Découvrez notre résumé des principales actualités immobilières de ce mois de juin 2021. De nombreux chiffres et informations viennent enrichir nos connaissances du marché immobilier actuel. Voici tout ce qu’il faut retenir pour votre projet immobilier en juin 2021.

Mise à jour : découvrez l'actualité de l'immobilier en octobre 2021.

immobilier juin 2021

Des taux de crédit immobilier au plus bas, mais qui pourraient augmenter un peu

En matière de taux immobilier, l’année 2021 propose pour le moment des taux d’emprunt excellents. En effet, comme nous l’avons vu dans notre point sur les taux de crédit immobilier en juin 2021, le taux d’intérêt moyen est de 1.07 % actuellement. C’est ce qui a été enregistré sur les crédits immobiliers souscrits en mai 2021. Et c’était la même moyenne sur les prêts habitats d’avril. Cela constitue un nouveau record. Il est 4 points de base plus bas que l’ancien record qui datait de décembre 2019.

Ainsi, ceux qui peuvent avoir un accord pour une offre de prêt immobilier en ce moment bénéficient de taux historiquement bas. Cette tendance pourrait venir s’atténuer un peu dans les semaines à venir si l’inflation continue d’augmenter fortement. Pour le moment, il n’y a rien de suffisant pour faire changer la politique monétaire de la BCE, mais cela reste un élément à surveiller.

Certains courtiers font observer quelques légères hausses sur certaines durées comme le montre notre baromètre des meilleurs taux immobiliers actuels. Chaque banque fait évoluer sa grille tarifaire régulièrement et tous les organismes prêteurs n’ont pas la même stratégie. Il convient donc de chercher la meilleure banque pour un crédit immobilier en fonction de votre profil (âge, revenus, profession, patrimoine, etc.) et de votre projet (résidence principale ou secondaire ou investissement locatif, logement neuf ou ancien, montant du projet à financer, durée de remboursement choisie, etc.).

SIMULATION PRET IMMOBILIER >>

Record de vente sur un an avec 1 080 000 de transactions dans l’immobilier ancien

L’INSEE vient de communiquer le 27 mai dernier, les derniers chiffres officiels de l’indice Notaires-INSEE pour le 1er trimestre 2021. Le moins que l’on peut dire c’est que malgré plusieurs périodes de confinement et des complications pour avancer dans un achat immobilier, les Français veulent toujours plus acheter une maison ou un appartement. Sur les 12 derniers mois glissants à fin mars 2021, il y a eu 1 080 000 transactions de biens immobiliers anciens en France, un record :

évolution des ventes de logements anciens en France sur un an glissant

En tenant compte du stock de logements qui augmente en moyenne d’environ 1 % en France, cela nous ramène au niveau du pic de 2019 ainsi qu’aux meilleures années du début des années 2000. La crise a incité les particuliers à investir dans le logement ou à en changer pour qu’il soit plus adapter aux besoins et envies du moment.

Des prix de l’immobilier qui continuent d’augmenter en 2021

Cet appétit toujours plus fort pour l’investissement immobilier se ressent fortement sur les prix de l’immobilier en France. L’augmentation des prix se fait de plus en plus forte depuis fin 2019 comme le montrent ces différentes courbes d’évolution annuelle des prix fournies par l’INSEE :

évolution des prix de l'immobilier ancien en France en 2021

Après des baisses de prix assez fortes entre 2012 et 2015, les prix des logements anciens en France ont commencé à augmenter à nouveau en 2016. Cette hausse s’est accélérée un peu  en 2017 pour rester à une même vitesse en 2018 et en 2019. Seulement depuis fin 2019, la hausse des prix prend une tout autre proportion. Sur un an glissant au 1er trimestre 2021, les prix de l’immobilier ancien ont augmenté de 5.9 % sur l’ensemble de la France.

La demande est surtout très forte sur les maisons individuelles. Les Français rêvent d’espace et de jardin. On constate ainsi une hausse de 6.5 % des prix des maisons anciennes en un an, contre une augmentation de 5.1 % pour les appartements.

Autre fait marquant de ces statistiques, c’est à Paris que les prix des appartements augmentent le moins vite avec +1.7 % seulement, contre +6.3 % en Province.

ESTIMATION IMMOBILIERE >>

80 % des emprunteurs ne connaissant pas le coût de leur assurance de prêt immobilier

En matière de crédit immobilier, les Français font très attention au taux de prêt immobilier que leur banque leur accorde. En effet, selon une enquête de l’association de consommateurs UFC Que Choisir réalisée en avril 2021, 70 % des emprunteurs ont négocié leur taux d’intérêt immobilier. C’est de loin l’élément le plus surveillé par les particuliers devant la durée ou les frais d’entrée et de sortie.

En revanche, 80 % des personnes interrogées disent ne pas connaître le coût de leur assurance de prêt immobilier. Cela peut représenter de 30 à 50 % du TAEG d’un crédit immobilier, voire plus pour des personnes avec un risque aggravé de santé. C’est donc un élément à négocier fortement car il peut impacter plus fortement que les intérêts le coût total de votre financement.

Parmi les sondés :

  • 77 % ignorent quand ils peuvent demander une assurance déléguée. Retrouvez tous nos conseils et informations sur la délégation d’assurance d’un crédit immobilier.
  • 62 % n’ont aucune idée des économies potentielles en choisissant une assurance emprunteur spécifique à leur profil et différente de celle de leur banque. Retrouvez toutes les informations sur notre guide de l’assurance de prêt immobilier. D’après cette enquête, l’économie moyenne pour les personnes interrogées est de l’ordre de 4 000 €.
  • 35 % ne savent pas qu’ils ont la possibilité de changer de contrat d’assurance de prêt sans changer de banque.
COMPAREZ 40 ASSURANCES DE PRET >>

Encadrement des loyers : de nouvelles villes veulent appliquer des restrictions sur les prix des locations

Déjà en vigueur à Paris et à Lille, l’encadrement des loyers fait des émules dans de nombreuses grandes villes en France. Ainsi, plusieurs d’entre elles ont déposé des demandes pour encadrer également les prix des locations dans leur ville.

C’est la collectivité Plaine Commune qui regroupe 9 villes au Nord de Paris (Aubervilliers, Épinay-sur-Seine, L’Île-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine, Stains et Villetaneuse) avec plus de 435 000 habitants qui vient de voter et de mettre en application depuis le 1er juin une mesure d’encadrement des loyers sur son territoire.

Parmi les autres villes candidates à faire appliquer cette mesure, on retrouve d’après PAP.fr :

  • Lyon et Villeurbanne ;
  • Bordeaux ;
  • Montpellier ;
  • Grenoble et 27 villes de Grenoble-Alpes Métropole : la Bresson, Brié-et-Angonnes, Champagnier, Claix, Domène, Echirolles, Eybens, Fontaine, Le Fontanil-Cornillon, Gières, Herbeys, Meylan, Murianette, Poisat, Le Pont-de-Claix, Quaix-en-Chartreuse, Saint-Egrève, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Pierre-de-Mésage, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins, La Tronche, Varces-Allières-et-Risset, Vaulnaveys-le-Bas, Venon et Vif ;
  • Les neuf villes de l’établissement Public Territorial Est Ensemble : Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville ;
  • Onze villes de l’établissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre : Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, le Kremlin-Bicêtre, Orly, Villejuif et Vitry-sur-Seine.

C’est la ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon qui doit vérifier si les critères d’éligibilité sont respectés et valider leur demande prochainement. Il est donc fort probablement que l’encadrement des loyers s’appliquent beaucoup plus massivement d’ici à la fin de l’année 2021.

UTILISEZ NOS CALCULETTES DE PRET IMMOBILIER >>
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn