Un oeil indépendant sur l'immobilier en France

Immobilier-danger > Actualité immobilière > Immobilier juin 2020 : les chiffres et informations du mois

Immobilier juin 2020 : les chiffres et informations du mois

Auteur : David LELONG

Le marché immobilier reprend peu à peu ses esprits après cette longue période de confinement et de crise du coronavirus Covid-19 en espérant que l’on n’ait pas à subir une seconde vague.

Il est encore tôt pour tirer des conséquences de cette crise sanitaire et économique sur le marché immobilier en France. Néanmoins, voici les derniers chiffres et informations qui font l’actualité immobilière en juin 2020.

Une chose est certaine, le comportement des banques pour les crédits immobiliers va grandement déterminer le niveau d’activité dans les semaines à venir. Pour l’instant, hausse des taux et contraintes beaucoup plus strictes pour obtenir un prêt immobilier pèsent sur la capacité d’achat des particuliers qui veulent acheter une maison ou un appartement.

Au sommaire de cette page :

- 1. L’immobilier en Ile-de-France au 1er trimestre et après

- 2. Augmentation des taux de prêt immobilier

- 3. Beaucoup plus de refus de crédit immobilier actuellement

- 4. Un délai supplémentaire pour changer de contrat

- 5. Chute des ventes dans l’immobilier neuf

Les prix de l’immobilier à Paris avant le Covid-19

Les notaires de Paris ont communiqué une étude immobilière sur les chiffres du 1er trimestre 2020.

Comme partout en France, le confinement mis en place à partir du 17 mars 2020 a provoqué une chute de l’activité de transaction immobilière en Ile-de-France. Sur l’ensemble du 1er trimestre 2020, il y a eu 22 % de ventes immobilières en moins par rapport au 1er trimestre 2019.

Il faut noter que le ralentissement du marché est observé depuis février et non seulement dû au Covid-19.

Du côté des prix des appartements et des maisons en Ile-de-France, le 1er trimestre était toujours marqué par des hausses importantes.

Voici les dernières moyennes connues qui datent d’avant la crise du coronavirus :

- 6 430 € du m² pour un appartement en Ile-de-France, cela représente une augmentation de +6.8 % en un an.

- 10 460 € du m² pour un appartement à Paris, soit une hausse de 8 % en un an.

- 319 100 € : le prix moyen d’une maison en Ile-de-France au 1er trimestre 2020

Attention, le prix du m² ne fait pas tout.

Comme nous le rappelions dans notre point sur l’actualité immobilière en mai, il y aura un avant et un après Covid-19 et confinement sur le marché immobilier. Ces chiffres permettent seulement de savoir où se situait le marché avant cette crise.

Les notaires précisent qu’il est beaucoup trop tôt pour eux pour donner des indications sur le niveau de la reprise et encore moins sur l’impact sur les prix immobiliers. Ce dernier ne se verra dans les chiffres officiels que cet automne au mieux. Ceci s’explique par la longue durée d’un parcours d’achat immobilier ainsi que par le temps qu’il faut pour que les chiffres soient étudiés et communiqués par les notaires ou l’INSEE.

Les notaires s’inquiètent par ailleurs de l’accès au crédit immobilier pour les acquéreurs et de la hausse des taux qui pourraient avoir des conséquences importantes en matière de transactions immobilières dans les mois à venir.

Envie d’en savoir plus sur le prix d’un bien immobilier en particulier ? Faites une demande d’estimation immobilière en ligne gratuite.

Actualité de l'immobilier en juin 2020

Hausse des taux de prêt immobilier en juin 2020

Comme nous l’avons vu dans notre point sur les taux de crédit immobilier en juin 2020, le mouvement d’augmentation des taux d’emprunt s’est poursuivi en mai. Il s’amplifie même. Ainsi, les emprunteurs bénéficient de taux d’intérêt bien moins intéressants que fin 2019.

Avec un taux moyen à 1.25 % en mai 2020 alors qu’il était d’environ 1.12 % à la fin de l’année 2019, on pourrait penser que la hausse n’est que très faible. Dans le détail, en regardant pour un même type d’emprunt sur les 2 périodes, on se rend compte que cette moyenne cache des hausses encore plus fortes.

Cela fait 3 ans que l’on n’avait pas vu une hausse des taux immobiliers aussi importante.

En ce mois de juin, on peut voir les meilleurs taux et taux moyens augmentaient encore un peu sur chaque durée et pour différents courtiers sur notre baromètre des taux.

Néanmoins, certains courtiers annoncent ces derniers jours que les banques qui avaient le plus augmenté leurs grilles de taux en avril-mai, viennent d’appliquer des baisses de taux en juin pour s’aligner sur les banques concurrentes. On pourrait donc se stabiliser à ces niveaux pour l’été.

Et ce n’est pas tout, il est également bien plus difficile d’obtenir un prêt immobilier comme nous allons l’expliquer ci-dessous.

