soumises à l’impôt sur le revenu (IR), les obligations comptables sont allégées : seule la tenue d’un cahier comptable permettant le suivi des recettes et des dépenses est suffisante. Pour connaître les dispositions qui régissent les règles comptables pour les SCI à l’IR, il faut se référer aux articles 1855 et 1856 du Code Civil. Ces articles obligent simplement les gérants à présenter un cahier retraçant les recettes et les dépenses de la SCI. La tenue de cette comptabilité allégée est nécessaire pour garantir le bon fonctionnement de la SCI et pour permettre à l’administration fiscale d’avoir un suivi sur l’activité de cette dernière.

Quel est l’intérêt de la comptabilité pour une SCI ?

Quel que soit le type de SCI et leur régime fiscal, la tenue d’une comptabilité, même allégée, est donc nécessaire. Cette obligation s’avère particulièrement importante, et ce pour plusieurs raisons :

  • Garantit un suivi des comptes courants essentiel en cas de cessions des parts sociales
  • Permet de suivre précisément les opérations sur le capital réalisées par chaque associé
  • Prouve la légalité de la SCI et son bon fonctionnement

En cas de litiges, le fait d’avoir une comptabilité précise et en règle sera donc particulièrement bénéfique pour régler ces situations.

Les SCI doivent-elles avoir un expert-comptable ?

Si le fait d’avoir recours aux services d’un expert-comptable n’est pas une obligation légale, cela reste néanmoins très conseillé. En effet, autant pour les SCI soumises à l’impôt sur le revenu que celles à l’impôt sur les sociétés, le fait d’avoir un expert-comptable à ses côtés sera bénéfique. Ce spécialiste du domaine offre ainsi différents avantages aux gérants des SCI :

  • L’expert-comptable est soumis à un devoir de conseil
  • L’expert-comptable est capable d’informer au mieux les gérants sur les différentes règles fiscales et leurs évolutions
  • L’expert-comptable peut être de bons conseils pour le bon fonctionnement de la SCI (création, développement, cession)
  • L’expert-comptable dispose d’outils et de logiciels performants pour la tenue de votre comptabilité
  • L’expert-comptable peut gérer les différents documents fiscaux et juridiques

Le recours aux services de cet expert est donc un point à ne pas négliger pour être sûr de respecter les normes comptables et fiscales qui régissent les SCI.

Les SCI doivent-elles nommer un commissaire aux comptes ?

Afin d’assurer le suivi des comptes de la SCI, la nomination d’un commissaire aux comptes va être obligatoire pour les SCI qui dépassent au moins deux des trois critères suivants :

  • Montant total du chiffre d’affaires : 8 000 000 € (hors taxes)
  • Montant total du bilan : 4 000 000 €
  • Nombre de salariés : 50

Pour les SCI de taille importante, la nomination d’un commissaire aux comptes sera donc obligatoire de manière à garantir la légalité et le bon fonctionnement de ces sociétés.

La tenue d’une comptabilité en SCI : un critère à ne pas négliger

Avant de créer une SCI, il convient de connaître les différentes règles de fonctionnement à respecter. Parmi elles, la tenue d’une comptabilité doit être faite avec le plus de précision possible. De trésorerie ou commerciale selon le régime d’imposition de la SCI, la comptabilité peut s’avérer très détaillée dans certains cas. Afin de vous aider à réaliser une bonne comptabilité, le recours aux services d’un expert-comptable est donc plus que conseillé. En effet, en tant que spécialiste du domaine, il pourra vous accompagner au mieux dans la gestion comptable et fiscale de votre SCI, de manière à être en accord avec les règles et leurs évolutions.

Tenir une bonne comptabilité est donc nécessaire pour être en règle avec la législation, mais vous permet également de gérer au mieux les situations de litiges. La comptabilité va également être nécessaire pour réaliser les calculs de plus-value en cas de cession de parts. Étant donné que la comptabilité est un domaine très spécifique et précis, il est donc essentiel de ne pas négliger ce point. Avant de créer votre SCI, informez-vous précisément sur les différentes règles comptables qui vous sont imposées et quels sont les dispositifs à suivre pour être en règle.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Simulation d'offre pour
investir en loi Pinel

pinel

Recevez une
estimation immo gratuite

estimation immobilière

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn