Un oeil indépendant sur l'immobilier des particuliers en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Taux immobilier actuel en mars 2017

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2017 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2017 !

Taux immobilier actuel en mars 2017

Le mouvement d’augmentation des taux d’emprunt immobilier s’amplifie ces dernières semaines. Après un point bas atteint en novembre 2016, on a vu les taux de crédit immobilier remonter lentement. En février 2017, la hausse est plus franche (+ 11 points de base) et nous allons voir qu’il y a des risques pour que ce ne soit qu’un début. Les taux ne resteront peut-être pas si attractifs toute l’année 2017. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les taux de prêt immobilier actuels en mars 2017.

Mise à jour : découvrez les taux d’emprunt immobilier en juin 2017.

Les hausses de taux s’accélèrent en février

L’observatoire Crédit Logement confirme qu’en février, les emprunteurs ont pays plus cher pour financer un achat immobilier ancien, neuf ou des travaux. Après un taux moyen de 1.38 % sur les prêts immobiliers souscrits en janvier, la nouvelle moyenne pour les taux des emprunts signés en février augmente de 11 points de base pour atteindre 1.49 %. Cela porte l’augmentation totale à 18 points de base depuis le record historique à 1.31 %.

La courbe de l'évolution des taux de prêt immobilier en mars 2017

Ce sont toutes les catégories de prêts immobiliers qui sont touchés par ces augmentations et dans des proportions similaires. Les nouveaux taux d’intérêt sont de 1.51 % pour de l’immobilier ancien, de 1.55 % pour de l’immobilier neuf et de 1.42 % pour des travaux. Ces niveaux restent excellents par rapport aux taux du passé. Ils n’ont été plus bas qu’entre septembre 2016 et janvier 2017. En effet, les taux sont remontés au niveau de ceux d’août 2016.

Au niveau des durées des remboursements, elles passent en moyenne à 214 mois sur les prêts de février, soit 3 mois de plus qu’en janvier. Les emprunteurs semblent donc s’adapter pour le moment à ces hausses de taux en allongeant la durée des remboursements.

En outre la production de crédit immobilier garde un rythme très élevé avec des niveaux plus importants qu’en janvier et février 2016. Les hausses des taux annoncées incitent les particuliers à presser leur achat et leur financement pour éviter de trop subir les prochaines augmentations des taux d’intérêt. D’après la Banque de France, la part des renégociations de crédit immobilier passe même à 62 % des nouveaux prêts immobiliers. Les anciens emprunteurs se dépêchent également pour obtenir un meilleur taux sur leurs prêts en cours de remboursement avant que cela soit moins intéressant.

Comparaison des taux immobiliers moyens de mars 2017 avec ceux de février

Pour suivre l’évolution des taux de crédit immobilier, il peut être intéressant de comparer d’une période à une autre les différents taux donnés par certains grands réseaux de courtiers en immobilier. Voici par exemple un tableau qui compare les taux immobiliers moyens observés ce 6 mars 2017 par rapport aux taux moyens relevés lors de notre précédente analyse du 6 février 2017 :

Courtier \ Durée du prêt 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Meilleur Taux En hausse 1.18 % (1.15 %) En hausse 1.45 % (1.40 %) En hausse 1.65 % (1.60 %) En baisse 1.86 % (1.90 %) N/A
Empruntis En hausse 1.25 % (1.20 %) En hausse 1.55 % (1.45 %) En hausse 1.70 % (1.65 %) En hausse 1.95 % (1.90 %) En hausse 2.85 % (2.65 %)
ACE Stable 1.25 % (1.25 %) Stable 1.40 % (1.40 %) Stable 1.65 % (1.65 %) Stable 1.85 % (1.85 %) Stable 2.75 % (2.75 %)
ABCourtage N/A En hausse 1.50 % (1.40 %) En hausse 1.69 % (1.59 %) En hausse 1.99 % (1.81 %) N/A
Cyberpret En hausse 1.15 % (0.90 %) Stable 1.35 % (1.35 %) Stable 1.40 % (1.40 %) Stable 1.66 % (1.66 %) Stable 2.50 % (2.50 %)

On peut voir que les augmentations de taux sont plus fortes que dans les mois précédents. Il y a également des hausses au niveau des meilleurs taux. Les banques commencent à répercuter des taux d’intérêt plus élevés sur tous les types de financement et tous les types de profil.

Pour obtenir un meilleur taux, cherchez à améliorer votre dossier d’emprunteur en vous présentant sous votre meilleur jour aux banques. Vous aurez alors plus de chances de faire baisser le taux qu’elles vous proposeront par rapport à leur taux standard. Pour cela, voici 15 conseils à suivre pour améliorer son dossier pour un crédit immobilier.

Vous découvrirez aussi qu’il n’y a pas que le taux d’emprunt qui se négocie. De nombreux autres éléments peuvent être comparés et négociés afin de réduire la facture de votre prêt immobilier : les frais de dossier, les frais de garantie ou encore le taux de votre assurance emprunteur.

Emprunter sur 30 ans aujourd’hui : un coût 2 fois plus élevé qu’un prêt sur 25 ans pour très peu de capital emprunté en plus !

Nous avons vu dans notre article sur les prêts immobiliers sur 30 ans à quel point il était dangereux financièrement d’emprunter sur de trop longues durées. Le gain en montant emprunté supplémentaire est très faible pour un coût explosif !

Revenons sur une comparaison entre un crédit immobilier sur 25 ou 30 ans avec les taux plus bas observés en ce début 2017 :

- Un emprunt sur 25 ans avec une mensualité de 600 € et un taux moyen de 1.95 % (hors assurances et frais divers) permet d’emprunter 142 734 € d’après notre calculette de capacité d’emprunt. Et cela vous coûtera 37 625 € d’intérêts sur l’ensemble du prêt.

- Un emprunt sur 30 ans avec une même mensualités de 600 € et un taux moyen de 2.85 % (hors assurances et frais divers) permet d’emprunter 145 082 € pour un coût total des intérêts de 70 917 €.

Choisir d’emprunter sur 30 ans au lieu de 25, vous permettra d’obtenir 2 348 € de plus, pour la modique somme de 33 292 € d’intérêts en plus à payer ! Et encore, cela ne tient pas compte du fait de devoir payer 5 années supplémentaires de cotisation d’assurance emprunteur (soit de quelques centaines à milliers d’euros en plus). Le jeu en vaut-il la chandelle ? Clairement non.

Tout cela pour vous rappeler qu’il faut faire très attention à la durée de votre remboursement de prêt immobilier. Même si les taux sont très bas actuellement, cela peut vite faire exploser la note sans réellement créer une différence pour votre budget pour l’achat de votre maison ou de votre appartement. Malgré cela, on constate qu’il y a encore 26.7 % de crédits immobiliers qui ont été souscrits sur des durées de 25 ans ou plus en février 2017...

La hausse des taux d’intérêt va-t-elle se poursuivre en mars 2017 et après ?

Les tensions observées durant ces dernières semaines sur l’OAT 10 ans de la France se sont un peu calmées ces derniers jours. Après avoir franchi la barre des 1.00 % fin février 2017 pour la première fois depuis début 2016, il y a eu quelques baisses depuis. Les enjeux de l’élection présidentielle de mai 2017 font augmenter les écarts entre les taux à 10 ans en Allemagne et ceux en France.

Néanmoins, ce n’est pas cela qui impacte le plus les taux des crédits immobiliers. Il faut plutôt regarder du côté de deux éléments étroitement liés : le niveau de l’inflation et les taux des banques centrales européennes.

Ces dernières se sont fixées comme objectif une inflation moyenne de 2.00 % par an. Elles prennent des mesures pour dynamiser cela avec des taux bas quand l’inflation est trop faible et prennent également des mesures pour limiter les risques d’inflation plus forte quand cela est nécessaire.

Depuis maintenant de nombreuses années, on a vu les différentes banques centrales diminuer leur taux directeur principal et prendre différentes autres mesures pour tenter de relancer l’économie et l’inflation. Alors que l’économie repart aux États-Unis, la Fed s’apprête à remonter dès le mois de mars ses taux. Ce sera la 3ème fois après celle de décembre 2015 et de décembre 2016. Elle envisage même 3 hausses en 2017.

Souvenez-vous que c’est un relèvement important des taux de la Fed qui avait accéléré l’explosion des subprimes en 2007-2008 et ce sont ses chutes des taux sur plusieurs années qui ont amené les taux d’emprunt à des niveaux historiquement bas dans les années qui ont suivi. Plusieurs augmentations des taux de la Fed ne seront pas sans conséquence sur les taux de crédit immobilier en France à moyen terme.

En outre, l’inflation dans la zone Euro a atteint pour la 1ère fois depuis longtemps le taux d’inflation souhaitée de 2.00 % en février. Et cela malgré une inflation limitée à +1.2 % en France sur un an. S’il est trop tôt pour que la BCE stoppe ces mesures d’injection de liquidités, si cette inflation se confirme dans les mois à venir, la BCE devra probablement suivre le même chemin que la Fed à savoir celui d’une diminution de ces mesures de soutien à la relance avec comme souvent plusieurs trimestres d’écart.

Ces hausses d’inflation et donc des taux directeurs des banques centrales vont venir se répercuter dans les mois à venir sur les taux des crédits immobiliers en France. Il faut donc s’attendre à de nouvelles augmentations progressives dans les mois à venir. Il faudra alors voir comment résistera le marché immobilier français si cela s’avère juste.

Prenez donc votre temps pour choisir la meilleure banque pour votre prêt immobilier. N’oubliez pas également de faire jouer la concurrence pour vos assurances emprunteurs en faisant une simulation d’assurance de prêt immobilier pour comparer les offres de plus de 40 assureurs.

Article initial publié le 06/03/2017

Pour aller plus loin :

- Consultez nos nombreux conseils pour votre crédit immobilier.

- Découvrez le prêt à taux zéro en 2017.

- Posez-vous ces 25 questions avant votre achat d’appartement ou de maison.

- Regardez ce classement des assurances de prêt immobilier.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Taux immobilier Immobilier 2017 

Qui sommes nous ? | Contact | Partenaires | Hit-Parade