De plus en plus de refus de crédit immobilier

Les emprunteurs font face à d’autres difficultés qui se révèlent plus problématiques qu’une simple hausse des taux. En prenant un peu de recul, les taux d’emprunt immobilier actuels sont encore très bas. La moyenne est d’ailleurs au même niveau que celle observée sur les crédits immobiliers de juin 2019.

Non, ce qui inquiète davantage ceux qui veulent financer un achat de maison ou d’appartement, c’est le risque de ne pas avoir d’accord d’une banque pour un crédit immobilier.

Comme nous le rappelons depuis plusieurs mois, cela fait désormais 6 mois que les banques appliquent assez strictement les recommandations du HSCF et de la Banque de France. Elles limitent plus fortement le taux d’endettement à 33 %, elles ne prêtent quasiment plus sur plus de 25 ans et elles sont beaucoup plus exigeantes sur le niveau d’apport personnel.

Pour couronner le tout, le taux d’usure bas fait exploser les refus de crédit.

De ce fait, il devient vite compliqué d’emprunter pour un achat immobilier quand on a plus de 50 ans ou quand on a des problèmes de santé car cela fait augmenter le taux d’assurance de prêt immobilier. Par conséquent le taux tout frais compris, le fameux TAEG, dépasse alors plus fréquemment le seuil d’usure et la banque se voit contrainte de refuser le financement.

Certains courtiers remarquent que les profils des dossiers de crédit immobilier refusés sont de plus en plus qualitatifs :

Profil type d'un emprunteur qui a un refus de prêt immobilier en 2020

Pas de panique, voici nos conseils pour éviter un refus de crédit immobilier. Il y a différentes solutions à étudier pour que votre montage financier est plus de chance d’être accepté.

Par apport au taux d’usure, il devient indispensable d’étudier le gain d’une délégation d’assurance en faisant une comparaison des assurances de prêt immobilier.

Délai de résiliation exceptionnel : ce que cela change pour vos contrats immobiliers

Suite au confinement pour Covid-19 et au blocage de nombreuses opérations de la vie courante, le gouvernement a mis en place un délai supplémentaire pour tous ceux dont le contrat annuel est arrivé à échéance pendant le confinement.

Cela concerne tous les particuliers dont le renouvellement annuel intervient entre le 12 mars et le 23 juin 2020. C’est la date limite du 23 août 2020 qui fait office de nouvelle date limite pour cette année.

Par exemple, pour une assurance emprunteur pour laquelle il y a un délai de préavis de 2 mois, vous avez donc jusqu’au 23 juin 2020 pour effectuer une demande de changement d’assurance de prêt immobilier. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour le faire si vous êtes concernés.

Pensez également à tout autre type de contrat dont la résiliation est annuelle : autres contrats d’assurances, mutuelles, certaines chaînes de télévision payantes, etc.

La chute des ventes de logements neufs au 1er trimestre 2020

Au 1er trimestre 2020, la commercialisation de logements neufs a chuté fortement. La tendance était déjà plus négative sur les premières semaines de l’année, mais la période de confinement à partir de mi-mars n’a rien arrangé.

Ainsi, il y a eu un recul de 24.2 % des réservations de biens immobiliers neufs au 1er trimestre 2020. Ce repli est plus marqué au niveau des maisons individuelles neuves (-29.3 %) que des logements dans des immeubles collectifs (-23.9 %).

Les mises en vente reculent également très fortement avec -27.9 % au 1er trimestre 2020 par rapport au 1er trimestre 2019.

Chute des ventes de biens immobiliers neufs en 2020

En outre, le prix moyen d’un bien immobilier neuf continue d’augmenter fortement avec :

- +3.4 % pour un logement collectif

- +4.2 % pour l’individuel

Pour plus de détails sur les prix d’une maison neuve, consultez notre article sur le prix d’une construction de maison.

Article initial publié le 15/06/2020

Pour aller plus loin :

- Découvrez comment choisir la meilleure banque pour votre crédit immobilier en 2020

- Regardez comment faire un rachat de crédit immobilier en 2020

- Pensez à faire faire vos 10 diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente

- Retrouvez nos conseils pour un investissement immobilier locatif réussi

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir et partagez le :

Où en est le marché immobilier ? Quelles sont les tendances pour l'immobilier en 2020 ?
> Téléchargez gratuitement le guide de l'achat immobilier en 2020 !

Faites de nombreux calculs pour trouver les meilleures solutions pour votre projet : utilisez nos calculettes immobilières gratuites !

Naviguez par thématique similaire : Immobilier 2020 

Qui sommes nous ? | Contact | Vu dans la presse

Suivez-nous sur Immobilier danger sur Twitter Immobilier-danger sur Linkedin Articles d'Immobilier-danger.com par flux RSS

S'abonner par mail :

Retour en haut de la page