Caisse d’Épargne : quel taux d’emprunt pour votre projet immobilier ?

Auteur : David LELONG

Un prêt immobilier auprès d’une banque vous engage à respecter un calendrier de remboursement précis. Dans le montant à régler chaque mois se trouve le paiement d’une partie du capital emprunté, ainsi que le taux d’emprunt appliqué à ce dernier. Chaque organisme prêteur applique ses propres taux, c’est pourquoi il est essentiel de comparer les différentes offres avant de réaliser votre demande. Retrouvez ici toutes les informations concernant les critères de calcul de vos taux immobiliers.

SIMULATION PRET IMMOBILIER >>

Qu’est-ce que le taux immobilier ?

Le taux d’emprunt représente un aspect majeur de votre projet immobilier, il est alors indispensable de comprendre à quoi il correspond ainsi que les critères de calculs pris en compte par les établissements bancaires. Par souci de transparence, l’Article 313-2 du Code de la consommation impose à chaque banque de faire figurer ce taux sous forme de pourcentage, de même que le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), sur le contrat avant que celui-ci ne soit signé par les deux partis. À noter que ce taux immobilier ne doit pas excéder un certain plafond établi par la Banque de France (le taux d’usure).

Fixe ou variable, ce taux est une dépense à la charge de l’emprunteur qui devra le régler sous forme de mensualités, au même titre que ses remboursements de capital emprunté. Dans de nombreux cas, ces mensualités comprendront également le coût d’une assurance emprunteur, essentielle à l’obtention d’un prêt immobilier.

Comment le taux immobilier est-il calculé ?

Lorsque vous souhaitez obtenir un prêt immobilier, de nombreux facteurs entrent en compte dans votre choix afin de trouver la banque qui saura vous proposer l’offre la plus adaptée à votre situation. En effet, ce taux représente un montant important dans les frais complémentaires de votre prêt, qu’il est essentiel d’anticiper. Puisque chaque banque applique son propre taux, certaines d’entre elles favorisent des taux plus bas, attrayants pour les clients. Le calcul de ces taux immobiliers dépend de nombreux critères que nous allons détailler ici.

La durée de votre prêt

Parmi les critères principaux jouant un rôle essentiel dans le calcul de votre taux immobilier, nous retrouvons une composante de votre projet : sa durée. Celle-ci impacte grandement le taux appliqué à votre prêt immobilier. En effet, lorsque votre banque vous accorde un crédit dans son établissement, celle-ci s’engage sur de nombreuses années au cours desquelles l’emprunteur est exposé à divers risques d’insolvabilité. De cette manière, plus la durée de prêt est longue, plus grandes sont les chances qu’un tel imprévu survienne. La banque encourage donc les prêts à durée réduite en proposant des taux immobiliers plus bas, ainsi plus engageants pour les emprunteurs. En effet, un crédit immobilier sur 25 ans peut voir son taux divisé par deux pour un prêt d’une durée de 10 ans.

Votre situation professionnelle

Afin de vous voir octroyer un prêt immobilier par une banque, celle-ci doit tout d’abord s’assurer de votre capacité à respecter un échéancier de manière à garantir la continuité de vos paiements tout au long de la période de crédit. De cette manière, lorsque vous présentez votre dossier, celui-ci doit témoigner d’une stabilité financière indéniable, qui impactera le taux appliqué à votre projet immobilier. Ainsi, une analyse de votre situation professionnelle est alors menée, afin de permettre à la banque de se projeter dans le futur et étudier votre situation à venir. Plus votre dossier met en évidence des garanties de stabilité ou une potentielle amélioration de votre situation professionnelle et financière, plus votre organisme prêteur sera enclin à réduire le taux appliqué. Par conséquent, un emprunteur cadre ou salarié en CDI (Contrat à Durée Indéterminée) profitera de taux plus intéressant puisque l’établissement bancaire estimera que les risques d’impayés de ces derniers sont moindres. À noter que cela n’empêche pas les profils en CDD ou intérimaires de bénéficier d’un prêt immobilier. Toutefois, ces derniers doivent attester de trois ans d’ancienneté et se verront appliquer un taux moins avantageux par les banques.

Le montant de l’apport personnel

Vous l’aurez compris, présenter une situation financière stable et avantageuse sera favorable auprès des banques. Quel que soit l’établissement prêteur que vous choisissez, ce dernier prendra automatiquement en compte le montant de votre apport personnel dans le calcul de son taux immobilier.

En général, un emprunteur devra présenter un apport personnel de 10% du capital emprunté. Cela témoigne d’une situation financière stable vous permettant de respecter un échéancier. D’autre part, cela permet également à la banque de se prémunir en cas d’imprévu de la part de l’emprunteur. Notez qu’un apport personnel excédant 20% impactera le calcul de votre taux immobilier. En effet, un apport élevé atteste également d’une capacité à épargner, encourageante pour les établissements bancaires. En 2021, peu d’emprunteurs obtiennent un emprunt immobilier sans apport.

Un facteur géographique

Le taux d’emprunt peut également être impacté par un facteur géographique. D’une région à l’autre, les banques se voient attribuer une certaine marge de manœuvre leur permettant de faire des offres en adéquation avec le marché immobilier. De cette manière, pour un même prêt, il est tout à fait possible de voir le taux d’intérêt varier d’une région à l’autre.

Le type d’emprunt

Un crédit immobilier est octroyé pour trois types de projets :

  • L’achat d’une résidence principale
  • L’achat d’une résidence secondaire
  • Un investissement locatif

Notez que si votre banque la Caisse d’Épargne accepte un grand nombre de projets, celle-ci privilégie tout de même les achats de résidence principale. Parmi les différents types de projets, nous distinguons des types de prêts aux avantages et inconvénients variables d’un profil à l’autre. Le type de prêt sera également un facteur pris en compte dans le calcul de votre taux immobilier.

Le prêt relais est un dispositif permettant à un emprunteur de mener à bien l’achat d’un nouveau bien immobilier avant d’avoir pu conclure la vente de son ancien. Le montant de l’emprunt, et ainsi le taux appliqué à ce dernier seront notamment impactés par l’avancée de la vente. Ce prêt relais se voit appliquer des taux spécifiques qu’il est parfois difficile d’anticiper.

Dans le cadre d’un prêt in fine, les modalités de remboursement diffèrent grandement. En effet, tout au long de son prêt, l’emprunteur ne paye que les taux d’intérêt, avant de rembourser la totalité du capital une fois le prêt terminé. Ce type de prêt se voit appliquer un taux plus élevé que lors d’un prêt classique.

La Caisse d’Épargne propose également des prêts aidés regroupant notamment le Prêt Accession Sociale (PAS) et le Prêt à Taux Zéro (PTZ). Comme son nom l’indique, ce dernier est un prêt immobilier dont le taux d’intérêt est à zéro.

De nombreux critères entrent en compte dans le calcul du taux d’intérêt appliqué à votre prêt immobilier. Ces facteurs peuvent alors complexifier l’anticipation du montant de votre taux d’emprunt, et ainsi des frais liés au crédit immobilier. Toutefois, il existe un outil permettant aux futurs emprunteurs d’avoir une première idée des modalités appliquées à l’emprunt. Votre banque la Caisse d’Épargne met un simulateur en ligne à disposition des clients, offrant la possibilité à ces derniers d’estimer de nombreuses données liées à leur crédit : leur capacité d’emprunt, le montant de leurs mensualités, le taux d’intérêt appliqué, etc. Ce dispositif permet notamment d’établir un budget prévisionnel plus réaliste grâce à une simulation basée sur les offres de votre banque. De plus, une comparaison des différentes offres peut être faite par l’emprunteur grâce aux données proposées par une telle simulation, lui permettant d’opter pour l’offre la plus en adéquation avec sa situation.

Quel taux d’emprunt pour votre prêt à la Caisse d’Épargne ?

Lorsque vous souhaitez obtenir un prêt immobilier, la première étape consiste à choisir la banque que vous comptez solliciter. Chaque établissement propose ses propres avantages et inconvénients, parmi eux nous retrouvons le taux d’intérêt. En effet, ce dernier représente une part importante de vos frais complémentaires. Il est ainsi indispensable de prendre en compte cette donnée dans le choix de votre banque. Afin de proposer des offres en accord avec les différents besoins de ses clients, la Caisse d’Épargne met en avant des taux d’emprunt avantageux.

Retrouvez ci-dessous une liste, à valeur indicative, des meilleurs taux immobiliers proposés par la Caisse d’Épargne, en fonction de la durée des emprunts :

  • Meilleur taux d’emprunt appliqué pour un prêt d’une durée de 10 ans : 0,67%
  • Meilleur taux d’emprunt appliqué pour un prêt d’une durée de 15 ans : 0,83%
  • Meilleur taux d’emprunt appliqué pour un prêt d’une durée de 20 ans : 1,05%
  • Meilleur taux d’emprunt appliqué pour un prêt d’une durée de 25 ans : 1,23%

Nous remarquons ici l’impact de la durée du crédit immobilier sur le taux d’emprunt proposé par la banque. En effet, cette dernière avantagera automatiquement les prêts d’une durée plus courte, limitant notablement le risque d’impayé.

Les facteurs influençant le calcul d’un taux immobilier sont nombreux et variés, rendant son estimation parfois difficile. Toutefois, cette donnée joue un rôle essentiel dans le choix de la banque en vue d’un crédit immobilier. En effet, celle-ci représente un montant conséquent, quel que soit votre projet. Cependant, la Caisse d’Épargne propose des taux avantageux à ses clients ainsi que différents types de prêts afin de répondre aux besoins de chacun. Découvrez plus de détails sur le prêt immobilier Caisse d’Epargne.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Simulation
rachat crédit immo

rachat de prets

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn