Co-emprunteur : définition, rôle et conseils pour emprunter à 2

Auteur : David LELONG | Date de modification : 7 novembre 2022

Que vous soyez pacsé, marié ou en union libre, viendra le moment où vous souhaiterez acquérir un bien immobilier avec votre conjoint. Pour ce faire, il sera nécessaire que vous souscriviez à un prêt immobilier avec un co-emprunteur. Grâce à ce type de prêt bancaire, vous pourrez alors financer votre projet immobilier. Toutefois, il est important de bien comprendre en quoi consiste la signature d’un prêt immobilier avec un co-emprunteur. C’est pourquoi, Immobilier Danger a souhaité vous expliquer ce qu’est un co-emprunteur et comment le devenir.

Nous reviendrons également sur l’importance de bien choisir son assurance de crédit sur 2 têtes, sur ce qui se passe en cas de séparation ou de décès ou encore lorsque l’un des 2 co-emprunteurs ne paie plus sa part. Voici nos conseils pour bien emprunter à 2, le fonctionnement d’un tel crédit et comment gérer différentes situations.

SIMULATION PRET IMMOBILIER >>

Qu’est-ce qu’un co-emprunteur ?

Dans la plupart des cas, l’acquisition d’un bien immobilier requiert de souscrire à un prêt immobilier auprès d’un organisme de crédits. Pour contracter un prêt immobilier, vous pouvez faire appel à une personne supplémentaire qui fera office de co-emprunteur ou vous pouvez également être le co-emprunteur d’un de vos proches.

En devenant co-emprunteur, vous vous engagez à rembourser le crédit immobilier que vous avez contracté avec votre conjoint, votre ami ou un membre de votre famille. Lorsque vous vous rapprocherez d’une banque afin de faire une demande de prêt immobilier, celui-ci analysera le dossier et les revenus des deux emprunteurs avant de vous faire parvenir une réponse.

Avec un co-emprunteur, les banques seront plus susceptibles d’accorder un prêt puisqu’elles le perçoivent comme une assurance complémentaire. Vous avez une plus forte capacité d’emprunt. En effet, grâce à vos revenus cumulés, le montant que vous pouvez emprunter sera supérieur à celui d’une seule des 2 personnes.

Que vous soyez l’emprunteur principal ou le co-emprunteur, l’organisme prêteur examinera les deux dossiers de façon rigoureuse afin de s’assurer que vous êtes en capacité de rembourser les mensualités liées à votre crédit. Pour cela, l’établissement bancaire s’attardera principalement sur le taux d’endettement, le taux d’apport personnel ainsi que le montant du reste à vivre de l’emprunteur principal et du co-emprunteur.

crédit avec co emprunteur

En quoi consiste le rôle d’un co-emprunteur ?

Lorsque vous signez un contrat de crédit avec une personne tierce, vous devenez alors tous deux co-emprunteurs. Ce statut garantira alors le remboursement ainsi que le financement du crédit dont il est question. Pour ce qui est des mensualités, les co-emprunteurs peuvent répartir la somme comme ils le souhaitent à partir du moment où le montant total des mensualités est remboursé à la banque de manière régulière.

Que vous souhaitiez contracter un prêt immobilier ou un prêt à la consommation, la souscription à plusieurs apportera de meilleures garanties à l’établissement bancaire, qui sera alors plus enclin à vous accorder votre prêt.

Attention cependant, cela vient réduire la capacité à faire un autre crédit pour chaque co-emprunteur en impactant votre endettement respectif par rapport à vos revenus.

La personne désignée comme étant le co-emprunteur tiendra le rôle de caution solidaire, ce qui permettra à l’emprunteur principal d’obtenir des conditions de prêt plus avantageuses. En effet, la banque prendra en compte l’intégralité des revenus des co-emprunteurs, ce qui vous permettra également de bénéficier d’un crédit plus important. Lorsque vous signerez le contrat, le co-emprunteur devra souscrire à une assurance emprunteur qui contribuera à assurer le remboursement de ses mensualités en cas d’imprévus. Nous reviendrons sur nos conseils sur cela ci-dessous.

SIMULATION DE CREDIT CONSO >>

Quels sont avantages d’un prêt bancaire co-emprunteur ?

Selon le montant du crédit suscité auprès d’une banque, la démarche peut s’avérer plus ou moins délicate. Avec un co-emprunteur, les établissements bancaires seront rassurés et seront également plus à même de vous prêter une somme d’argent plus importante afin que vous réalisiez votre projet.

Dans le cas où l’emprunteur principal serait dans l’incapacité d’assurer le remboursement des mensualités, ce serait alors au co-emprunteur d’en assumer la responsabilité et de rembourser la somme due à l’organisme prêteur.

Vous avez financé l’achat de votre propriété en couple et également souscrit 2 crédits auto pour chaque voiture ? La solidarité prime entre les personnes qui ont prix un engagement conjoint pour un emprunt. Vous n’arrivez plus à payer vos différentes mensualités ? Il est possible d’étudier l’intérêt d’un rachat de crédits. De quoi repartir sur un paiement plus adapté à vos possibilités financières du moment.

Qui peut être co-emprunteur ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, vous pouvez choisir de souscrire à un prêt à plusieurs, que cela soit avec votre conjoint, votre ami ou un membre de votre famille. Si vous souhaitez acquérir un logement avec votre conjoint, il ne sera pas nécessaire que vous soyez marié ou pacsé. Cependant, l’établissement bancaire acceptera votre demande de crédit sous certaines conditions. Pour obtenir un prêt immobilier, tous les co-emprunteurs devront être majeurs et solvables. Ainsi, si l’une des personnes nécessitant un prêt est fichée à la Banque de France (FICP), la banque se verra dans l’obligation de refuser la demande de crédit bancaire.

Le conjoint

En souscrivant à un prêt immobilier avec votre conjoint, vous augmenterez considérablement votre capacité d’emprunt et pourrez, par ce biais, transmettre un dossier plus fiable à l’organisme prêteur. Ceci contribuera à mettre toutes les chances de votre côté afin que la banque apporte une réponse favorable à votre demande. Si votre co-emprunteur a une situation professionnelle et financière avantageuse, cela rassurera d’autant plus la banque à l’idée de vous prêter de l’argent.

Bon à savoir : « pacs ou mariage pour un achat immobilier ?« . Découvrez comment cela se passe selon votre régime matrimonial.

Un membre de la famille

Si vous souhaitez accompagner votre enfant dans son premier achat immobilier, il est tout à fait possible que vous fassiez office de co-emprunteur. Lors de la souscription au prêt immobilier, le contrat sera alors signé par le nu-propriétaire, c’est-à-dire l’emprunteur, et l’usufruit, ou le co-emprunteur. Généralement, ce cas de figure se présente pour préparer une succession et contribuer à supprimer les frais de succession lorsque l’emprunteur héritera du bien immobilier suite au décès du co-emprunteur.

Un ami

Dans le cas où vous désireriez acquérir un bien immobilier tel qu’un appartement ou une maison en co-empruntant avec un ou plusieurs de vos amis, les banques seront prêtes à vous accorder votre crédit sous certaines conditions. Bien qu’il soit autorisé d’acheter un logement avec un ou plusieurs de ses proches, il faudra que chaque co-emprunteur soit majeur et dispose d’une situation professionnelle et financière stable. De cette manière, l’établissement bancaire aura une assurance suffisante quant au remboursement des mensualités liées au prêt immobilier.

Informez-vous également sur le choix entre l’indivision et la SCI pour acheter de l’immobilier à plusieurs. Les 2 cas présentent des avantages et inconvénients qu’il convient de connaître avant de s’engager dans un projet aussi important.

COMPAREZ LES TAUX DE 100 BANQUES >>

Quelle est la différence entre un emprunteur et un co-emprunteur ?

Que votre statut soit celui d’emprunteur principal ou de co-emprunteur, l’établissement prêteur vous demandera de répondre aux mêmes obligations concernant le remboursement du prêt immobilier suscité. Lors de l’acquisition d’un bien immobilier, l’emprunteur principal ainsi que le co-emprunteur pourront devenir coacquéreurs du logement. Ils pourront également choisir de désigner l’un d’entre eux comme acquéreur unique de l’appartement ou de la maison en question.

Quelle assurance de prêt immobilier avec un co-emprunteur ?

Si l’emprunteur et le co-emprunteur contractent un prêt auprès d’un organisme de crédits, ils pourront chacun être assurés à 50% ou à 100%, selon leurs besoins. Néanmoins, le prix de l’assurance augmentera en fonction de la quotité de celle-ci.

Comment répartir les quotités sur les 2 têtes ?

L’établissement prêteur demandera à ce que le total des quotités représente au moins 100 % du capital emprunté. Selon la répartition de vos revenus, vos possibilités en cas de décès ou d’invalidité de votre partenaire d’assumer les remboursements, il y a différentes stratégies possibles. Vous pouvez choisir une quotité de 50 % par tête, une répartition 70/30 ou tout autre répartition pour atteindre au moins 100 %.

Cependant, il est souvent préférable de souscrire une couverture plus protectrice. Par exemple avec une répartition à 100 % sur une tête et 50 % sur l’autre ou à 100 % sur les 2 têtes.

Prenez le temps de bien étudier la question en découvrant notre article sur « assurance à 100% sur une tête et 0% sur l’autre : quelle quotité choisir pour un prêt immobilier à 2« .

COMPAREZ 40 ASSURANCES DE PRET >>

Que se passe-t-il en cas de décès de l’un des emprunteurs ?

Cela va dépendre des conditions de votre contrat d’assurance de crédit. Comme nous l’avons ci-dessus, c’est lors de cas dramatique comme celui-là que le choix des quotités d’assurance va être précieux. Par exemple, dans le cas d’un crédit assuré avec 100 % sur chaque tête, c’est l’assureur qui va intégralement finir de rembourser le capital restant dû à la banque. Dans d’autres répartitions, il ne prendra en charge qu’une partie de cette somme et l’emprunteur survivant devra assumer seul la part de mensualité qui lui revient.

Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance prêt immobilier et le décès du conjoint.

Co-emprunteur et séparation : comment se désolidariser ?

Si, pour une quelconque raison, les deux emprunteurs venaient à se séparer, à divorcer ou à changer de régime, le remboursement du crédit pourrait être réalisé par anticipation. La seconde solution possible dans cette situation est de reporter le montant restant dû du crédit sur un seul des deux co-emprunteurs. On parle ici de désolidariser une personne de l’emprunt.

Dans certains cas de figure, les deux coacquéreurs choisissent de vendre le bien immobilier afin de rembourser l’intégralité du prêt immobilier.

Retrouvez tous les détails et nos conseils selon votre situation dans l’article complémentaire : « séparation et crédit maison en cours« . Nous verrons les différentes options possibles, notamment pour un choix de désolidarisation.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Simulation
rachat crédit

rachat de prets