En ce 1er octobre 2020, voici les dernières actualités sur les taux de crédit immobilier. Globalement, il n’y a pas beaucoup de changements avec le mois précédent. Le taux de prêt immobilier moyen reste assez stable sur l’ensemble des durées de remboursement, les meilleurs taux également.

Les emprunteurs pourront bénéficier de la hausse du taux d’usure pour le 4ème trimestre 2020. Cela devrait ainsi limiter les risques de refus de crédit immobilier pour cela. Néanmoins, l’application des recommandations du HSCF (taux d’endettement maximum à 33 %, durée des prêts limitée à 25 ans, niveau de l’apport personnel suffisant), qui viennent d’être renforcées, est plus que jamais d’actualité et cela vient rendre plus difficile l’accès à l’emprunt immobilier pour les particuliers.

Ne ratez donc pas tout ce qu’il faut savoir sur le taux immobilier en octobre 2020. Cela vient compléter notre dossier le taux immobilier 2020.

Taux de crédit immobilier : ce qu’il faut retenir de septembre 2020

Alors que l’on pouvait s’attendre à ce que les banques fassent un dernier effort sur les taux de prêt immobilier en cette rentrée 2020 afin de dynamiser leur production de crédit immobilier qui est très impactée par la crise économique et notamment les 2 mois de confinement. Il n’en est rien. Les taux d’emprunt immobilier sont restés plus ou moins les mêmes en septembre 2020 qu’en août 2020.

Cette grande stabilité s’observe aussi bien sur les taux de prêt immobilier moyens que sur les meilleurs taux et cela pour tout type de durée. Les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement CSA viendront confirmer cette tendance dans les jours à venir. Nous mettrons à jour cette page avec les dernières statistiques sur les taux immobiliers et l’octroi des crédits du mois dernier dès que les chiffres seront publiés.

Le HCSF maintient des contraintes fortes sur le crédit immobilier

Comme nous l’avons vu il y a quelques jours, le Haut Conseil de Stabilité Financière a indiqué poursuivre ses indications envers les banques pour l’octroi de crédit immobilier aux particuliers au moins jusqu’à la fin de l’année 2020 :

Ce sont les contraintes qui valent pour la majorité des prêts immobiliers contractés en France en 2020. Une banque ne peut déroger à ces règles que pour 15 % de leur dossier de financement. Autant dire qu’il y aura peu d’emprunteur qui pourront outrepasser ces limites. De plus, parmi ces 15 %, la priorité est donnée aux primo-accédants et à ceux qui financent l’acquisition de leur résidence principale.

Cela signifie notamment qu’il y a peu de chances pour un investisseur d’obtenir des conditions d’emprunt particulières pour faire de l’investissement locatif.

Le but est de limiter le risque bancaire sur des crédits avec un montant élevé et de freiner la forte hausse de l’endettement des particuliers de ces dernières années.

D’après le courtier Pretto, 145 000 projets d’achat immobilier sont impactés en 2020 par l’application de ces mesures restrictives. 50 000 d’entre eux pourront tout de même se réaliser grâce à l’utilisation de plus d’épargne ou par un allongement de la durée du crédit. Ces solutions font partie des possibilités pour réduire votre taux d’endettement en abaissant vos mensualités. C’est ainsi qu’environ 95 000 transactions immobilières n’auront pas lieu faute de financement de l’acheteur. Cela aura un impact certain sur le marché.

taux immobilier octobre 2020 : conditions pour un prêt immobilier

 

Hausse du taux d’usure : moins de prêt refusé en fin d’année

Après cette mauvaise nouvelle pour ceux qui veulent financer un nouveau projet, en voici une bien meilleure : les taux d’usure pour un crédit immobilier augmentent significativement pour le 4ème trimestre.En effet, pour les crédits immobiliers de 10 à 20 ans, le seuil de l’usure augmente de 12 points de base pour atteindre 2.52 %. Celui pour les prêts de plus de 20 ans est en hausse également de 11 points de base avec 2.68 %.

C’est la Banque de France qui calcule ses seuils d’usure et qui régulent l’activité de prêt immobilier. Le taux TAEG de votre emprunt immobilier ne doit pas dépasser ce niveau. Les banques ont interdiction de le faire.

