Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Financement > Comment financer l’achat de sa maison ?

Comment financer l’achat de sa maison ?

Auteur : David LELONG
Vous souhaitez acheter une maison ? Avant même de visiter des maisons à vendre, vous devez réfléchir au financement de votre achat. Vous obtiendrez ainsi une idée très précise du budget dont vous disposez pour financer l’achat de votre maison. Vous gagnerez donc un temps précieux dans votre recherche. Découvrez toutes les sources de financement à étudier pour payer votre bien immobilier.

Quel est le montant de votre apport personnel ?

La première source de financement pour l’achat de votre maison est bien entendu l’argent que vous possédez déjà et que vous allez dépenser pour payer une partie de votre achat. C’est ce qu’on appelle couramment l’apport personnel.

En fonction de vos économies, vous pourrez financer une part plus ou moins grande de votre maison directement avec votre apport. Tout ce que vous pourrez apporter sera ce que vous aurez en moins à emprunter.

Depuis la fin de l’année 2011, les banques exigent de plus en plus souvent un minimum d’apport personnel avant d’accepter un crédit immobilier. Il devient plus difficile de faire un prêt sans apport.

Néanmoins, faut-il utiliser toute votre épargne pour votre apport ? Il n’y a pas de réponse généraliste. Conserver une épargne de précaution minimale est indispensable, mais son montant dépendra de vos besoins. De plus, vous devez planifier vos besoins futurs en financement pour d’autres projets.

La première étape consiste donc à faire le point sur vos finances personnelles et sur vos besoins à moyen et long terme. Vous pourrez ainsi déterminer quelle part de votre épargne vous souhaitez apporter pour le financement de votre maison.

Avez-vous le droit à une ou plusieurs aides financières ?

Avant de souscrire un crédit immobilier classique pour compléter votre budget, il est intéressant d’étudier si vous avez le droit à des aides particulières.

Il existe de nombreux dispositifs qui vous permettent de bénéficier de prêt à taux préférentiels voire à taux zéro, de subvention ou encore de crédit d’impôt.

Ces dispositifs évoluent régulièrement. Nous vous communiquons donc les changements et nous mettons à jour notre guide "Toutes les aides pour votre financement immobilier".

L’aide dont on a le plus parlée dernièrement est le PTZ+. Ce dispositif a été lancé au 1er janvier 2011 pour prêter gratuitement de l’argent à ceux qui voulaient acheter leur premier bien immobilier. Il était disponible aussi bien pour un achat immobilier dans l’ancien que dans le neuf en 2011. Ce prêt à taux zéro sera réformé pour 2016 pour n’être disponible que pour l’achat d’un logement neuf ou d’un logement ancien avec travaux. Les plafonds de ressources pour avoir droit au PTZ Plus en 2019 ont même été augmentés.

En plus, il existe encore d’autres aides comme :

- Celles de la CAF,

- Celle du 1% logement,

- Le Plan d’Épargne Logement,

- Et bien d’autres encore.

Il serait dommage de passer à côté de l’une de ces aides qui sont gratuites ou coûtent beaucoup moins cher qu’un emprunt immobilier classique.

Par quel crédit immobilier pouvez-vous compléter votre budget ?

Avec les prix actuels des maisons, rares sont les ménages qui peuvent en acheter sans avoir recours à un crédit immobilier.

Beaucoup de ménages cherchent donc à emprunter le maximum d’argent possible en empruntant sur de longue durée et en prenant un taux d’endettement le plus haut possible. Le budget est ainsi le plus élevé possible. Cependant cela s’avère souvent un très mauvais choix !

En effet, le coût d’un crédit immobilier est alors très élevé. Il peut s’élever de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Si le taux d’intérêt du prêt compte un peu dans le total des frais, c’est surtout le montant emprunté et la durée de remboursement qui font exploser le coût total. Regardez pourquoi faire un crédit sur 30 ans est un suicide financier !

Si vous n’y prenez pas garde, vous pouvez payer plus cher en intérêts et en frais bancaires que le prix de la maison que vous allez financer avec...

Un emprunt immobilier raisonnable doit donc être constitué d’une mensualité adaptée à votre situation et doit se faire sur une durée limitée dans le temps. 20 ans est un maximum à ne pas dépasser pour ne pas voir son coût explosé (ceci s’explique par le mécanisme des taux d’intérêt). Si vous pouvez emprunter sur une durée plus courte, c’est encore mieux.

Enfin, il vous reste à trouver le meilleur taux possible pour votre prêt. Les taux sont actuellement bas, mais chaque banque définit sa politique de tarification. Il ne faut donc pas hésiter à mettre en concurrence les banques et à faire des simulations de financement. Les écarts entre deux organismes peuvent être très importants en fonction de votre profil. Vous pouvez également faire le calcul de votre capacité d’emprunt immobilier.

Pour aller plus loin :

- Suivez ces 15 conseils pour obtenir un meilleur taux de crédit.

- Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’évolution actuelle des taux immobiliers : est-ce qu’ils montent ou baissent ? Est-ce que cela va durer ?

- Apprenez à négocier le prix d’achat de votre maison

- Posez-vous ces 25 questions avant d’acheter votre maison.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2019 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2019 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !


Qui sommes nous ? | Contact | Vu dans la presse | Partenaires