Un oeil indépendant sur l'immobilier en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Immobilier avril 2020 : les chiffres et informations du mois

Immobilier avril 2020 : les chiffres et informations du mois

Auteur : David LELONG

Dans ce tour des actualités immobilières d’avril 2020, nous allons revenir sur les différentes informations du mois. Nous verrons des premiers chiffres sur la baisse des prix de l’immobilier ou sur les hausses de taux.

Nous verrons que malgré le confinement, il y a un minimum d’activité sur le marché et que le plafond des taux d’usure risque de réduire encore plus le nombre de transactions, surtout si les taux continuent à augmenter.

Enfin, nous reviendrons sur l’indice de référence des loyers au 1er trimestre 2020 publié par l’INSEE et sur les informations nécessaires pour tout ce qui touche à l’immobilier dans votre déclaration de revenus aux impôts.

Au sommaire de cette page :

- 1. Les notaires s’attendent à une baisse des prix immobiliers

- 2. Les professionnels tentent de maintenir un peu d’activité

- 3. Hausse des taux de prêt immobilier en avril 2020

- 4. Blocage du crédit immobilier par des taux d’usure en baisse

- 5. Les loyers ne pourront pas augmenter de plus de 0.92 % (IRL)

- 6. L’immobilier dans votre déclaration d’impôt 2020

Mise à jour : découvrez les informations sur l’immobilier en mai 2020.

Les notaires craignent une baisse des prix de l’immobilier de 10 à 15 % après le confinement

Jean-François Humbert, président du Conseil Supérieur du Notariat (CSN), a donné quelques précisions dans LeParisien il y a plusieurs jours sur les conséquences du Coronavirus sur l’activité des notaires de France et sur le marché immobilier.

La première conséquence est que de nombreuses personnes qui en avaient la possibilité ont annulé leur projet d’achat ou de vente d’immobilier. Par exemple, comme les acquéreurs ont un délai de rétractation de 10 jours, ceux qui n’avaient pas passé ce délai ont pu en profiter pour annuler leur achat. Il y a eu un grand nombre de rétractations.

Au niveau de l’impact sur les prix de l’immobilier en France, les notaires s’attendent à une baisse des prix de l’ordre de 10 à 15 % avec une crise comparable à celle de 2012-2013 si la crise est de courte durée. Le marché devrait néanmoins rester soutenu grâce aux taux de prêt très bas.

Par contre, si le confinement se prolonge sur 2 mois ou plus, les notaires craignent une crise immobilière beaucoup plus forte.

S’il est trop tôt pour chiffrer l’ampleur d’une baisse de prix, nous avons vu que plusieurs contraintes pèsent sur les prix de l’immobilier avec cette crise.

Immobilier après le coronavirus Covid-19 en France

Les activités immobilières s’adaptent au contexte

Fin mars, après 10 jours de confinement et un temps d’adaptation, les notaires déclaraient être passés de 15 000 actes par jour à environ 2 000. De nombreux dossiers se retrouvent bloqués par d’autres services indisponibles (fermeture des services fiscaux ou de la publicité foncière par exemple).

Depuis le 6 avril 2020, les notaires ont obtenu du gouvernement certains changements qui leur permettent de ne plus avoir besoin que leurs clients leur donne procuration pour signer à leur place. Les signatures électroniques sécurisées à distance ont été rendues possibles pour des transactions immobilières.

Certains dossiers vont pouvoir se débloquer plus facilement. Néanmoins, il n’y a qu’environ 40 % des études qui sont équipées pour gérer des transactions à distance par de la téléconférence. Il faut que les notaires non équipés puissent se rapprocher et collaborer des études opérationnelles.

En outre, d’autres secteurs sont pleinement touchés par cet arrêt brutal de la vie sociale et des relations diverses. C’est notamment le cas des diagnostiqueurs immobiliers qui ne pouvaient plus réalisés leurs vérifications. La profession est en train de s’organiser pour reprendre progressivement la réalisation des diagnostics immobiliers. Cela va concerner dans un premier temps, les logements qui sont actuellement vides et qui ne présentent ainsi que peu de risques de transmission du virus.

Enfin, le BTP a également fini par avoir un guide avec toutes les mesures à prendre pour tenter de maintenir un minimum d’activité pendant cette période de confinement en limitant les risques de contagion des employés de ce secteur d’activité.

Ainsi, à marche forcée, chacun tente de rapidement trouver des solutions pour qu’une activité minimale puisse avoir lieu. Cela permet ainsi de limiter les dégâts sur l’économie et les retards sur les projets en cours. Cela s’avérera surtout très utile si le confinement pour cause de Covid-19 devait se prolonger pendant encore plusieurs semaines.

Taux de crédit immobilier en avril 2020

Comme nous l’avons évoqué dans notre analyse des taux de crédit immobilier en avril 2020, les banques augmentent les taux pendant cette période de confinement.

Plusieurs courtiers donnent des indications dans ce sens. Par exemple, Vousfinancer annonce avoir reçu des augmentations de 0.05 à 0.70 % sur les grilles de taux de différentes banques. Les hausses moyennes constatées sont comprises entre 15 et 25 points de base.

Cela concerne notamment les moins bons profils. Chaque banque procède à des ajustements en fonction de son analyse de la situation, de ses contraintes, etc. Pensez à comparer les banques pour votre prêt immobilier quand vous avez besoin d’un financement car leurs barèmes de taux sont régulièrement modifiés.

Pour la suite, il faudra voir comment vont se comporter les banques en matière de taux immobilier. Si elles persistent avec des taux plus élevés qu’avant la crise, cela pourrait accentuer la crise immobilière à venir et déboucher sur une chute plus importante des ventes et, par la suite, des prix.

Leurs choix en matière de politique d’octroi des prêts immobiliers seront tout aussi déterminants. Vont-elles relâcher les contraintes plus fortes observées en début d’année 2020 (plus d’apport demandé, moins de taux d’endettement au-delà de 33 %, durée moins longue, etc.) ? Cela va également beaucoup jouer sur les possibilités de reprise d’une activité plus dynamique ou non dans quelques mois.

Retrouvez toutes nos informations sur l’évolution du taux immobilier en 2020.

Baisse des taux d’usure et hausse des taux immobiliers : beaucoup de crédits immobiliers seront refusés

Les taux d’usure de 2020 viennent encore de baisser depuis le 1er avril 2020. Il va être de plus en plus compliqué d’obtenir un accord pour un prêt immobilier si les taux de crédit augmentent et que la contrainte sur les taux d’usure à ne pas dépasser est maintenue.

En effet, c’est le taux TAEG qui ne doit pas dépasser ce taux d’usure recalculé tous les trimestres. Or, ces derniers mois, il était déjà fréquent, malgré des taux immobiliers bas, de voir des dossiers de financement refusés car avec une assurance emprunteur un peu trop chère, le taux global dépassait le taux d’usure.

Avec une augmentation des taux d’emprunt et une baisse des taux d’usure, les cas de refus vont se multiplier lors du redémarrage de l’activité.

Le marché n’a pas besoin de cela pour être déjà en difficulté après plusieurs semaines de confinement et d’activité très réduite.

Une augmentation de loyer plus faible suite au recul de l’inflation

Malgré la crise, les locataires doivent continuer de payer leur loyer. Le gouvernement part du principe que les différentes mesures comme le chômage partiel permettent de limiter l’impact immédiat sur les revenus des Français (contrairement à d’autres pays comme les États-Unis où les licenciements rapides explosent).

Le contexte ne se prête pas à des hausses de loyer. Les propriétaires bailleurs auraient tout intérêt à ne pas appliquer de revalorisation de loyer en ce moment. Néanmoins, l’INSEE continue de diffuser les mises à jour au niveau de l’IRL (indice des loyers).

Pour ce 1er trimestre 2020, le nouvel indice des loyers est de 130.57. Soit une augmentation de 0.92 % sur un an.

Pour rappel, l’IRL sert à plafonner une augmentation de loyer. Le propriétaire est libre de revaloriser ou non son loyer tant qu’il n’augmente pas plus vite son loyer que cet indice de référence.

Déclaration d’impôt 2020 et immobilier

En cette période, le gouvernement a ouvert ce 20 avril 2020 les accès aux déclarations de revenus 2019 aux impôts. Celle-ci reste obligatoire malgré le prélèvement à la source pour vérifier tous les chiffres et faire le point sur la ré-évaluation de votre impôt sur le revenu.

Suite à la crise du Coronavirus, le gouvernement a prolongé les délais pour effectuer ces déclarations. La version papier, de moins en moins utilisé, est possible jusqu’au 12 juin 2020 à 23h59. Pour une télé-déclaration sur Internet, cela va jusqu’au :

- Jeudi 4 juin 2020 à 23h59 pour la première zone (départements 1 à 19 et non-résidents)

- Lundi 9 juin 2020 à 23h59 pour la seconde zone (départements 20 à 54)

- Jeudi 12 juin à 23h59 pour la troisième zone (départements 55 à 976)

Retrouvez tout pour l’immobilier dans votre déclaration 2020 de revenus aux impôts.

Vous pouvez être intéressé notamment par :

- La déclaration de vos intérêts de prêt immobilier aux impôts .

- Le choix entre régime réel et micro-foncier pour vos revenus locatifs

- La liste des charges déductibles des loyers pour les investisseurs au réel

Enfin, pour ceux qui veulent réduire leurs impôts, il est possible d’étudier les solutions de défiscalisation immobilière en 2020 avec notamment les avantages de la loi Pinel en 2020.

Article initial publié le 20/04/2020

Pour aller plus loin :

- Découvrez qu’il est encore temps de faire un rachat de crédit immobilier en 2020

- Posez-vous ces 25 questions avant d’acheter un appartement

- Devez-vous faire un remboursement anticipé de prêt immobilier ?

- Surveillez aussi le coût de votre assurance de crédit immobilier

- Formez-vous à l’investissement immobilier locatif

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2020 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2020 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Immobilier 2020 

Qui sommes nous ? | Contact | Vu dans la presse

Suivez-nous sur Immobilier danger sur Twitter Immobilier-danger sur Linkedin Articles d'Immobilier-danger.com par flux RSS

S'abonner par mail :

Retour en haut de la page