Ainsi, il y aura désormais beaucoup moins de refus de crédit immobilier à cause du franchissement du taux d’usure par rapport au début d’année. Seules les recommandations du HCSF bloquent actuellement de nombreux dossiers de crédit habitat. Cela peut néanmoins bloquer encore certains projets, notamment pour les emprunteurs avec un risque élevé de santé (séniors ou problème de santé important) qui obtiennent un taux d’assurance de prêt immobilier élevé qui peut faire exploser le TAEG. Pour ce type de profil, il reste difficile d’emprunter.

Comparateur des taux de prêt immobilier moyens en octobre 2020

Comme chaque mois, voici un point sur le marché des taux de crédit immobilier moyens sur 10, 15, 20, 25 ou 30 ans pour différents courtiers. Il s’agit d’un taux nominal hors assurance emprunteur et frais divers (frais de dossier, de garantie, etc.) Ils sont comparés entre parenthèses à ceux relevés le 2 septembre 2020 lors de notre précédente analyse des tendances d’évolution :

Courtier \ Durée du prêt10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
MeilleurTauxStable 0.90 % (0.90 %)En baisse 1.10 % (1.14 %)En baisse 1.31 % (1.36 %)En baisse 1.62 % (1.65 %)N/A
EmpruntisStable 0.95 % (0.95 %)En hausse 1.15 % (1.10 %)Stable 1.30 % (1.30 %)Stable 1.60 % (1.60 %)En hausse 2.05 % (1.90 %)
ACEStable 0.95 % (0.95 %)Stable 1.15 % (1.15 %)Stable 1.30 % (1.30 %)Stable 1.60 % (1.60 %)En baisse 1.90 % (1.95 %)
ABCourtageN/AStable 1.36 % (1.36 %)En baisse 1.54 % (1.55 %)Stable 1.80 % (1.80 %)N/A
CyberpretStable 0.90 % (0.90 %)Stable 1.15 % (1.15 %)Stable 1.25 % (1.25 %)Stable 1.50 % (1.50 %)N/A

Il y a donc seulement quelques légères variations habituelles, mais aucune tendance globale à la hausse ou à la baisse pour la moyenne du taux immobilier d’octobre 2020.

Les emprunteurs peuvent donc prendre leur temps pour monter correctement leur dossier et rechercher le meilleur taux possible. En ce moment, les meilleurs taux immobiliers obtenus par ceux qui présentent les dossiers les plus attractifs pour une banque sont également très stables. Il y a encore quelques chanceux qui peuvent obtenir un taux de moins de 1.00 % sur 20 ans, mais ils se font beaucoup plus rares que fin 2019 où plus de la moitié des crédits immobiliers se faisaient avec un taux d’intérêt de moins de 1 %.

Avec un taux le plus bas à 0.90 % sur 20 ans et une mensualité de remboursement de 1 000 € par mois, on obtient un montant d’emprunt de 219 564 €. C’est 8 328 € de plus que celui qui emprunte à 1.30 % qui est la moyenne actuelle (211 236 € avec ce taux d’intérêt là).

Ces niveaux de taux de prêt immobilier en France sont encore bons pour ceux qui veulent faire un rachat de crédit immobilier. Cela permet de diminuer le coût des intérêts restants et c’est l’occasion également pour partir sur une nouvelle assurance emprunteur moins chère car basée sur un montant de prêt moins élevé.

Comment obtenir le meilleur taux immobilier actuel ?

Le taux de votre crédit immobilier va dépendre de nombreux critères. Pour bien comprendre comment trouver le meilleur taux immobilier, il faut savoir comment les banques déterminent leurs grilles de taux en fonction des durées, de votre région et quels sont les éléments sur lesquels vous pouvez jouer pour négocier un taux de prêt plus bas pour votre projet. C’est ce que nous expliquons dans notre dossier “Quelle est la meilleure banque pour votre prêt immobilier ?“.

Comment une banque détermine le taux d’intérêt d’un crédit ?

Tout d’abord, la banque va étudier votre projet :

  • Le type d’acquisition : Achat d’une résidence principale, d’une résidence secondaire ou investissement locatif
  • Le type de logement : studio, appartement, maison, etc.
  • L’emplacement (région mais aussi type de quartier, etc.) : un financement sur Paris ou Lyon n’est pas le même qu’en zone rurale
  • Le prix du bien :

Puis, elle va étudier votre profil financier :

  • Votre profession
  • CDI, fonctionnaire, CDD, intérimaire, profession libérale, commerçant, artisan, chef d’entreprise, etc. ?
  • Vos revenus et l’évolution possible de votre salaire dans les années à venir. Elle vise avant tout la stabilité et privilégie ainsi le CDI ou le fonctionnaire.
  • Votre âge
  • Vos autres crédits
  • La façon dont vous gérez vos comptes : êtes-vous souvent à découvert ? Épargnez-vous régulièrement ?
  • Etc.

Par rapport à tout cela, elle va calculer un risque bancaire de difficultés de remboursement potentielles. Cela va déjà déterminer si vous pouvez avoir un accord de prêt pour ce montant-là avec ces revenus. Moins votre profil est risqué et plus elle pourra baisser le taux d’intérêt de votre prêt.

Elle va également regarder attentivement les autres produits que vous êtes susceptibles de souscrire chez elle. Les banques ne font que très peu de marges sur un crédit immobilier. Elles se rattrapent sur l’assurance de prêt immobilier ou sur d’autres produits d’épargne, d’assurances ou de services plus lucratifs pour elle. C’est un levier sur lequel vous pouvez jouer pour négocier un meilleur taux de prêt.

Trop compliqué pour vous de négocier ? Pas le temps ? Passez par un courtier immobilier

Pour ceux qui n’ont pas le temps ou pas l’envie de négocier directement leur prêt avec différentes banques, il existe la solution du courtier immobilier. Il s’agit d’un intermédiaire qui cherche pour vous le meilleur taux possible en fonction de votre dossier en négociant pour vous avec les banques. Il va chercher ainsi la meilleure offre globale pour votre projet en fonction des opportunités du moment et de votre profil.

Il n’y a pas que le montant total des intérêts qui compte. Il faut comparer les offres dans leur globalité. Pour cela, il vaut mieux comparer le taux immobilier TAEG (Taux Annuel Effectif Global) qui inclut l’ensemble des frais. De plus, il y a des éléments non intégrés qui sont pourtant importants comme la négociation des frais de remboursement anticipé, la possibilité de modifier ses mensualités gratuitement (modularité), un possible transfert de crédit pour un autre bien, etc.

Il a également la possibilité de négocier pour vous votre assurance emprunteur. C’est là qu’il y a le plus de marges d’économie potentielles actuellement. Avoir un bon taux immobilier c’est très bien, mais cela ne fait pas tout.

En effet, 90 % des emprunteurs prennent encore l’assurance de prêt proposée par leur banque en même temps que leur crédit. Peu utilise leur possibilité de faire une délégation ou de changer ultérieurement de contrat. Pourtant, il y a souvent des économies de plusieurs milliers d’euros à la clé car les banques gardent des marges conséquentes sur l’assurance emprunteur.

Nous avons vu récemment qu’une banque fait jusqu’à 80 % de marge sur son assurance de prêt immobilier. Pour améliorer votre financement, il est donc indispensable de choisir une assurance de crédit moins coûteuse. Le coût total de votre prêt immobilier sera ainsi bien plus bas.

Quelle tendance pour les taux immobiliers en cette fin 2020 ?

Au niveau des conditions du marché financier auquel les banques empruntent l’argent qu’elles vous prêtent, il n’y a pas de changement notable depuis plusieurs mois. La BCE, la banque centrale européenne, maintien des taux directeurs très bas et fait tout ce qu’elle peut pour soutenir l’économie en cette période de crise sanitaire et économique mondiale sous fond de coronavirus Covid-19.

En outre, le niveau de l’OAT 10 ans de la France est toujours en territoire négatif. Il baisse même depuis plusieurs semaines. Cela signifie que les taux sur les prêts pour du long terme comme de l’immobilier vont pouvoir rester très bas comme actuellement. Si cette évolution perdure, on pourrait même voir à nouveau les taux de crédit immobilier baisser encore un peu dans les mois à venir pour revenir au niveau des records de fin 2019.

Pour une étude personnalisée, gratuite et sans engagement pour votre projet, remplissez en quelques minutes ce simulateur de crédit immobilier en ligne. Vous découvrirez ainsi rapidement la meilleure offre de contrat de prêt pour vous et le meilleur taux immobilier possible actuellement.

Pensez également à utiliser notre comparateur d’assurance de prêt immobilier pour trouver une assurance emprunteur moins chère avec le même niveau de garantie.