Pendant ce mois de juillet 2020, le marché immobilier ne prend pas de vacances. Il y a de nombreuses informations qui font les actualités immobilières actuelles. Voici un résumé des principales choses à savoir sur l’immobilier en juillet 2020.

Au programme une carte très intéressante sur la demande de logements en France par commune, la nomination d’Emmanuelle Wargon au poste de Ministre du Logement et son rattachement à l’écologie, la hausse des taux de crédit immobilier, la hausse des charges de copropriété, le report des améliorations sur l’amendement Bourquin sur l’assurance emprunteur ou encore le nouvel indice de référence des loyers pour le 2ème trimestre 2020.

Mise à jour : découvrez l'actualité de l'immobilier en octobre 2020.

On ne manque pas de logements en France

Une étude est parue sur le site www.tresor.economie.gouv.fr sur la construction et la rénovation des logements privés en France.

On y trouve notamment cette carte qui illustre pour chaque commune les zones en excès d’offre de logements, celles en excès de demande, etc.

 

Carte de la répartition des excès d'offre ou de demande en France par commune

 

Le moins que l’on peut dire, c’est que cela vient confirmer que l’on ne manque pas de logements en France. Il n’y a que dans certaines grandes villes très demandées que la demande est très supérieure à l’offre. C’est là qu’on observe le plus de tensions sur les prix de l’immobilier et où il est nécessaire de consacrer les aides à la construction de nouveaux logements.

En 2018, la France compte donc 36 millions de logements pour 29 millions de ménages. Près de 20 % des logements ne sont pas occupés en tant que résidence principale.

Nouvelle ministre du Logement : Emmanuelle Wargon

Lors du remaniement de la composition du gouvernement annoncé en ce mois de juillet 2020 par le nouveau 1er Ministre Jean Castex, Emmanuelle Wargon a été nommé Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. Elle remplace donc Julien Denormandie.

Il faut également noter que le Logement est désormais rattaché à l’Écologie. Un signal fort qui va inciter encore davantage les politiques en faveur de l’immobilier dans les années à venir.

Entre autres, cela va renforcer l’orientation prise par le gouvernement ces dernières années avec :

Ceci permet de construire de nouveaux logements en priorité là où il en manque et de privilégier la rénovation de l’ancien ailleurs. Ainsi, cela limite l’étalement urbain et l’artificialisation des sols.

Hausse des taux de prêt immobilier en juillet 2020

L’observatoire Crédit Logement CSA confirme que les taux de crédit immobilier continuent d’augmenter comme depuis plusieurs mois.

Sur la moyenne des crédits immobiliers contractés en juin 2020, le taux immobilier moyen augmente à 1.29 % contre 1.25 % il y a un mois.

 

Crédit immobilier : taux de prêt moyen par durée

 

Ce n’est “que” 18 points de base de plus que le record de 1.11 % observé en décembre 2019 mais cette moyenne masque une hausse un peu plus forte sur chaque durée type (+21 points sur 15 ans ou sur 25 ans et +22 points sur 20 ans).

Néanmoins, il semblerait d’après les retours de différents courtiers ces derniers jours que les banques calment le jeu pour cet été avec des grilles de taux en légère baisse en moyenne. À voir si cela se confirme dans les statistiques du mois prochain.

Retrouvez toutes nos informations sur les taux de prêt immobilier en juillet 2020.

Des durées de remboursement toujours plus importantes

En attendant, il y a une chose qui est impressionnante, c’est que malgré les conditions plus strictes d’octroi de crédit immobilier (plus d’apport demandé, moins de taux d’endettement élevé ou de durée longue) qui réduit la part des primo-accédants, la moyenne des durées est à son niveau record avec 231 mois.

 

Courbe de l'évolution de la moyenne de durée d'un crédit immobilier en 2020

 

Même si les banques ne prêtent quasiment plus sur 25 ans et que le prêt immobilier sur 30 ans a quasiment disparu du marché, on peut voir que la part des crédits immobiliers qui se font sur une durée comprise entre 20 et 25 ans est de plus de 50 % des dossiers en 2020. Elle est en forte augmentation et représente de loin la fourchette de durée la plus courante.

 

Courbes sur l'évolution de la part des durées types de prêt immobilier par année

 

Retrouvez tous nos conseils gratuits pour réduire le coût de votre crédit immobilier.

Nouvelle augmentation des charges de copropriété de 2 % en un an

D’après l’observatoire annuel de l’ARC (association des responsables de copropriété), les charges de copropriété ont augmenté de 2 % en 2019 par rapport à 2018.

Cela constitue encore une hausse bien supérieure à l’inflation (quasiment le double puisque l’inflation sur la même période est de 1.1 %).

Ces hausses bien plus fortes que l’inflation sont très courantes. Ainsi en cumulé, depuis l’an 2000 et donc sur 20 ans, elles sont en hausse de 70 % contre une inflation cumulée de 24 %.

Ces charges sont donc de plus en plus lourdes à supporter. Elles font partie des charges à prévoir pour un propriétaire de logement en copropriété.

Concrètement, cela représente par exemple 255 € par mois pour un appartement de 60 m² en moyenne en France. À cela, il faut ajouter les impôts locaux (taxe foncière, taxe d’habitation, etc.) à payer chaque année et pour de nombreux propriétaires une mensualité de prêt immobilier pour finir de payer cet appartement.

Voici les postes de dépense les plus importants :

  •  Le chauffage de l’immeuble : 28.7 %
  •  Le gardiennage : 20 %
  •  L’entretien du bâtiment : 14 %

Pensez donc à bien étudier les charges de copropriété avant un achat immobilier.

L’amélioration de l’amendement Bourquin sur l’assurance emprunteur repoussée

Cela fait des années que les banques usent de toutes les possibilités pour que les emprunteurs ne choisissent pas de recourir à une autre assurance de prêt immobilier que celle qu’elles proposent avec leur crédit immobilier.

Il faut dire que si elles ne font que très peu de marges sur les prêts immobiliers, produit d’appel pour capter des clients sur de longues durées, elles ne se gênent pas en revanche pour se rattraper sur les frais d’assurance emprunteur.

Un renforcement de l’amendement Bourquin était en projet avant le confinement pour Covid-19.

En effet, l’ex-sénateur Bourquin leur reproche un défaut d’information. Cela porte aussi bien sur :

Les banques jouent notamment sur le manque d’information claire sur la date du contrat. Ainsi, les emprunteurs ne savent pas réellement quand ils peuvent faire leur demande de changement. De plus, il n’y a aujourd’hui aucune information envoyée avant les 2 mois de préavis à respecter avant cette date anniversaire.

Ce sont ces points qui doivent être travaillés prochainement. Mais aucune date n’est annoncée

IRL : augmentation des loyers de 0.66 % au 2ème trimestre 2020

L’INSEE a communiqué le nouvel indice de référence des loyers pour le 2ème trimestre 2020. Il est de 130.57, soit le même qu’au 1er trimestre. Cela constitue une hausse de 0.66 % en un an.

Les propriétaires bailleurs vont donc pouvoir augmenter le loyer dans la limite de ce plafond de revalorisation s’il le souhaite et si le bail de location le prévoit à la date anniversaire du contrat.

En effet, cet indice des loyers est basé sur l’évolution des prix à la consommation hors loyer et tabac. Il sert à plafonner les revalorisations des loyers que peuvent appliquer les bailleurs. Retrouvez toutes nos informations pour une augmentation de loyer en 2020 en fonction de votre situation (bail en cours, renouvellement, nouveau locataire, etc.).