Quel salaire pour emprunter 150 000 euros ?

Auteur : David LELONG | Date de modification : 11 avril 2022
Avec des taux immobiliers qui ne cessent de changer, il est aujourd’hui tout à fait possible d’acheter une maison ou un appartement avec un emprunt de 150 000 euros, y compris avec un salaire modeste. Néanmoins, dans le cadre d’une demande de prêt immobilier, la fiabilité de votre profil en tant qu’emprunteur est cruciale. Avec des crédits de plus en plus compliqués à obtenir, les organismes bancaires ne laissent passer aucun détail et prennent en compte un grand nombre de critères. Revenus mensuels, revenus complémentaires et charges variables sont les facteurs majeurs dans l’attribution d’un emprunt immobilier. De ce fait, pour ceux qui désirent se lancer dans un prêt d’une valeur de 150 000 euros, retrouvez dès maintenant toutes les informations essentielles sur Immobilier Danger.
SIMULATION PRET IMMOBILIER >>

Prêt immobilier de 150 000 euros : quelle durée ?

Afin de pouvoir prétendre à un crédit immobilier de 150 000 euros, il est nécessaire que votre foyer bénéficie de revenus assez élevés, en accord avec la durée de remboursement établie. Avec des organismes bancaires toujours plus exigeants et attentifs aux salaires et revenus complémentaires des emprunteurs, il est devenu indispensable de toucher des ressources stables et régulières. Pour plus de sécurité et pour que votre demande de prêt soit acceptée, il sera obligatoire de posséder un contrat de travail durable, en tant que fonctionnaire ou avec un CDI renouvelable (pour les autres, voir comment emprunter sans cdi). De ce fait, il est évident que pour obtenir un prêt immobilier d’un montant de 150 000 euros, il sera essentiel de gagner un salaire mensuel minimum, adapté à la durée de votre crédit. Découvrez quelques indications salariales pour un emprunt allant de 10 à 25 ans en tenant compte du taux immobilier moyen en 2022 :

Durée Taux hors assurance Mensualité Salaire minimum Total des intérêts
10 ans (120 mois) 1,05 % 1 317 € 3 951 € 8 078 €
15 ans (180 mois) 1,25 % 914 € 2 742 € 14 580 €
20 ans (240 mois) 1,35 % 714 € 2 142 € 21 244 €
25 ans (300 mois) 1,50 % 600 € 1 800 € 29 972 €

Note : techniquement il possible d’avoir une mensualité de 35 % de ses revenus, mais le taux retenu ici dans ce tableau comparateur est de 33 % car il faut intégrer une marge pour le coût de l’assurance emprunteur qui sera obligatoirement intégré suite aux contraintes imposées par le HCSF aux banques.

Découvrez également :

Il est évident que votre capacité d’emprunt se joue sur vos revenus mensuels, ces derniers prenant en considération votre salaire, vos aides locatives, vos primes et toutes autres ressources dont vous bénéficiez par mois. Aujourd’hui, il est possible pour de nombreux foyers d’emprunter à hauteur de 35% de ses revenus, seuil généralement recommandé par les organismes bancaires. Aujourd’hui, un prêt immobilier d’une valeur de 150 000 euros reste une somme considérable. De ce fait, malgré le salaire minimum légal, il est conseillé de gagner des revenus complémentaires afin d’éviter une situation de surendettement.

Estimez votre capacité d’emprunt

Comme pour tout prêt bancaire, l’organisme, auquel vous faites appel pour votre crédit, calculera dans les moindres détails votre capacité d’emprunt et de remboursement. En effet, pour éviter une situation financière délicate, la banque prendra en considération votre reste à vivre ainsi que votre saut de charge pour déterminer votre proposition de prêt immobilier. Le saut de charge va établir la différence entre vos mensualités et votre loyer actuel, si ces derniers s’établissent sur un montant équivalent ou moindre que vos charges locatives actuelles, vous aurez plus de chance de voir votre crédit accepté. En ce qui concerne le reste à vivre, l’organise prêteur va analyser la disparité entre vos revenus et vos charges mensuelles. Ainsi, le reste à vivre doit s’avérer suffisant afin que vous puissiez faire face à vos dépenses quotidiennes sans difficulté.

Excepté de ces deux éléments, la banque tiendra compte de votre taux d’endettement dans sa décision d’accorder un crédit immobilier. Aujourd’hui, il est très difficile de dépasser 35% d’endettement et de capacité d’emprunt en dehors de votre reste à vivre et du saut de charge. Emprunter 150 000 euros sur 15 ans ne comportera pas les mêmes dépenses que sur une durée de 20 ans, il est donc essentiel de ne pas négliger ces éléments. Dès à présent, si vous souhaitez connaître vos capacités d’emprunt, Immobilier Danger met à votre disposition un simulateur efficace pour vous guider dans vos démarches : Combien puis-je emprunter pour un crédit immobilier ?

quel montant de salaire pour emprunter 150 000 euros pour son projet ?

Bien évaluer le taux d’endettement

Afin de définir efficacement la somme qu’elle peut vous attribuer, la banque va déterminer votre taux d’endettement. Celui-ci ne pouvant dépasser les 33%, il tiendra compte de vos charges récurrentes pour établir la possibilité d’une charge supplémentaire à celles que vous possédez déjà. Assurances auto, factures énergétiques, internet, loyer… Ces dernières seront comptabilisées lors du calcul de votre taux d’endettement, en plus des mensualités établies du crédit immobilier.

Il est toutefois possible de dépasser les 35% maximum de taux lorsque l’on dispose d’un salaire suffisamment élevé ou en tant qu’acheteur d’un premier bien immobilier. Il faut aussi pouvoir attester d’une bonne gestion de ses épargnes et présenter un apport personnel relativement haut pour qu’un taux d’endettement excédant les 35% vous soit attribué. Cependant, les banques ne peuvent déroger à ces contraintes fortes que pour 20 % des dossiers maximums et en priorité pour financer l’achat d’une résidence principale et pour un primo-accédant.

Une banque veille avant tout au niveau de risque et à votre capacité à rembourser vos mensualités pendant toute la durée du projet à financer. Attention, il n’y a pas que le revenu fixe de l’emprunteur qui compte comme critères étudiés par les banques. Votre profil bancaire (habitude de consommation, fréquence de découvert, etc.) joue également sur vos conditions d’emprunt et notamment sur le taux d’intérêt.

Emprunter sans apport personnel est devenu bien plus difficile depuis 2020. Les banques sont contraintes par le HCSF à imposer un minimum d’apport pour au moins 80 % des dossiers.

Les frais de dossier pour un emprunt de 150 000 euros

Votre crédit immobilier accepté, il vous faudra désormais prendre en considération les frais de dossier associés à votre emprunt. En effet, 150 000 euros étant une somme importante, selon le type de prêt que vous effectuez, de sa durée et de son montant, la banque met en place des frais complémentaires. Plus ou moins élevés, ces derniers restent tout de même négociables auprès de votre organisme bancaire.

De plus, il vous faudra également tenir compte des frais de l’assurance emprunteur, cette dernière étant obligatoire afin de pouvoir contracter un prêt immobilier. Son coût dépendra de l’offre établie par votre assureur, de votre profil professionnel ainsi que des garanties pour lesquelles vous aurez opté.

En faisant une simulation de prêt en ligne, vous bénéficierez du meilleur taux de crédit possible en fonction de votre profil et de votre projet. Notre courtier pourra également vous conseiller sur les différents éléments de votre prêt pour cet achat d’appartement ou de maison.

Comparez les taux
de 100 banques

pret bancaire

Comparez
40 assurances de prêt !

assurance de pret

Utilisez nos
calculettes immobilières !

calculette immo