Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Pratique > Travaux > Les travaux de rénovation énergétique constituent un bon investissement

Les travaux de rénovation énergétique constituent un bon investissement

Auteur : David LELONG

Réduire ses factures d’énergie (chauffage, électricité, etc.) grâce à des travaux de rénovation énergétique financés en partie par des aides de l’État vous permettra en plus de revendre plus cher votre logement. C’est donc un investissement qui mérite fortement que chaque propriétaire étudie de près car il peut être très rentable.

Dans cet article nous allons revenir sur les différentes catégories de travaux envisageables, sur toutes les aides qui permettent de réduire leurs coûts, sur les gains que cela peut procurer au niveau des dépenses du quotidien et enfin nous reviendrons sur les écarts de prix que cela peut générer lors de la vente de votre maison ou de votre appartement.

Qu’est-ce que des travaux de rénovation énergétique ?

On parle de travaux de rénovation énergétique sur tous les changements que vous allez réaliser sur votre logement qui vont permettre de réduire votre consommation énergétique :

- Des travaux d’isolation : c’est l’investissement le plus vite rentabilisé. Une grande majorité des bâtiments, même des récents, n’ont pas de suffisamment bonne isolation. En étudiant les différentes possibilités que vous avez (isolation par l’intérieur, par l’extérieur, sur des éléments spécifiques de votre logement, etc.), vous pourrez faire chuter votre consommation en chauffage. Sachez, par exemple, que c’est 25 à 30 % de la chaleur d’une maison qui s’échappe par un toit mal isolé. Ce sera donc l’un des premiers endroits à améliorer en termes d’isolation. En outre, améliorer l’isolation permet également de conserver la fraicheur en été et donc peut éviter le besoin d’installer une climatisation ou en réduire fortement l’usage très énergivore.

- Une modification du mode de chauffage : investir dans une chaudière beaucoup plus performante en profitant des dernières avancées technologiques permet de faire chuter les factures de combustible (par exemple avec une chaudière à condensation). On peut également étudier la possibilité d’ajouter un poêle ou un insert qui fonctionne au bois.

- Installation d’un chauffe-eau solaire, d’un récupérateur d’eau, de panneaux solaires, etc. : la liste des autres possibilités est grande. Chaque bien doit être étudié de manière détaillée afin d’étudier ses spécificités et en fonction de vos besoins et usages, choisir les travaux les plus adaptés.

Le budget moyen constaté sur ce type d’investissement est de l’ordre de 5 000 €. Il peut aller de 5 000 à 15 000 €, rarement plus. Les études montrent que ce sont principalement les ménages qui ont le plus les moyens qui entreprennent ce genre de démarche de recherche d’efficacité énergétique (retraités et cadres). Pourtant, l’État met tout en œuvre pour aider les ménages à financer ces travaux très bénéfiques, notamment pour les plus modestes avec des aides proportionnelles aux revenus.

Un investissement fortement aidé par l’État

Le gouvernement s’est engagé à réduire sa consommation énergétique et à limiter la pollution qui en découle. Pour cela, il met donc en place de nombreux moyens pour financer des modifications d’installation dans ce sens. Le logement étant l’un des éléments les plus pollueurs et énergivores, les initiatives se multiplient donc pour améliorer les isolations, les modes de chauffage et tout ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et par conséquent la pollution associée.

En ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique, nous avons réalisé différents articles pour vous présenter différents systèmes d’aides. Certains sont cumulatifs :

- Une prime de 1 350 € pour payer vos travaux. Celle-ci est versée à tous les ménages qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique lorsque leur revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain plafond. Pour ceux dont les revenus sont vraiment très bas, cette prime peut monter jusqu’à 3 000 €.

- Le crédit d’impôt développement durable. L’État vous rembourse, lors de votre déclaration de revenus, une partie de vos travaux (30 % du coût TTC actuellement). Comme il s’agit d’un crédit d’impôt et non d’une réduction, si vous ne payez pas d’impôts ou moins que la somme remboursée, vous recevrez donc un chèque au moment où les autres ménages paient leurs impôts sur les revenus.

- Un éco-prêt à taux zéro : qui permet d’emprunter de l’argent et de le rembourser sans payer d’intérêt. Cela vous permet d’étaler gratuitement le paiement de vos factures de travaux.

- Une TVA réduite à 5.5 % sur certains types de travaux.

- Certaines communes proposent des aides spécifiques pour certains travaux. À vous de vous renseigner auprès d’elle pour avoir quelles sont les dispositifs en vigueur dont vous pouvez bénéficier pour vous aider à payer ses travaux d’amélioration énergétique.

Pour plus d’informations sur ces aides, consultez le guide des aides financières pour la rénovation énergétique proposé par le portail dédié à l’éco-rénovation sur www.renovation-info-service.gouv.fr.

Il existe également de nombreux sites d’informations et de comparaisons des possibilités d’amélioration des performances énergétiques de votre logement.

Enfin, sachez pour ceux qui habitent un appartement en copropriété, l’ADEME propose un guide de la rénovation énergétique en copropriété. Il permet de se renseigner sur les modalités pour faire entreprendre ce genre de travaux par l’ensemble des copropriétaires, les moyens spécifiques de financement, etc. Il peut être intéressant, par exemple, d’étudier les possibilités d’isolation par l’extérieur lors d’un ravalement de façade.

