Vérifiez attentivement les diagnostics immobiliers avant d’acheter

Auteur : David LELONG, passioné d'immobilier et d'éducation financière, fondateur d'Immobilier-danger.com | Date de modification : 11 janvier 2024

Avant de conclure l’achat d’une maison ou d’un appartement, il est indispensable de bien étudier les résultats des différents diagnostics immobiliers. Cela vous permettra d’anticiper les différentes grosses dépenses à prévoir et donc d’en étudier le budget. Le coût de certains travaux peut représenter plusieurs milliers d’euros. Mieux vaut donc le prévoir dès son budget de financement ou en tenir compte pour négocier davantage le prix.

SIMULATION PRET IMMOBILIER >>

10 diagnostics immobiliers accompagnent obligatoirement le compromis de vente

Un vendeur a l’obligation de présenter 10 diagnostics immobiliers au moment de la signature du compromis de vente. Certains d’entre eux ne sont pas nécessaires dans certains secteurs géographiques. Néanmoins, en tant qu’acheteur vous devez être informé sur différentes caractéristiques du logement afin d’acheter en toute connaissance de cause (performance énergétique, amiante, plomb, assainissement, etc.).

Certains problèmes du logement sont révélés par ces diagnostics. Dans la plupart des cas, le vendeur n’a pas l’obligation de réaliser les travaux nécessaires à une amélioration de ceux-ci. C’est donc à l’acquéreur d’en tenir compte pour fixer son prix et décider d’accepter l’achat ou d’y renoncer dans ces conditions.

Seul le DPE (diagnostic de performance énergétique) est communiqué aux acquéreurs dès la présentation du bien à vendre. En effet, depuis le 1er janvier 2012, les vendeurs doivent ajouter le DPE dans leur annonce immobilière. Les autres diagnostics ne sont présentés obligatoirement à l’acquéreur que lors de la signature du compromis de vente chez le notaire.

Vous pouvez néanmoins en faire la demande avant afin de faire une offre d’achat en tenant compte des défauts de l’appartement ou de la maison.

Si vous ne découvrez ces informations qu’au moment de la signature du compromis de vente, vous devez prendre le temps de lire entièrement ces documents avant de vous engager en signant le compromis de vente. Vous pourrez également profiter des 10 jours légaux de rétractation pour faire annuler votre engagement en cas de mauvaises surprises.

Des travaux qui peuvent coûter cher

Mettre aux normes l’électricité d’un appartement, mettre en conformité une fosse septique, mettre en conformité son système d’assainissement, supprimer de l’amiante d’une toiture, etc. cela peut coûter de 5 000 à 10 000 €, voire plus, pour chaque opération.

Dans certains cas vous n’avez aucune obligation à faire les travaux. Cependant cela peut être important pour votre santé comme dans le cas de présence d’amiante par exemple.

Dans d’autres cas, vous pouvez être rapidement contraint de faire réaliser des travaux coûteux. Par exemple si le diagnostic assainissement révèle des risques de pollution dus à votre installation, vous avez un an à compter de la signature de l’acte de vente pour réaliser les travaux de mise aux normes.

Le montant des factures de mises aux normes ou d’amélioration des mauvaises performances énergétiques peut très rapidement s’envoler. Il est donc indispensable de chiffrer le coût de vos futures dépenses avant de conclure votre achat immobilier. Vous pouvez, par exemple, obtenir différents devis rapidement.

RECEVEZ 3 DEVIS TRAVAUX >>

Négocier une baisse de prix en conséquence de mauvais diagnostics immobiliers

Plus les résultats des diagnostics immobiliers seront mauvais et plus cela signifiera un coût élevé pour de futurs travaux. Vous avez alors la possibilité de refuser cet achat ou de négocier le prix en conséquence.

Depuis que l’affichage des performances énergétiques est obligatoire dans les annonces immobilières, les acquéreurs font davantage attention à ces éléments et négocient plus les prix en cas de logement avec de mauvaises performances. Seulement, tous les autres diagnostics ont également de l’importance puisque chacun d’eux peut signifier des travaux supplémentaires à réaliser. Ce sont des frais qui peuvent s’ajouter à tous les frais à payer lors d’un achat immobilier.

Lorsque vous achetez un bien immobilier ancien, vous l’achetez en l’état. Les diagnostics ne sont là que pour vous informer de l’état réel de ce que vous souhaitez acheter. Lorsque vous recherchez un bien qui correspond à vos critères et à votre budget de financement, n’oubliez donc pas de prévoir le coût des éventuels travaux à réaliser en fonction des résultats des diagnostics immobiliers.

En plus des vérifications à faire sur les diagnostics immobiliers, il y a également 25 questions à se poser avant d’acheter sa maison ou son appartement. Il est également intéressant de savoir de combien vous pouvez négocier le prix affiché d’un appartement.

Vérifiez les mètres carrés réels par rapport à ceux annoncés dans la loi Carrez

L’un des diagnostics les plus importants à vérifier pour ceux qui achètent un appartement est la justesse du métrage relevé dans le diagnostic Carrez. En effet, en cas d’erreur trop importante (> 5 %), il est possible de demander réparation car il y a tromperie sur un élément important du bien vendu :

  • Soit vous pouvez faire annuler la vente
  • Soit vous pouvez demander un remboursement du prix payé au prorata des mètres carrés manquants.

Vous trouverez plus de détails dans notre article dédié sur la marge d’erreur d’une surface habitable Carrez.

En cas de litige, n’hésitez pas à demander l’avis d’un avocat spécialisé en droit immobilier, Immobilier Danger vous offre un appel téléphonique pour poser vos questions à un expert juridique.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Recevez une
estimation immo gratuite

estimation immobilière