Assurance de prêt immobilier forfaitaire ou indemnitaire : nos conseils

Auteur : David LELONG | Date de modification : 16 février 2022
Parmi les éléments essentiels à la concrétisation de votre projet immobilier, le choix de votre assurance emprunteur ne doit pas être négligé pour finaliser plus rapidement votre offre de prêt. En effet, il est important de comparer minutieusement les produits du marché, ainsi que les différentes garanties qui vous seront proposées. Afin de vous aider et simplifier vos démarches, Immobilier Danger vous explique comment définir vos besoins entre remboursements forfaitaires ou indemnitaires. Un guide complet qui vous permet de trouver une assurance de crédit immobilier adaptée et efficace.
 
L’emprunteur a tout intérêt à bien choisir chaque garantie de son assurance emprunteur et son moyen d’indemnisation en cas de perte d’emploi ou d’incapacité temporaire d’effectuer une activité professionnelle par exemple. Cela permettra d’assumer chaque mois le paiement du montant à rembourser à la banque sans inquiétude.
COMPAREZ 40 ASSURANCES DE PRET >>

Quelles sont les différences entre les prestations forfaitaires et indemnitaires ?

Avant de souscrire à une assurance emprunteur, vous devez pouvoir bénéficier de tous les éléments nécessaires à un comparatif minutieux. Nous vous présentons donc ici les deux types de remboursements qui peuvent être proposés par un assureur pour que vous puissiez choisir un contrat qui saura répondre pleinement à vos attentes durant la durée de votre prêt immobilier.

Le remboursement indemnitaire

Ce type de prestation est calculé proportionnellement à votre baisse de revenus, ainsi qu’aux éventuelles indemnités que vous pourriez percevoir en cas de sinistre. Si votre couverture sociale assure la totalité des pertes subies, l’assureur n’a alors plus aucune obligation de remboursement. Ces contrats sont généralement conseillés pour les emprunteurs disposant de hauts revenus uniquement. En effet, un salaire moyen implique un risque de reste à charge plus important pour l’assuré et peut rapidement devenir problématique lorsqu’un sinistre survient.

Le remboursement forfaitaire

Contrairement au remboursement indemnitaire, la prestation forfaitaire ne tient compte ni de vos revenus, ni des éventuels versements de votre couverture sociale. Le taux de prise en charge de vos garanties est ainsi fixé dès la souscription de votre contrat sous la forme d’un pourcentage. La quotité assurée est également prise en compte si vous êtes plusieurs co-emprunteurs sur un même projet immobilier. Quel que soit le sinistre subit, l’assureur couvre donc le remboursement de vos échéances à hauteur du pourcentage fixé, et ce, que vous perceviez ou non des allocations sociales.

Plus largement observé dans les contrats d’assureurs indépendants que les offres de groupe des banques, ce dernier type d’indemnisation est aussi plus avantageux pour la grande majorité des assurés.

assurance emprunteur forfaitaire ou indemnitaire en cas d'arrêt d'activité professionnelle ?

Quelles sont les garanties concernées par ces modes de remboursement ?

Les prestations forfaitaires ou indemnitaires ne concernent que certaines garanties de votre assurance de prêt immobilier. Il s’agit de trois couvertures obligatoires et d’une dernière facultative que nous vous détaillons ici :

  • Garantie IPT (Invalidité Permanente Totale) : votre taux d’invalidité doit s’inscrire dans la 2ᵉ catégorie de la Sécurité Sociale, soit à plus de 66%.
  • Garantie IPP (Invalidité Permanente Partielle) : votre taux d’invalidité répond alors aux critères de la 1ère catégorie de la Sécurité Sociale avec un handicap compris entre 33% et 66%.
  • Garantie ITT (Incapacité de Travail Temporaire) : à la suite d’une maladie ou d’un accident, le remboursement de vos mensualités est pris en charge par l’assureur le temps de votre arrêt de travail.
  • La garantie perte d’emploi : en option, cette couverture vous permet d’être assuré en cas de chômage pour une gestion plus sereine de vos échéances jusqu’à la reprise d’un nouveau travail.

Concernant les garanties décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), elles ne rentrent pas dans le cadre d’assurances forfaitaires ou indemnitaires. En effet, dans ces conditions, l’assureur remplace automatiquement l’emprunteur en remboursant le capital restant dû à votre banque ou votre organisme prêteur. En savoir plus sur l’assurance de prêt immobilier lors du décès du conjoint sur la prise en charge du capital restant dû et de la mensualité sur la durée restante du crédit selon la quotité assurée.

Attention pour ceux qui choisissent une offre d’assurance emprunteur moins chère, il peut y avoir des exclusions de garantie, une franchise ou un délai de carence. Selon la durée de votre problème de santé et de votre incapacité de travail, un délai de franchise peut venir réduire la durée de votre indemnisation notamment.

Quelle prise en charge choisir pour l’assurance de prêt immobilier ?

Si vous bénéficiez de revenus confortables, la prestation indemnitaire vous permet de réaliser des économies sur le prix de votre assurance, tout en ayant la sérénité d’esprit de pouvoir assurer la part des mensualités qui ne sera pas prise en charge par l’assureur. En effet, et comme mentionné ci-dessus, ce dernier tient compte du manque à gagner, ainsi que des allocations sociales reçues pour calculer le montant de sa prise en charge.

Dans le cas d’un remboursement forfaitaire, vous avez l’assurance de bénéficier d’une couverture efficace. Le pourcentage fixé dans les conditions de votre contrat ne change pas en fonction des indemnités sociales versées. Ce mode de remboursement vous garantit donc une meilleure protection et s’avère indispensable si votre situation financière est plus modeste ou fragile. Vous pourrez ainsi concrétiser votre projet immobilier et aborder plus sereinement les prochaines années.

Le choix d’un remboursement forfaitaire ou indemnitaire vous revient entièrement, mais doit être pleinement mesuré avant la souscription de votre assurance de prêt. Il est important de ne pas surestimer vos capacités financières et d’opter pour une prestation qui pourra couvrir de la meilleure façon votre emprunt bancaire.

Informez-vous également sur d’autres spécificités de votre contrat d’assurance de crédit :

Comment passer d’un remboursement indemnitaire à forfaitaire ?

Alors que le remboursement de votre crédit immobilier a déjà commencé, vous pouvez souhaiter changer sa formule pour une prise en charge plus adaptée. En raison d’une nouvelle situation ou simplement d’un comparatif plus poussé, il est parfaitement possible de résilier votre contrat d’assurance emprunteur pour des garanties et des modalités de couverture qui répondent davantage à vos besoins.

En effet, le cadre législatif en vigueur vous permet un libre choix de votre assureur. Au cours de la première année de votre contrat, vous pouvez d’ailleurs résilier à tout moment celui-ci pour souscrire à une offre plus avantageuse grâce à la loi Hamon pour l’assurance emprunteur. Passé le premier anniversaire de votre couverture, vous pourrez changer d’assurance à chaque date anniversaire du contrat, à condition de respecter un préavis de résiliation de deux mois. Cette ouverture à la concurrence vous permet ainsi de vous désengager d’une assurance avec des prestations indemnitaires pour adhérer à un mode forfaitaire par exemple.

Afin de réaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions ou de changer d’assureur sereinement, vous pouvez également contacter un courtier de votre région. Professionnel et expert en assurance de prêt immobilier, celui-ci pourra vous guider grâce à un réseau actif important, ainsi qu’une réelle expérience de ce type de contrat. Vous profitez alors d’un accompagnement personnalisé pour dénicher les meilleures offres du marché et choisir un mode de remboursement qui convient parfaitement à votre situation. Un atout supplémentaire pour concrétiser vos rêves d’achat en toute simplicité !

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Recevez un devis
d'assurance habitation

assurance habitation