Enfin, vous pouvez consulter nos 6 astuces pour réduire le coût de votre rénovation de logement.

Des coûts amortis grâce aux économies d’énergie réalisées

L’énergie la moins chère et la plus écologique est encore celle dont on se passe. C’est pourquoi avant d’investir dans des systèmes de chauffage ou de climatisation plus performants, vous avez tout intérêt à investir en priorité dans une bonne isolation. Plus de 40 % des travaux entrepris dans ce type de démarche sont liés à l’amélioration de l’isolation.

Il faut dire que c’est surtout ce qui se rentabilise le plus facilement. En isolant correctement son logement (son toit notamment), il est fréquent d’obtenir une chute des factures de chauffage de l’ordre de 30 % et cela pour de longues années. Cela signifie que cet investissement, souvent aidé par les aides de l’État, vous permettra de faire des économies tous les ans. Et même pour ceux qui ne comptent pas rester encore très longtemps dans leur logement cela peut avoir un grand intérêt, nous y reviendrons ci-dessous.

D’après une étude de l’INSEE publiée en 2010 sur les dépenses des Français, il en ressort qu’environ 5 % du budget des ménages est consacré aux factures énergétiques pour le logement en moyenne. Cette moyenne varie fortement en fonction du type d’habitation (logement collectif ou individuel), de la taille de cette résidence, du moyen de chauffage, de l’âge des résidents, etc. Pour ceux qui vivent en maison, la note peut être bien plus salée. Avec une bonne isolation et un mode de chauffage performant, il est possible de faire d’énormes économies tous les ans sur ce poste de dépense.

Pas qu’un gain financier : un gain aussi en confort et pour l’environnement

Rénover son logement d’un point de vue énergétique est souvent rentable financièrement. Même les ménages modestes y ont accès grâce aux aides, parfois très importantes (jusqu’à 80 à 90 % du coût des travaux pour ceux qui ont les plus faibles revenus) du gouvernement, des collectivités locales, des diverses associations, etc.

En plus du point de vue financier, cela permet surtout un gain important de confort. Une bonne isolation permet d’obtenir des logements plus confortables au quotidien. Il n’y a plus de grosses différences de température d’un point à l’autre, en hiver les sensations de froid sont réduites (même à température de l’air intérieur identique) et en été les périodes de grosses chaleurs sont mieux tolérées qu’avec des systèmes très énergivores comme les climatisations, les ventilateurs, etc.

En outre, c’est également un excellent geste pour l’environnement et la planète. L’énergie non consommée inutilement n’aura pas à être produite, transformée, transportée, etc. Cela vient réduire les émissions polluantes et permet ainsi un environnement plus sain. Chacun peut agir individuellement pour une bonne cause écologique, tout en obtenant des gains de confort et sur la durée avec des bénéfices financiers. Ce qu’on peut donc appeler un investissement rentable et vertueux.

Une valorisation de votre logement très payante (+ de 10 % en plus !)

Investir de l’argent pour améliorer l’efficacité énergétique de votre bien immobilier ne sera pas que bénéfique sur le montant de vos factures d’énergie et sur votre confort. S’il n’y avait que cela, il faudrait, dans de nombreux cas, de longues années pour rentabiliser cet investissement. Un retour sur investissement (le temps qu’il vous faut pour que les économies générées compensent le coût des travaux) de plus de 10 ans peut rebuter beaucoup de ménages.

Heureusement, une partie du coût des travaux est également très vite amorti au moment de la revente de votre appartement ou de votre maison. En effet, les acquéreurs se montrent de plus en plus attentifs sur les performances énergétiques des biens qu’ils visitent avant d’acheter. Si vous avez un logement performant d’un point de vue énergétique, vous attirerez forcément beaucoup plus d’acheteurs. Et surtout, ils seront prêts à payer plus cher qu’un bien équivalent sans ces mêmes performances. Ceci s’explique notamment par le fait qu’ils auront des factures réduites pour se chauffer, etc. tout le temps qu’ils habiteront ce logement.

Les dernières études sur l’impact du DPE sur le prix de vente montrent qu’il y a tout intérêt à investir pour améliorer les performances de son logement et de réduire sa consommation. On parle, par exemple, d’un gain minimum de 10 % du prix de vente en plus sur un bien classé en C plutôt qu’en D. De quoi vite vous rembourser tout ou partie de l’argent investi dans ces travaux, voire même plus.

Pour résumer, des travaux de rénovation énergétique dans votre maison ou votre appartement, c’est un gain sur vos futures factures de consommation énergétique et surtout l’assurance de mieux vendre votre logement lorsque vous n’en aurez plus besoin. Et tout cela se finance en partie (parfois en grande partie) par des aides massives du gouvernement à travers différents mécanismes de financement avantageux pour vous. Le reste peut être financé par un prêt travaux avec en ce moment des taux très bas.

Pour aller plus loin :

- Regardez comment déduire le coût de vos travaux des impôts sur vos revenus fonciers.

- Renseignez-vous sur le diagnostic de performance énergétique.

- Comparez les taux de 100 banques pour votre prêt travaux.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2018 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2018 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Aide au logement 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires